Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2013

Mardi

 

        J'ai enfin pu dormir, pour la deuxième nuit consécutive. La crise passe, le calme revient, les choses reprennent leur cours.

        Et puis mes pensées s'éclaircissent. Une fois la tempête passée, je me rends même compte que j'ai beaucoup appris sur moi-même. Sur l'idée que je me faisais du bonheur. Une idée erronée, par laquelle je laissais aux autres le pouvoir de me rendre heureuse ou malheureuse. Comme je viens de le faire avec D..

        Il faut que je trouve le moyen de me sentir bien, même seule. Je viens de comprendre que le bonheur n'existe que dans les petits plaisirs quotidiens de la vie. Une bonne nuit dans un bon lit, un bon repas, une bonne douche chaude et parfumée. Un peu de vent dans les cheveux, ou une balade dans la nature au printemps. Un bon livre, un moment calme. Rien que des petites choses qui nous apportent du plaisir et du bien-être, chaque jour, sans nécessiter la présence aléatoire de quelqu'un d'autre.

échec apprendre.JPG

Commentaires

C'est dans la solitude que je me sens le moins seul...Et,pour une bonne partie des grands moments de ma vie,j'etais seul

Écrit par : Claude Le Blanc | 08/01/2013

J'avoue que sur certains points, j'aime aussi la solitude, pour la tranquillité et la liberté qu'elle procure. Mais comme nous l'avons déjà évoqué, elle est aussi très difficile à vivre lorsqu'elle ne résulte pas d'un choix.

Jusqu'ici, je l'ai plutôt vécue comme un rejet et un abandon, le sentiment d'être inutile. Il faut que je trouve une façon différente d'aborder la chose si je veux la vivre mieux.

Bises,

Écrit par : Stef pour Claude | 09/01/2013

Les commentaires sont fermés.