Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2015

Dimanche

 

        Epuisée, vidée, rincée. J'ai passé le week-end chez Franck.

        La semaine dernière a été très éprouvante, et ces deux derniers jours pas mieux. Je suis complètement à plat. Bien contente d'être rentrée chez moi et d'être enfin un peu seule.

        J'aime beaucoup Franck et je crois que, sur le fond, je suis bien avec lui. Mais sur la forme, c'est autre chose. Il me vampirise totalement, c'est vraiment fatiguant. Cela fait des semaines que je n'en peux plus, que je n'arrive pas à me reposer parce que Franck prend une place énorme dans notre relation.

        L'infirmière du CMP m'avait dit que ça ne changerait pas, car cela fait partie de sa maladie. Pourtant, il va bien falloir faire quelque chose car je ne peux pas continuer comme ça, sans cesse épuisée. Il est rare que Franck me laisse tranquille. Je ne lui en veux pas, je sais qu'il est malade et que ce n'est pas facile pour lui, mais c'est dur pour moi aussi.

        Bref. Je suis rentrée cet après-midi, et j'ai dormi un peu, ça m'a fait du bien. Je ne reverrai Franck que mardi après-midi, j'ai toute la journée de demain pour enfin souffler un peu.

        Nous avons fait un barbecue samedi midi, dans le jardin de la mère de Franck, avec Odile et Philippe. C'était agréable de profiter du jardin et du soleil. Nous nous sommes baladés l'après-midi et avons fait quelques parties de tarot.

        La présence d'Odile m'a un peu gâché le moment. Pour ça aussi, je n'en peux plus, elle me sort littéralement par les yeux. Je l'ai totalement prise en grippe, et je ne peux plus me défaire de ce sentiment. Je crois que c'est irrémédiable, je ne la supporte plus. J'ai aussi souvent l'impression qu'elle s'amuse à me rendre jalouse, et ça ne me plaît pas du tout. Odile n'est pas aussi innocente qu'elle veut le faire croire, et moi, je ne suis pas non plus la dernière des connes. Son attitude n'est pas toujours très claire.

        Ce week-end, j'étais très fatiguée, du coup, elle me saoûlait encore plus que d'habitude, mais je crois qu'avec elle, j'ai atteint un point de non-retour. Voilà qui est dit. De ce côté aussi, les choses doivent changer, la vie est trop courte, inutile de la gâcher avec ce genre d'histoire.

        Bon, à part le fait que je suis crevée, les choses vont plutôt bien. L'été est tranquille, j'ai envie d'en profiter. Prendre le temps de vivre. Je trouve que je n'ai pas assez profité du mois de juillet et j'ai envie de me rattraper pour le mois d'août.

       Enfin, après trois années, l'orchidée de Franck s'est enfin décidée à fleurir, c'est un événement !

P1030768.JPG

 

       

 

Commentaires

D'accord, il te vampirise, mais est-ce que tu ne te laisses pas vampiriser aussi ? Bon, je sais ce ne doit pas être facile de résister, mais moi ça me fait penser à un manque de respect de lui envers toi (je sais c'est sa maladie), mais aussi de toi envers toi, non ?

Écrit par : quantique | 02/08/2015

C'est vrai que je n'arrive pas à résister, à m'imposer quand il le faudrait. Et sans doute, oui, je ne respecte pas assez mes besoins. Tout se passe toujours selon l'humeur du moment de Franck et je le laisse trop faire. Je m'exprime pourtant auprès de lui, mais je ne suis décidément pas assez ferme.

Mais, comme je l'écris dans ma note, il va bien falloir que ça change, car j'en ai assez d'être fatiguée tout le temps. Il va falloir que notre relation évolue.

Merci pour ton commentaire, des bisous,

Écrit par : Stef pour Quantique | 03/08/2015

Les commentaires sont fermés.