Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2013

Mardi

 

        J'ai failli me retrouver à l'hôpital aujourd'hui. Hier, je suis allée chez la psy, et comme avec le Dr T. vendredi, j'ai commencé à pleurer à peine entrée dans son bureau. Elle m'a immédiatement reparlé d'hospitalisation et a commencé à prendre toutes les dispositions nécessaires. J'étais complètement dépassée, je l'ai laissée faire. En sortant de son cabinet, j'étais complètement sonnée. Elle devait me rappeler dans l'après-midi pour me dire quand l'admission serait possible, soit le lendemain ou le surlendemain. Tout allait trop vite. Quand elle m'a rappelé, j'avais eu le temps de reprendre mes esprits et de changer d'avis. J'ai renoncé à l'hospitalisation. C'était beaucoup trop brutal pour moi. Avec tout  ça, j'ai passé un sale moment à angoisser comme une folle.

        C'est que si je dois me faire hospitaliser, j'aurais aimé pouvoir m'y préparer davantage, pas que ça me tombe dessus du jour pour le lendemain. Je ne suis pas du tout prête comme ça. Ça m'a fichu une trouille pas possible, je suis encore sous le choc. Je revois la psy le 12 juin.

Commentaires

Ah bah, faut s'y préparer le cerveau un minimum, c'est sûr...
Et t'en penses quoi en ce moment ? ça te ferait du bien là en ce moment ?

Bisous bisous

Écrit par : Van | 28/05/2013

Ben là tout de suite, ça me fait flipper grave. C'est compliqué.

Bisous,

Écrit par : Stef pour Van | 28/05/2013

Réfléchis quand même. Je sais qu'il y a la question financière, mais tu t'es sortie d'autres mauvaises passes dans ce domaine. C'est pour aller mieux après, non ?

Bises.

Écrit par : quantique | 28/05/2013

Réfléchir, je ne fais que ça. Oui, sans doute ce serait pour aller mieux après, mais ce n'est pas aussi simple pour moi.

Bisous,

Écrit par : Stef pour Quantique | 29/05/2013

Oui, je me doute que ce n'est pas simple. Bon courage !

Écrit par : quantique | 29/05/2013

Bonjour.
Avez-vous déjà été hospitalisée (pour dépression) ?

Écrit par : Anonyme | 29/05/2013

Non, jamais hospitalisée, ni pour dépression, ni pour autre chose. Si j'étais déjà passée par là, ça me ferait moins peur assurément.

Écrit par : Stef pour Anonyme | 30/05/2013

Oui.
Les admissions sont en général très rapides dans la mesure où il s'agit bien souvent d'éviter qu'un patient ne passe à l'acte. Votre psy essaie de vous protéger.

Écrit par : Anonyme | 30/05/2013

J'ai bien compris qu'elle essaie de m'aider, mais là, c'était beaucoup trop rapide pour moi ! Il est vrai que me voir en larmes à peine entrée dans son bureau a dû l'inquiéter un peu...

Écrit par : Stef pour Anonyme | 31/05/2013

Les commentaires sont fermés.