Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2013

Vendredi

 

         J'ai passé une nuit agitée. A vrai dire, à part ma mère, personne n'avait jamais hurlé comme ça sur moi.

         Un truc bizarre. Pendant qu'il gueulait comme un taré hier au téléphone, par trois fois, j'ai été prise d'un début de fou rire. C'est venu tout seul, comme ça, d'un coup. Pourtant, la situation ne prêtait vraiment pas à rire. Peut-être une sorte de crise de nerfs, une façon qu'a eu mon inconscient de se protéger des cinquante fois où il m'a hurlé que j'étais une grosse conne.

         Dans sa colère, il m'a ressorti des vieux dossiers de nos années de vie commune. Lui qui prétendait m'avoir totalement pardonnée, je n'ai pu que constater que ce n'était pas le cas. Et puis au final, maintenant, j'en ai marre de porter seule la responsabilité de l'échec de notre relation. Parce que quand même, dans un couple, il y a deux personnes. Il pourrait au moins reconnaître que lui-même a été loin d'être parfait. Mais non, comme depuis toujours, il est la victime, et moi le bourreau.

         Bon, je lui ai envoyé un dernier mail ce matin, et je suppose que nous allons en rester là. Je pense avoir obtenu ce que je voulais, sans doute me venger un peu, mais surtout le toucher vraiment. J'ai réellement détesté m'apercevoir que son intention était de faire de moi un simple défouloir sexuel. Et encore plus détesté son attitude lorsque j'ai découvert ses mensonges. J'avais de très forts et sincères sentiments envers lui, et si je l'avais laissé faire, il était prêt à me laisser en plan, comme si je n'avais été personne pour lui.

         Tout ça me fait penser qu'il n'est quand même pas très malin. Moi-même, je le croyais plus intelligent que ça. Comment a-t-il pu croire que j'allais tout encaisser sans broncher ? Il me connait quand même, il devait bien se douter que ce ne serait pas aussi simple pour moi. Ça reste incompréhensible.

Commentaires

A la fin du compte,nous avons toujours ce que nous meritons.C'est ce qui arrive a ton ex-mec....Il pensait que tu etais assez conne pour qu'il puisse te mener comme un pion toute une eternite...Il pensais que tu etais assez conne,pour qu'il puisse se servir de toi comme un objet sexuel...c'est incroyable a quel point il a pu y croire....;pouvoir te mener comme cela en bateau avec tous ses mensonges et ses manipulations...Maintenant,tout cela lui revient a la gueulle,comme un boomerang...Et je ne serais pas du tout surpris aussi,que la nana qui est avec lui aujourd'hui,le laisse tomber comme une vieille chaussette;car elle aussi,elle est prise pour une conne...et elle va s'en apercevoir,tot ou tard
Comme quoi il ne faut pas s'amuser a jouer avec les gens,les sous-estimer,en les prenant trop facilement pour des cons;des connes dans notre histoire
Ton ex-mec,va payer tres chers le prix de ses propres conneries.....Et comme par hasard,avec une toute autre histoire,tu vois aujourd'hui la deroute de Lance-Amstrong,qui a pris pendant trop longtemps les autres pour des cons...Il pensait que cela pourrait durer eternellement;aujourd'hui,c'est la verite qui le ratrappe...Ca va etre pareil pour ton ex...
Bon Week-end Stef

Écrit par : Claude Le Blanc | 18/01/2013

Oui, j'avoue que je reste perplexe devant le fait qu'il persiste à vouloir s'installer avec une femme, dans ces conditions. Pas besoin de chercher bien loin pour supposer que ça va coincer à un moment ou un autre.

J'ai pourtant essayé d'en discuter raisonnablement avec lui, mais il a fermé toute possibilité de dialogue qui n'allait pas dans son sens. J'ai vite compris qu'il n'avait aucune envie de discuter avec moi. Il voulait coucher et c'est tout.

Alors oui, je suppose que sa copine ne sera pas dupe encore très longtemps. Moi, il m'a suffit de ses emails pour comprendre que quelque chose clochait.

Je pense effectivement que ses petites manigances vont lui revenir dans la figure, c'est même déjà le cas je suppose.

Écrit par : Stef pour Claude | 18/01/2013

Les commentaires sont fermés.