Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2015

Mercredi

 

        Hier nous étions de sortie à Paris avec le CATTP pour visiter le jardin des plantes. J'avoue que je n'ai pas vraiment aimé, c'était un peu ennuyeux. Il faut dire que je ne m'intéresse pas trop aux plantes et que voir des animaux en cage me fait plutôt mal au coeur. Je me demande comment l'homme se donne le droit d'enfermer des êtres vivant, c'est triste...

        Hier aussi, Odile m'a particulièrement énervée. Durant la sortie, et surtout le soir, chez moi, où elle n'a fait que téléphoner à ses copines. Comme ça, elle a enchaîné trois ou quatre coups de fil, tandis que Franck et moi étions totalement mis de côté. J'ai trouvé ça très malpoli et ça m'a saoulée qu'elle reste ainsi suspendue à son téléphone, comme si Franck et moi n'étions pas là. Bien sûr, ce n'est pas la première fois qu'elle fait ça, et ce manque de respect commence vraiment à me peser. Plus que jamais, j'ai envie de prendre de la distance. Moi qui écrivait que les choses s'arrangeaient, c'est raté...

       

Commentaires

J'ai toujours rever de ce scenario...Je suis avec une femme a la terrasse d'un cafe,et celle-ci n'arrete pas d'etre acccrochee a son portable...Je lui fais signe que je vais au toilette...et en fait,je me tire,la laissant avec son oreille collee a son portable
Oui,c'est de la pure incivilite et manque de respect
Mais,nom de dieu,Stephanie,il faudra bien un jour que tu la mettes en place cette Odile
J'avoue que j'ai eu de la chance de pouvoir me debarasser de toutes les personnes qui ne m'apportaient absolu rien,et qui en fait me genaient...C'est vrai que cela s'apprend et se fait au fil des annees
C'est aussi sans doute pour cela que je suis souvent seul...au travail comme a la maison...Seul et penard comme un pape,libre comme le vent

Écrit par : claude le blanc | 17/06/2015

Je suis contente que tu me comprennes pour cette histoire de téléphone, parce que là, c'était vraiment trop. Merci, Claude.

Mais je ne peux pas lui dire ouvertement ce que je pense d'elle. Je ne veux pas entrer en conflit avec elle parce que c'est moi qui serait embarrassée.

Disons que je lui avait donné une chance qu'elle n'a pas su saisir. Je n'ai plus qu'à l'éviter au maximum, c'est tout ce que je peux faire, je crois.

Tu as de la chance d'avoir pu te débarrasser des gens qui te gênaient. Moi, je n'y arrive pas, j'ai trop peur de me retrouver seule. Mais on verra bien ce qui arrivera par la suite.

Je crois que je devrais faire comme toi. Si elle est au téléphone en ma présence, je me casse. Si ça se trouve, elle ne remarquera même pas mon absence, tant elle est absorbée dans ses conversations.

Alors oui, on va voir ce qui va se passer maintenant. Je ne veux pas rester trop longtemps dans cette situation. Je vais essayer de faire au mieux.

Bisous,

Écrit par : Stef pour Claude | 17/06/2015

Je pense pour ma part que de lui dire globalement "ce que tu penses d'elle" n'arrangera rien. Je ne sais pas ce que tu entends quand tu dis que tu lui as donné une chance qu'elle n'a pas pu saisir, mais moi je verrais plutôt une remarque du style : "tu sais, Odile, quand tu téléphones aussi souvent à tes copines alors que tu es chez moi, je me sens ... (conne ? bafouée ? perdue ? ridicule ? abandonnée ? ... c'est toi qui sait comment tu te sens à ce moment-là) Si tu lui dit ton ressenti, tu auras plus de chance de réussite que si tu l'accuses.

Écrit par : quantique | 18/06/2015

Je préfère prendre de la distance, c'est ce qui me parait le mieux. Il n'y a pas que ces appels intempestifs à ses copines. C'est surtout son comportement en général.

Quand j'écris que je lui ai laissé une chance, c'est que j'ai essayé de ne pas la juger trop sévèrement. Mais elle persiste dans cette attitude narcissique et je ne crois pas que lui en parler arrangerait les choses. Au contraire. Car je ne suis pas sûre de pouvoir lui expliquer vraiment ce que je ressens.

Bisous,

Écrit par : Stef | 19/06/2015

Il n'y a que toi évidemment qui puisse évaluer la situation ...

Bisous.

Écrit par : quantique | 21/06/2015

Les commentaires sont fermés.