Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2013

Samedi

 

        Je suis donc allée à mon rendez-vous au cmp hier. J'ai trouvé ça bof. Rencontrer un nouveau docteur, c'est raconter des choses que l'on a déjà dites ailleurs, répondre à des questions qui ont déjà été posées. Elle m'a ellle aussi parlé d'hospitalisation, mais vraiment, je ne peux pas me le permettre en ce moment. Car j'ai appris qu'un arrêt maladie supérieur à 15 jours entraînait la radiation du Pôle Emploi, où il faudrait se réinscrire sitôt l'arrêt terminé. Je ne  peux pas me permettre actuellement un tel bazar dans ma situation administrative. Alors l'hospitalisation, on verra ça plus tard, à la fin de mes droits au chômage.

        Le médecin du cmp m'a proposé de suivre des ateliers d'activités avec d'autres personnes ayant des problèmes psys, encadrés par des infirmiers psychiatriques. J'ai accepté. Maintenant, j'attends un coup de fil qui arrivera je ne sais quand.

         Surtout, je commence à prendre vraiment conscience de ma situation et de mon état, et c'est plutôt effrayant. Je me demande ce que je vais devenir.

         Je me souviens, il y a trois ans, lorsque je suis partie des Hautes-Alpes, avec cette envie de repartir à zéro, de me construire une nouvelle vie. Me voilà dépressive au dernier degré, dans une totale précarité et seule au monde. Ce n'est pas ce qui était prévu.

         Au moins, j'ai arrêté l'alcool et c'est positif. Parce que j'ai envie de terminer ma note par du positif.

Commentaires

Le vent tourne souvent très vite parfois.. Faire des activités avec d'autre peut être chouette pour diverses raisons.. Mets un pas devant l'autre tout simplement, et y a pas de raison que ça n'aille pas mieux ;o)
Gros bisous

Écrit par : Van KTS | 08/06/2013

Pour les activités, au moins, ça me fera voir du monde et faire quelque chose, c'est déjà ça. Pour le reste, oui, mettre un pied devant l'autre...

Gros bisous,

Écrit par : Stef pour Van | 09/06/2013

Tu es arrivée à arrêter l'alcool, ce n'est quand même pas rien ! Et si tu voyais cela comme le début de ta nouvelle vie que tu reconstruis pierre par pierre. Courage tu vas y arriver !

Écrit par : AGNES | 08/06/2013

C'est vrai qu'arrêter l'alcool, c'est un bon point de départ pour une nouvelle vie. Merci pour tes encouragements.

Bises,

Écrit par : Stef pour Agnès | 09/06/2013

Comme Agnès, je trouve qu'avoir arrêté l'alcool, ce n'est pas rien. Et seule en plus ! J'en suis même particulièrement épatée, vu l'état que tu décris. Ton intérêt pour le tennis montre aussi que tu es encore capable d'éprouver du plaisir, même si c'est rare. Tu as des ressources. J'espère que tu vas en redécouvrir l'usage. Bon courage !

Je me rappelle soudain que tu avais de jolies plantes vertes que tu appelais tes bébés. Tu les as toujours ?

Écrit par : quantique | 11/06/2013

Moi aussi je suis très étonnée d'avoir arrêté l'alcool aussi facilement. Il faut dire aussi que je n'avais guère le choix car l'alcool coûte cher et je ne pouvais plus me permettre cette dépense.

C'est vrai que j'ai pris du plaisir à suivre Roland-Garros, mais comme tu dis, mes plaisirs sont rares ces temps-ci.

Enfin, non, je n'ai plus de plantes, ça ne voulait pas pousser chez moi. Dommage.

Bises,

Écrit par : Stef pour Quantique | 12/06/2013

Parfois, il ne suffit pas de vouloir pour chasser les vieux démons, et chez toi, il y en a. C'est particulièrement injuste, parce qu'on ne choisit pas de vivre une telle enfance, tel traumatisme, mais on est ensuite quand même seul pour s'en sortir.

Comme le disent les commentatrices avant moi, tu as déjà jeté l'alcool, ça montre que tu as de la volonté!
Pour la dépression, il y a ce que tu as vécu, mais il y a ce que tu vis actuellement avec les ennuis administratifs et la solitude. La solitude peut à elle seule rendre dépressif. Je le remarque actuellement, je ne travaille que depuis la maison et je ne vois pas du monde tous les jours, à part mon Homme. Déjà ça suffit à me déprimer, alors ne voir personne du tout, ça doit être encore pire. Peut-être que ça contribue à ton mal être?
C'est sûrement une bonne idée d'accepter cet atelier.
des bisous Stef, tu vas t'en sortir.

Écrit par : Plumes | 14/06/2013

Bien sûr que cette totale solitude contribue à mon mal-être. C'est même une des raisons majeure de mon état. Ne jamais voir personne, jamais sortir, jamais parler est terrible à vivre.

Et oui, l'atelier serait une bonne chose, j'espère que ça va être possible.

Bisous à toi,

Écrit par : Stef pour Plumes | 15/06/2013

Les commentaires sont fermés.