Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2013

D., suite

 

          Maintenant, il me hurle dessus au téléphone. Il s'énerve comme un malade. J'en ai mal à l'oreille tellement il a gueulé fort, lol !!

          C'est quand même injuste. Moi, j'étais juste sincèrement heureuse de le revoir, et maintenant, il m'engueule comme si j'étais responsable de toute cette merde. C'est quand même lui qui m'a menti, non ? C'est quand même lui qui a voulu recoucher avec moi, qui m'a fait croire qu'il vivait encore avec la mère de sa fille, qui m'a caché qu'en fait il avait une autre femme dans sa vie... Et maintenant, il m'engueule parce que je ne ferme pas sagement ma bouche, sans chercher plus loin. C'est le monde à l'envers, lol !!

          Sûr que ça le fait vraiment chier de se retrouver dans cette situation, et pourtant, il n'arrive toujours pas à assumer ses responsabilités. C'est dingue d'être aussi obstiné dans la connerie.

          Finalement ça m'amuse de l'entendre s'énerver. Je l'avoue bien volontiers, ça m'occupe et me donne le sentiment d'exister, d'avoir son attention.

          Bon, c'est sûr, je ne vais pas passer le reste de ma vie sur cette histoire. Il y a sûrement mieux à faire. Mais oui, j'avoue que j'ai trouvé un certain plaisir à l'entendre s'énerver. C'est sûrement une forme de vengeance, mais pas seulement. J'essaie aussi de le punir, de lui donner une bonne leçon.

          Encore une fois, je n'ai pas livré tous les détails de cette affaire. Mais je dois quand même préciser un point important, pour une meilleure compréhension. Pour nos retrouvailles, D. m'a d'abord proposé une soirée dvd/bière. Je n'y voyais que de l'amitié, et j'en étais follement heureuse. Puis il m'a fait comprendre qu'il voulait recoucher avec moi. Sur le coup, pensant qu'il était en couple avec une vie de famille, je n'ai pas été très enthousiaste. C'est alors qu'il m'a dit clairement que c'était à cette seule condition que je pouvais espérer le revoir. Que me revoir sans coucher avec moi ne l'intéressait pas.

          J'ai cédé. J'ai trouvé mille excuses, mille explications pour accepter. Je voulais tellement le revoir, parler, exister encore pour lui. J'ai essayé de comprendre son désir sexuel, d'y trouver aussi mon compte. Mais je ne savais pas qu'il me mentait sur sa situation.

          Bien sûr, au bout d'un certain temps, j'ai commencé à ressentir un malaise dans nos échanges. J'ai eu beau essayer de passer outre, je n'ai pas réussi à encaisser le chantage au sexe qu'il m'avait imposé comme condition pour le revoir. C'était juste dégueulasse qu'il se soit servi de mes sentiments envers lui pour combler ses frustrations sexuelles. C'était tellement loin de l'homme que j'avais connu.

          Je ne comprends toujours pas comment il a pu en arriver là. Et qu'il puisse comme ça, m'annoncer qu'après toute cette histoire, il a l'intention de s'installer avec sa copine, bien qu'il reconnaisse ne pas être pleinement satisfait de cette relation. Je crois qu'il est complètement dingue.

Les commentaires sont fermés.