Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2013

Jeudi

 

         Je m'ennuie, mais je me sens quand même beaucoup mieux. Ma visite chez le Dr T. m'a fait un bien fou. Elle a aussi reconnu que je n'étais pas apte à travailler en ce moment, et est prête à me protéger avec un nouvel arrêt maladie s'il le faut. La question est simplement financière. Nous avons décidé d'attendre ma consultation avec la psychiatre avant de prendre une décision.

         Un arrêt maladie mettrait en suspens mes droits à l'allocation chômage, et je bénéficierais d'indemnités journalières de la Sécurité Sociale. En revanche, j'ai du mal à déterminer quel serait le montant de ces indemnités. Cependant, mes droits au chômage reprendraient dès la fin de l'arrêt maladie, et seraient prolongés de la même durée que ce dernier. C'est ce qui m'intéresse : gagner du temps.

         Quant à ma pension d'invalidité c'est toujours autant le bazar.

         Enfin, voilà, j'ai pu parler de tout ça avec mon médecin, et ça m'a apaisée, déculpabilisée, redonné du courage.

Les commentaires sont fermés.