Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2013

Samedi

 

        Je crois que nos deux dernières conversations téléphoniques sont les gouttes d'eau qui ont fait déborder le vase. Jeudi, j'ai presque cru qu'il tenait à moi et qu'on pourrait même peut-être se remettre ensemble. Vendredi, j'apprends qu'au contraire, il pense s'installer avec sa copine et qu'au final, on ne se reverra sûrement pas, parce qu'il ne peut pas s'empêcher de vouloir coucher avec moi.

        J'en ai pleuré au téléphone, et encore dans la soirée. Alors je lui ai encore écrit, ma colère, ma tristesse, mon incompréhension. Il m'a répondu ce matin, me disant, en gros, qu'il en a assez de mes reproches. Cette fois, c'est l'impasse. J'ai du mal à croire que nous en soyons arrivés là.

        Je n'ai plus qu'à tourner la page sur cet épisode de ma vie, et passer à autre chose. Je n'ai pas envie de me laisser aller à la déprime, au contraire. J'ai envie de me changer les idées.

        Au moins, j'ai essayé, et rien que pour ça, je suis contente de moi. Je ne regrette rien ( nooonn, rrrien de rrrien.... ).

Commentaires

C'est bien dur tout ça ! Ton espoir joue aux montagnes russes et je ne suis pas sûre que D. sache toujours ce qu'il veut.

Tu as bien raison de ne rien regretter et de ne pas vouloir te laisser aller à la déprime. Ceci dit, que vas-tu faire pour te changer les idées ?

Écrit par : quantique | 13/01/2013

Oui, c'est quand même dur. Je crois vraiment que D. fait n'importe quoi, mais bon, c'est son problème maintenant.

Je ne sais pas encore ce que je vais faire pour me changer les idées, ça va venir tranquillement, je crois. Hé hé, quelques exercices de visualisation positive et de relaxation vont me faire du bien ! :)

Bisous,

Écrit par : Stef pour Quantique | 13/01/2013

Les commentaires sont fermés.