Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2013

Mardi

 

         J'ai raté mon rendez-vous chez le médecin ce matin. Partie un peu tard, je me suis rendue compte, en arrivant à la gare qu'il n'y aurait pas de train avant une heure. Je suis rentrée chez moi. Rendez-vous reporté à la semaine prochaine. Ça ira, il me reste assez de médicaments. Et j'ai pris les horaires !

         Aujourd'hui, un ouvrier travaille dans le logement du rez-de-chaussée, toujours en grand chantier. J'ai reçu un texto du propriétaire, m'informant qu'il devait aussi effectuer des petites réparations chez l'affreux, qui se plaint de son lavabo cassé ( par lui-même ) et de son câble d'antenne télé qui fonctionne mal. Il se sert de ces prétextes pour justifier son comportement agressif et ses retards de loyer. Sauf que son lavabo est cassé depuis deux ans maintenant. Les propriétaires se sont déjà déplacés une première fois, il y a longtemps, pour lui en mettre un neuf, mais il était soi-disant absent et n'a pas donné suite. Et là encore, il n'a pas ouvert à l'ouvrier qui a frappé à sa porte aujourd'hui. Je sais pourtant pertinement qu'il est chez lui, et qu'il était parfaitement au courant de cette visite. Quel gros con. Ensuite, il se plaindra que les propriétaires ne font rien, que ce sont des arnaqueurs, des marchands de sommeil, les insultera autant qu'il pourra, etc... J'ai rarement vu un abruti pareil, c'est malheureux.

         A part ça, ma box ne fonctionne plus depuis ce matin, je suis connectée sur le hotspot. Je crois que c'est l'adaptateur secteur qui est mort, pour une raison inconnue. Je dois contacter l'assistance.

         Aucune nouvelle de mon ex. Ça reste dur à encaisser, mais peu importe. C'est devenu un étranger pour moi, et une personne peu recommandable. Au-delà de ses mensonges, ce sont ses réactions une fois l'affaire découverte, qui m'ont le plus choquée. Cette façon qu'il a eue, soit de m'évincer, soit de m'amadouer parce qu'il avait peur que je foute vraiment le bordel. Je le laisse avec ses mensonges, ses impostures. Je ne reconnais plus du tout l'homme avec lequel j'ai partagé ma vie durant six ans. Il n'existe plus, n'a peut-être jamais existé. Juste un deuil à faire.

         J'ai plus que jamais envie de me reprendre en mains, de trouver des solutions, d'avancer.

Les commentaires sont fermés.