Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2013

Lundi, suite

 

         Finalement, je l'ai quand même eu au téléphone. Oui, je sais... Moi, je ne peux m'empêcher de le voir malgré tout comme un être humain.

         Il ne veut plus m'écrire de mail car il a peur que je m'en serve pour foutre encore le bordel. Il n'a pas tort. Je cogite tellement en ce moment que d'une heure à l'autre, je suis incapable de prévoir quelles pourraient être mes réactions.

         Oui, très visiblement, sa vie va mal. Ça, je veux bien le croire tellement c'est évident. Mais bon, c'est son problème, vu qu'il ne veut pas m'en parler. Ce qui me blesse, c'est que je crois qu'il a juste la trouille que je fasse de nouvelles conneries, raison pour laquelle il me contacte encore.

          Il faudra bien que je finisse par accepter et que je reprennes le cours de ma vie, même si tout ça m'a fait énormément de mal. Parce que le revoir, croire qu'il m'avait pardonnée et que je le retrouvais a été peut-être la plus grande joie de ma vie. Je viens quand même de me prendre une grosse claque.

Les commentaires sont fermés.