Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2013

Mercredi

 

         Je traîne ma tristesse et ma solitude comme des boulets. Demain, c'est le jour du repas de Noël organisé par le CATTP. Un bon repas en compagnie des autres membres du centre, patients et soignants. Je serai seule le soir de Noël, mais cette année, cela me touche plus que les autres fois. A cause de Franck et Odile qui sont entrés dans ma vie et qui seront occupés chacun de leur côté.

          Je ne me sens pas bien en ce moment. Je suis fébrile, angoissée. De vieilles angoisses qui refont surface, la peur de perdre la petite amitié que j'ai construite avec Franck et Odile et qui continue d'évoluer. J'ai peur de les perdre et de me retrouver encore seule. J'essaie de me dire que cette angoisse va passer, que je suis en train de franchir un cap. Il faut que je tienne le coup.

Commentaires

Noël est une fête merveilleuse pour certains, surtout pour les enfants, mais pour énormément de gens c'est un mauvais moment à passer. Je sais que tu n'as pas d'affinités avec les autres personnes, mais n'y en aurait-il pas une tout de même, avec qui tu pourrais passer une petite soirée le réveillon, en toute simplicité ? Ou alors, pourquoi ne pas aller seule au café où tu vas d'habitude avec Odile et Frank, tout bêtement ? Ce n'est sûrement pas le rêve, mais c'est peut-être mieux de voir un peu de monde ?

Écrit par : quantique | 19/12/2013

Non, il n'y a vraiment personne avec qui je puisse passer le réveillon. Comme tu dis, c'est un mauvais moment à passer. Et je ne me vois pas non plus aller seule au café...

Bises,

Écrit par : Stef pour Quantique | 19/12/2013

Les commentaires sont fermés.