Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2012

Vendredi

 

         Depuis hier, ma relation avec le mec de Bad-Hoo est définitivement morte et enterrée. Mes vieux démons ont été plus forts que mes pensées positives. Je me console en me disant que j'ai beaucoup appris de cette histoire, et qu'une autre fois, je ne reproduirai pas les mêmes erreurs.

         J'ai bien essayé de me réinscrire sur le site, pour tromper ma solitude, mais le coeur n'y est pas. Il est encore trop présent dans mon esprit. Je n'ai plus qu'à prendre mon mal en patience, en espérant, un de ces jours, une nouvelle impulsion.

         Du coup, j'ai racheté des bières. Pour ce qui est d'arrêter net, c'est raté, mais cela ne me décourage pas. J'ai connu des périodes bien plus sombres avec l'alcool, et je ne pense pas pouvoir revivre de tels moments.

          Ce que j'ai appris de ces contacts avec le mec de Bad-Hoo, c'est que pour améliorer mes rapports avec les autres, je dois apprendre à m'aimer moi-même. Et je ne m'aime pas quand je me laisse aller.

          Cette histoire m'a permis de comprendre ce que signifie "s'aimer soi-même".

Commentaires

Tu vois, c'est à cause du post-it qui disait "don't worry". Ton inconscient a compris "worry" ! Nan, je rigole. Plus sérieusement, s'aimer soi-même, n'est-ce pas la chose la plus difficile, quand on ne l'a pas reçue comme bagage dans son enfance ? Un peu de EFT te ferait peut-être du bien en complément à la pensée positive. Tu connais ? C'est la méthode des tapotements.

Écrit par : quantique | 22/09/2012

Oui, c'est exactement ça. L'absence totale d'amour de la part de ma famille et leur dénigrement permanent a mon sujet m'a toujours donné une très mauvaise opinion de moi-même, et c'est un fait ancré au plus profond de mon inconscient.

J'ai entendu parler de l'EFT, mais je ne connais pas cette méthode. Je vais me renseigner.

Bisous,

Écrit par : Stef pour Quantique | 22/09/2012

Je me rends compte Stef que t'as tout de meme une vie pas banale avec une enfance que personne ne voudrait
Faire sa vie sur des bases comme cela,cela demander un sacret boulot tout de meme
Je me rends compte egalement que j'ai eu en fait une enfance normale,ce que je vois donc comme un privilege et une grande chance par rapport a toi
Je pense que tu auras encore de grands moments dans ta vie;cela peut se traduire aussi par plein de bonnes petites choses
Se sentir bien avec soi-meme,c'est sans doute quelque chose de primordial;quelque chose qui n'est pas evident en fait
Bonne Chance Steff

Écrit par : Claude Le Blanc | 23/09/2012

Ça, c'est sûr que j'ai une vie pas banale...

Pour mon enfance, pour moi aussi, cela aurait pu être pire. Et dans plusieurs domaines, je peux considérer que j'ai quand même eu de la chance.

Je voudrais simplement pouvoir guérir de mon incapacité totale à vivre une vie sociale, causée par le rejet que j'ai subi de la part de ma famille.

Pour le reste, oui, j'espère que je pourrai vivre encore de belles choses dans ma vie. Faire la paix avec cette vie pas banale.

Bises,

Écrit par : Stef pour Claude | 24/09/2012

Les commentaires sont fermés.