Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2015

Jeudi

 

        Franck et moi ne sommes plus ensemble depuis ce matin. Pour le moment, je suis très angoissée, mais je suppose qu'avec un peu de temps, j'y trouverai mon compte et que ça ira mieux. C'est très dommage mais ça n'allait vraiment pas entre nous et c'était de plus en plus difficile pour moi. C'est lui qui a pris la décision, moi, j'en étais incapable, même si je me sentais très mal avec lui. On dit qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné et je me posais la question chaque jour, je vais enfin savoir si c'est vrai. Mais sur le moment, c'est un peu dur quand même.

        Je suis extrêmement perturbée ces derniers temps. Hier, nous sommes allés voir Philippe que nous avons trouvé dans un état plus que lamentable, au-delà de toute description possible. Ça m'a profondément choquée, comme une vision d'horreur. J'avais l'impression qu'il était en train de mourir, ce qui ne doit pas être loin de la vérité. Il est évident que sa place est à l'hôpital, mais il ne veut rien entendre sur ce point. Sans doute aurions-nous dû appeler les pompiers, vu l'état de délabrement physique dans lequel il était. Je crois que c'est ce qu'aurait fait n'importe lequel d'entre vous qui me lisez, sans hésitation. Et pourtant, Franck et moi n'avons rien fait. Au bout d'un moment très éprouvant, nous sommes repartis, en disant simplement à Philippe de se reposer et que nous repasserions samedi.

        Finalement, Franck ira seul samedi. Hier soir, nous avons reçu un texto de Gwénaël, que nous n'avons pas revu depuis des lustres, qui proposait un tarot le même jour chez lui. Comme je me sens seule en ce moment, ça m'a fait très plaisir. J'ai proposé à Franck d'aller voir Philippe de bonne heure, puis de nous rendre chez Gwénaël qui n'habite pas très loin. Mais il a refusé et ça m'a vraiment déçue, encore une fois et j'ai fait la gueule, comme c'est pratiquement tout le temps le cas ces derniers temps. En ce moment, avec Franck, je passe ma vie à faire la gueule, à être angoissée, contrariée et irritée. J'en ai assez d'être dans cet état. Je me suis couchée comme ça, en me disant que Franck ne m'aidait vraiment pas pour mon problème de solitude et d'ennui.

        Ce matin, au réveil, c'est Franck qui faisait la gueule dès le matin et une fois de plus, je subissais son humeur. Encore une fois, irritée dès le matin. C'est ainsi qu'on s'est quittés pour de bon, et qu'il m'a dit qu'il irait seul voir Philippe. J'ai accepté tout de suite, libérée d'un poids. A mon, tour, je baisse les bras pour Philippe, je prends la fuite car c'est au-delà de mes forces. Je ne peux pas aider quelqu'un qui ne veut pas d'aide, et le cas de Philippe est trop lourd. Je crois que je ne culpabilise même pas. Enfin, si, un peu quand même.

        Avec tout ça, c'était un peu tendu ce matin, à l'atelier sport cérébral du CATTP. J'étais assez mal. Il y avait Odile et Franck et je me demandais comment les choses allaient se passer. A ma grande surprise, de fil en aiguille, Odile et moi avons décidé d'aller ensemble chez Gwénaël samedi, s'il est toujours d'accord. Nous lui avons laissé un message téléphonique. Peut-être un début de réconciliation avec Odile, qui sait ? Je crois que ce serait une bonne chose, même si je suis un peu gênée de mon attitude envers elle dernièrement. On verra bien si elle m'énerve encore ou pas par la suite. En tout cas, j'ai très envie d'aller voir Gwénaël samedi, ça me ferait beaucoup de bien de pouvoir me changer les idées. Et ne pas trop penser à Franck et à Philippe.

        Pour le reste, j'ai vu un médecin lundi pour mon problème de déglutition qui m'angoissait tant. Dans un premier temps, elle m'a diagnostiqué une mycose buccale. En d'autres termes, un champignon dans la bouche et dans la gorge... Sympa, beurk ! Je ne sais pas comment c'est arrivé, il parait que c'est fréquent. J'ai un traitement pour trois semaines et je dois reprendre un rendez-vous lundi prochain. Elle m'a dit qu'il fallait d'abord traiter ce problème avant de voir s'il y avait autre chose. Je ne suis pas encore tout-à-fait rassurée, mais depuis que j'ai commencé le traitement, je recommence à pouvoir manger. Il était temps parce que je n'en pouvais plus de ne rien avaler de solide et je me sentais très faible. J'ai perdu huit kilos depuis que ça a commencé, il y a environ deux mois.

        Bon, je vais m'arrêter là pour le moment et faire une sieste que j'espère réparatrice. Je suis épuisée. Avant de m'endormir, si j'y parviens, je penserai à des choses positives. 

 

Les commentaires sont fermés.