Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2015

Samedi

 

      Quelle nuit ! J'ai dormi 17h d'affilée, de 17h hier soir à 10h ce matin. Des rêves en pagaille.

      Hier, j'ai vu l'infirmière du cmp. Elle ne s'est pas du tout montrée optimiste sur la suite de ma relation avec Franck. Elle m'a même dit clairement qu'il ne changerait pas, que l'ambivalence faisait partie de sa pathologie, et qu'il était très malade. Je rappelle que Franck est schizophrène.

      Pourtant, il va bien falloir que ça change, car je ne peux pas continuer comme ça. Jeudi je suis allée voir Philippe avec Odile, et je n'ai pu m'empêcher de penser que c'était plus sympa quand Franck n'était pas là pour se plaindre de tout. L'ambiance était plus légère.

      Et puis j'apprécie vraiment d'être sans lui cette semaine. C'est très reposant. Bon, pour l'hygiène de vie, on repassera. Aujourd'hui, j'ai du café, de la bière, des clopes et des sandwichs et je ne compte pas mettre le nez dehors du week-end. Gwénaël m'a laissé un message hier, proposant de faire un truc dimanche, mais je vais décliner. J'ai envie de rester seule, m'occuper de moi, de mon p'tit nid.

Les commentaires sont fermés.