Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2013

Mardi

 

      Ce matin, j'ai donc reçu la visite de deux infirmières. Ce fut éprouvant et peu concluant, elles comme moi n'ayant pas grand-chose à raconter. Il y avait de gros silences, c'était même assez glauque. Pourtant, elles étaient sympathiques. Mais moi, je suis complètement hors-jeu.

      Ça m'ennuie car j'ai du mal à parler. Je parle si peu que ma bouche est comme toute empâtée, comme si j'avais bu. J'ai du mal à prononcer les mots.

       En tout cas, cette visite ne m'a pas apporté grand-chose. Je dois reprendre rendez-ous avec le Dr H. que j'ai vu au cmp, puis contacter l'organisme qui s'occupe des ateliers. Ce sera fermé au mois d'août. Je dois aussi contacter une assistante sociale assez rapidement.

       Hier, j'ai commencé un nouvel antidépresseur que m'a prescrit ma psychiatre à la place de celui que je prenais avant.

       Je me demande où je vais comme ça et si tout ça va s'arrêter un jour. Je suis tombée vraiment très bas. Comment croire que les choses vont s'arranger ? Je suis complètement perdue.

Commentaires

Ben, voir déjà comment tu vas réagir à l'antidépresseur. Une chose à la fois. Après, c'est après ...

Courage !

Écrit par : quantique | 18/06/2013

Oui on va bien voir ce que ça donne. A vrai dire, je prenais l'ancien depuis si longtemps que je crois qu'il ne faisait plus trop d'effet. Ça va me changer, c'est positif.

Merci pour tes encouragements, des bises,

Écrit par : Stef pour Quantique | 18/06/2013

Je viens de te découvrir au gré des blogs et tu donnes beaucoup d'espoir aux personnes concernées par l'alcool...
Avec un père alcoolique et violent, je sais de quoi je parle...

En tout cas, je t'encourage vivement,

bonne continuation dans cette voie,
Céline.

Écrit par : céline | 19/06/2013

Moi aussi j'ai eu un père alcoolique mais il s'en est sorti grâce à une cure.

Merci pour ton commentaire, bises,

Écrit par : Stef pour Céline | 21/06/2013

Les commentaires sont fermés.