Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2012

Des explications (2)

 

          J'ai donc fait vivre l'enfer à cet homme merveilleux, qui m'a pourtant soutenue jusqu'au bout de ce qu'il a pu supporter. Parce qu'il était vraiment très amoureux de moi. Je l'ai fait énormément souffrir, en le quittant dans ces conditions.

          Je sais qu'il n'est pas aussi amoureux de sa compagne actuelle qu'il l'a été de moi. Qu'il l'est peut-être encore. Je sais qu'il s'est mis avec elle par dépit, parce que je l'avais quitté, parce que j'étais avec un autre, parce qu'il était malheureux et qu'il avait besoin de réconfort, de passer à autre chose.

          Je sais que le fait qu'il ait un enfant ne fut pas son choix, mais celui de sa compagne. Je me dis que l'échec de sa contraception fut un acte inconscient, une sorte d'acte manqué de la part de son corps. Peut-être même qu'elle a volontairement arrêté sa pilule, qui peut savoir ?

          Je crois que leur histoire tient au fait qu'après notre séparation, mon ex a eu besoin de se raccrocher à quelqu'un, qu'il était vulnérable. Et elle était là. De son côté à elle, elle voulait un enfant et une vie de famille. Et il était là.

          Je suis confortée dans cette idée par d'autres détails, ici et là. Un autre point important, c'est le désir que mon ex ressent toujours pour moi physiquement. Il me l'a avoué dans ses sms. Il a toujours, et toujours eu, énormément envie de moi. Il m'a confié qu'il n'est pas épanoui sexuellement avec sa compagne, qui n'est pas très portée sur la chose. Et que nos ébats lui ont toujours manqué.

          Après notre séparation, et son éloignement, j'ai continué tant bien que mal mon chemin. J'ai terminé l'année 2009 comme un fantôme, puis je suis partie dans les Hautes-Alpes, grâce à mon vieil ami de là-bas, qui voulait m'aider à sortir de ma dépression. J'ai commencé à remonter difficilement la pente. J'ai commencé à pratiquer la Pensée Positive, commencé à changer. Et comme ça, j'ai pris conscience de la personne épouvantable que j'avais été, et de tout le mal que j'avais fait à mon ex.

           Six mois plus tard, en juillet 2010, je suis revenue en région parisienne, et là encore, la vie a continué. Bien sûr j'aurais aimé le revoir, ainsi que nos animaux, parce que j'ai toujours eu beaucoup d'attachement pour lui, mais je ne l'ai pas recontacté. J'avais peur qu'il me rejette, et je me disais que je devais le laisser tranquille avec sa nouvelle famille. Je pensais qu'il était plus heureux désormais, et que même douloureuse, notre séparation avait été un bienfait pour lui. Aussi, je ne me suis pas manifestée.

            Jusqu'en février 2012.

Commentaires

mais qu'as-tu fait pour lui donner une vie d'enfer!!!???.....

Écrit par : Claude Le Blanc | 26/11/2012

Il faut lire la note "Explications (1)". J'étais profondément dépressive et je passais ma vie à me plaindre, à piquer des crises pour tout et n'importe quoi.

Écrit par : Stef pour Claude | 26/11/2012

Les commentaires sont fermés.