Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2013

Dimanche

 

       Encore une altercation avec mon affreux voisin qui s'est mis en tête, hier soir à minuit, de clouer la seconde fenêtre de l'escalier comme il l'a déjà fait avec la première. Je suis vraiment lassée, ça me déprime. Je n'en peux plus de vivre dans la peur de cet individu qui fait régner la terreur dans l'immeuble.

       L'appel de mon ami des Hautes-Alpes m'a plutôt chamboulée aussi. Il me propose de venir passer chez lui les trois mois que j'aurai à attendre entre la fin de mes droits au chômage et ma demande d'ASI. Bien sûr, c'est tentant, mais je me vois mal laisser mon logement sans surveillance durant tout ce temps, avec l'affreux dans les parages et ses idées tordues.

        Je commence à être tentée de retourner là-bas définitivement, dans le studio que mon ami m'avait loué durant six mois, il y a maintenant trois ans. Ça ne s'était pas bien passé. J'était dans un état mental déplorable, alcoolique, et lui était en pleine séparation d'avec sa femme, ce qui n'a pas facilité les choses, il y avait des tensions. Mais de l'eau a coulé sous les ponts depuis. Les circonstances sont différentes.

        Bien sûr, je ne peux m'empêcher de me rappeler comme ce fut difficile pour moi là-bas. J'étais si mal. Mais comme je suis mal aussi ici en ce moment. La solitude me ronge, mes journées sont interminables d'ennui et de lassitude. Et je n'en peux plus d'être terrorisée par mon taré de voisin.

        J'ai encore le temps de réfléchir à tout ça, mais ça me donne un espoir de pouvoir changer quelque chose à ma situation.

Commentaires

Choix délicat, il est vrai. Y aurait-il un suivi psychologique si tu déménages ?

Écrit par : quantique | 05/05/2013

Si je déménage, il faudra que je trouve un nouveau médecin, au moins pour mes médicaments. Ce n'est pas simple.

Bises,

Écrit par : Stef pour Quantique | 05/05/2013

Une cohabitation de 3 mois, ça donne forcément à réfléchir.
Serait-il possible de commencer par une semaine, disons pour voir comment se passent les choses.
Et puis, on dira que tu prends quelques vacances, que tu changes un peu d'air ;o)

Écrit par : missmelounette | 05/05/2013

Partir 3 mois, ça me paraît beaucoup, grosse organisation pour moi. Peut-être qu'un seul mois, ce serait déjà bien pour des vacances. Une semaine c'est trop court, je trouve. Mais comme je l'ai dit, j'ai le temps d'y penser.

Bises,

Écrit par : Stef pour Missmelounette | 06/05/2013

Je crois que le mieux est de partir.Ca fera une bouffée d'air et un nouveau départ.
Et pourquoi par la suite ne t'installerais tu pas vers Toulon ou Nice,un lieu de soleil?

Écrit par : thierry | 06/05/2013

Partir juste pour des vacances ou définitivement, je ne sais pas encore...

Quant à m'installer ailleurs par la suite, je ne vois pas comment je pourrais faire.

Bises,

Écrit par : Stef pour Thierry | 07/05/2013

Les commentaires sont fermés.