25/11/2012

Des explications (3)

 

         Durant notre vie commune, mon ex et moi avions ouvert un compte-joint, que j'ai gardé à mon seul nom par la suite. Début 2012, surprise, je reçois par courrier un rappel pour une amende impayée. Le courrier vient du département voisin, où vit mon ex, et de plus, je ne possédais pas de véhicule à la date d'infraction mentionnée.

          Je ne savais pas si je pourrais le joindre, je ne savais même pas s'il vivait encore là, ni si son numéro, retrouvé dans mon ancien téléphone était toujours valable. Il l'était, et c'est ainsi que nous nous sommes reparlé. Juste quelques nouvelles échangées, mais j'étais très heureuse. Puis de nouveau, le silence.

          Quelque temps plus tard, c'est le montant d'une taxe d'habitation de 500 euros que je trouve débitée sur mon compte bancaire. Pas la mienne. Cette fois encore, cela vient du lieu de résidence de mon ex. Je l'appelle de nouveau. Cette fois, il me dit qu'il va passer chez moi pour me faire un chèque. Et c'est ainsi que nous nous sommes revus. Tout était différent. De ma part, il n'y avait plus de crises, simplement une joie immense de le revoir. Et pour la première fois, lui demander pardon pour ce que je lui avait fait subir. Il n'est pas resté longtemps, mais au moment de partir, il m'a serrée dans ses bras. C'était comme un soulagement, la fin d'une épreuve. Il m'avait pardonnée.

           Encore du temps sans nouvelles. Puis un soir, à ma grande surprise, je reçois un sms. Il me dit qu'il est seul pour une semaine, et me propose une soirée bières et dvds. Bien sûr, pour moi, c'est un grand oui plein d'enthousiasme. Le revoir, revoir nos animaux... Avoir son amitié... Mon coeur déborde de joie ! Mais un peu plus tard, dans la même soirée, je reçois un autre message. Il me dit qu'il a peur de ce qui pourrait se passer. Selon ses termes, il me dit qu'il a "peur de vouloir plus...".

            Je suis restée perplexe devant ce dernier message. Moi qui croyais qu'il était heureux dans son couple, avec sa compagne et sa petite fille. Cela ne lui ressemblait pas. Je lui ai demandé s'il me faisait une blague. Il m'a alors répondu de ne pas tenir compte de ses propos, qu'il avait bu, et qu'il valait mieux que cette soirée dvds n'ait pas lieu. Apparement, il commençait à naviguer entre désir et culpabilité.

             Il y a eu ensuite d'autres sms, très courts. Juste histoire de demander si ça va, essayer pour moi de ne pas perdre le contact.

             Puis un jour, il m'a de nouveau proposé une soirée apéro/dvd. Chez moi.

Écrire un commentaire