Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2012

Des explications (1)

 

       En réponse aux questions de Missmelounette, voici les raisons qui nous ont conduites, mon ex et moi, à cette situation, et comment je vois les choses.

        Mon ex est un homme merveilleux, qui s'est montré d'une infinie patience et bienveillance envers moi, durant nos six années de vie commune. Il était profondément amoureux de moi. Mais pour ma part, en retour de cet amour, je n'ai su que lui faire subir ma dépression, mes crises, mes errances, mes colères, mes angoisses, mes culpabilités, mon ingratitude, et j'en passe, car la liste est longue. Il a tout supporté de moi. Oui, j'étais une personne épouvantable. Pas par méchanceté, mais parce que j'étais complètement perdue psychologiquement.

        Et au final, je l'ai quitté pour un autre ( et aussi d'autres raisons ), sans état d'âme pour sa souffrance. J'ai réellement été odieuse durant cette séparation. Mais à l'époque, je vivais dans un tel brouillard mental que je ne n'en avais même pas conscience.

         Environ quatre mois après notre séparation, il s'est mis avec celle qui est sa compagne actuelle. Nous étions toujours en contact, mais chacune de ses visites donnait lieu à une crise infernale de ma part. Pour le coup, c'est moi qui n'assumait pas de l'avoir quitté et de me retrouver seule. Car la relation que j'avais eue avec "l'autre" était terminée, ça n'avait jamais été sérieux et il m'avait fait beaucoup souffrir. Juste retour des choses. Mais il était trop tard pour faire marche arrière.

          C'était cette année 2009, où j'ai touché le fond. J'ai sombré encore plus loin dans la dépression, l'alcoolisme, le désespoir. Je ne faisais plus que pleurer et me lamenter. Je suis devenue tellement insupportable et invivable que même lui a fini par s'éloigner de moi. Il ne pouvait plus supporter les tourments que je lui infligeais, mon désespoir permanent. Il a fini par comprendre qu'il ne pouvait plus rien faire pour m'aider.

           J'avais aussi appris, durant cette année, que sa nouvelle compagne était rapidement tombée enceinte. Cela m'avait surprise. J'avais trouvé ça rapide, d'autant que mon ex n'avait jamais vraiment souhaité avoir un enfant. Il m'a confié, lors de nos retrouvailles, que cet enfant n'avait pas été prévu à l'avance. Sa compagne, qui elle, était extrèmement désireuse d'en avoir un, est tombée enceinte malgré sa contraception... Il y a de quoi se poser des questions, mais bon...

            Voilà donc le douloureux récit de notre séparation, de laquelle je suis entièrement responsable. J'étais devenue une loque, et, ne pouvant rien faire pour moi, désormais futur père, même sans l'avoir voulu, il s'est détaché de moi.

             Et ainsi, nous n'avons plus été en contact durant environ trois ans, jusque début 2012.

Commentaires

Une vraie tragedie grecque...

J'avoue qu'on n'ose imaginer comment ton ex a pu te supporter si longtemps....

Écrit par : Claude Le Blanc | 26/11/2012

Oui, j'avais l'art de tout transformer en mélodrame.

Pour me supporter et rester ainsi amoureux de moi, vraiment, je ne sais pas comment il a fait. Ni même comment il a fait pour revenir vers moi malgré tout...

Je me dis qu'après tout, je n'étais peut-être pas aussi horrible que je l'imagine...

Écrit par : Stef pour Claude | 26/11/2012

Sans doute était-il amoureux de la femme vraie en toi et non de la personnalité apparente.

Écrit par : quantique | 27/11/2012

Peut-être. En tout cas, sa patience a été impressionnante.

Bises,

Écrit par : Stef pour Quantique | 27/11/2012

Quantique,franchement,je ne sais pas ou tu vas chercher tout cela.Tu fais de la plongee en grande profondeur,pour ramener des trucs incroyables a la surface
Si un jour j'ai besoin d'un Psychologue,j'irai te voir

Écrit par : Claude Le Blanc | 27/11/2012

Les commentaires sont fermés.