Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2012

Lundi, suite

 

        En allant chercher mes clopes aujourd'hui, et quelques bières je l'avoue, j'ai pu constater que c'était la veille du ramassage des encombrants dans un quartier de ma ville. J'ai farfouillé un peu, mais il était encore un peu tôt. J'y retournerai tout-à-l'heure. J'ai quand même récupéré deux ou trois pulls qui vont me dépanner, avec le temps qui se rafraîchit. Un sac en tricot, pas glorieux, mais pratique, et un autre sac, de voyage, quasiment neuf. Je ne sais pas s'il va me servir, mais je l'ai pris quand même, j'aviserai plus tard. J'aurais bien besoin de vêtements.

        J'aime bien faire les encombrants, j'aime bien fouiller, trouver des petits trésors. Surtout dans ma ville bourgeoise. Par exemple, la plupart des vêtements dont les gens se débarrassent ici, sont des fringues de marque.

        Il y a aussi parfois des choses surprenantes. L'an passé, dans un autre quartier, j'avais trouvé une bouteille de champagne, en parfait état. Je l'ai bue seule, dommage.

        Sinon, aujourd'hui, en regardant une émission sur certains troubles psychiques et mentaux, j'ai compris une chose que je soupçonnais depuis longtemps. Au-delà d'être bipolaire, je suis sans doute atteinte de ce que l'on appelle le trouble "borderline", ou en français, le trouble de la personalité limite. Toutes les conditions sont réunies. Enfance traumatisante, addictions diverses, violence, impulsivité, problèmes relationnels, dépression, et j'en passe. Je me suis totalement reconnue dans le portrait de la personne invitée à témoigner.

        Cela me donne des pistes plus précises sur le suivi thérapeuthique à envisager. Entre psychiatre, psychologue, médicaments... et volonté de changer les choses, d'accepter, de survivre ou de renoncer.

Commentaires

Ah bon, il y a des vêtements dans les encombrants, chez toi ?

Borderline !? J'ai regardé en quoi ça consiste. Pénible ! Mais apparemment ça se soigne.

Écrit par : quantique | 02/10/2012

Oui, il y a des vêtements, parfois des sacs entiers. C'est vrai que le terme "encombrants" n'est pas forcément adapté, parce que les gens s'y débarrassent de tout et n'importe quoi.

Et oui, borderline... Ça me fait bizarre, mais tout ce que je suis en train de lire ou d'entendre sur le sujet est en train de me le confirmer.

Bises,

Écrit par : Stef pour Quantique | 04/10/2012

Les commentaires sont fermés.