Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2015

Vendredi

 

         J'ai dormi comme un ange, une nuit de 14h. Que ça fait du bien ! Je me sens prête à affronter cette journée où je vais devoir accompagner Franck chez le stomatologue. Je dis affronter car il pleut et il fait froid. Heureusement, j'ai fait changer la fermeture éclair de mon manteau il y a peu. Juste à temps.

         Il m'arrive régulièrement d'accompagner Franck à ses rendez-vous, notamment à l'hôpital où il reçoit ses injections de médicament et où il voit aussi sa psy. Contrairement à lui, je n'ai jamais été hospitalisée et j'espère bien ne jamais l'être. L'hôpital, du moins le pôle psychiatrique, est un lieu déprimant, ou des gens étranges trainent en pyjama toute la journée, à la recherche de cigarettes ou de quelques pièces pour se payer des cafés au distributeur. Je ne vois pas comment on peut soigner des gens dans un endroit aussi triste.

         Sinon, nous n'avons pas visité Philippe cette semaine. J'espère qu'il va bien et qu'il se débrouille seul. Je crois que nous ne le verrons plus que de temps en temps.

         Je ne vois presque plus Odile et ça me fait du bien. Cependant, elle reste très copine avec Franck et ça m'agace quand il m'en parle.

         A part ça, ça ne va pas trop mal avec Franck en ce moment. La preuve, c'est que je peux écrire cette note en toute tranquillité en regardant un de mes films préféré. Peut-être que je vais enfin trouver cet équilibre dont j'ai tant besoin.

         D'ailleurs, ça m'a fait beaucoup de bien de voir ma psy mercredi. Evidemment, nous avons parlé de ma relation avec Franck et ce qu'elle m'en a dit m'a redonné de la force. Elle m'a rassurée et j'en avais besoin. Elle m'a aussi donné des conseils pour la suite.

         Quand j'ai consulté cette psy la première fois, je lui ai confié que je buvais de l'alcool. Ensuite j'ai arrêté durant cinq mois. Puis j'ai rencontré Franck et j'ai recommencé. Ça fait deux ans maintenant. Je ne l'ai pas dit à ma psy. Je devrais le faire, mais je n'ose pas. J'ai honte d'être alcoolique et j'ai peur qu'elle m'envoie en cure de désintoxication.

          Au moment de terminer cette note, je bois mon premier verre de vin de la journée. J'ai l'excuse qu'il est midi passé et que c'est l'heure de l'apéritif. Mais je ne vais pas m'arrêter là, c'est sûr. Bien qu'il faut que j'assure pour accompagner Franck cet après-midi. Cela dit, je tiens très bien l'alcool. Je suis rarement ivre, ou disons plutôt que ça ne se voit pas. C'est pareil pour Franck.

          Cela fait longtemps que je suis alcoolique. Plusieurs années. En ce moment, je suis incapable de m'arrêter de boire. Du vin blanc, c'est tout ce qu'il me reste. Et je sens que j'en serai bientôt écoeurée, comme tous les alcools que j'ai testés dans ma vie. J'ai connu différentes périodes. Il y a eu la bière, le whisky, le rhum et j'en passe. Je ne supporte plus que le vin blanc, aromatisé de préférence. Et je crois que ça aussi, ça me passera bientôt. J'en suis sûre. Franck aussi voudrait arrêter de boire, c'est encourageant. Je dois dire qu'il est beaucoup plus modéré que moi. Peut-être parce qu'il est un peu plus âgé.

           Je m'arrête là pour aujourd'hui, suite au prochain épisode.

Commentaires

Malgre que tu parles beaucoup de ton probleme avec l'alccol,Non!!!....Je ne me lancerai pas dans ma tirade de Jurons....En fait,je vais laisser tomber...ca servirai a quoi!?...J'ai tourne en boucles dans mon esprit,tout ces jurons,que cela me suffit en fait...
Je vois que ton probleme avec l'alcool est serieux...C'est tout ce que je peux te dire...Moi,j'ai comme probleme l'exces de poids,ce qui n'est pas tres rejouissant non plus...Il y a 7 ans j'avais reussi a perdre 18 kilos,et je me sentais vraiment mieux....et puis,comme un con,je suis retombe a la case depart...Je compare ton probleme d'alcool avec mon probleme d'obesite....Nous repoussons toujours a demain la solution a notre addiction{est-ce le bon mot?...tu me le diras,car ca n'est pas dans mon dictionnaire}...car tu te sens bien avec ton verre de blanc et moi avec ma bouffe
Bon week-enk Stephanie

Écrit par : claude le blanc | 20/11/2015

Moi aussi j'ai connu des problèmes avec la bouffe, j'ai été boulimique pendant plusieurs années quand j'étais jeune. C'était un vrai cauchemar. Et depuis, ma façon de me nourrir reste assez anarchique. Mais je suppose que oui, la nourriture peut-être une addiction ( c'est le bon mot ), tout comme l'alcool.

Et l'obésité est tout aussi mauvaise pour la santé que l'alcoolisme ou le tabagisme.

J'envie beaucoup les gens qui n'ont besoin de rien de tout cela pour se sentir exister. Les gens libres et équilibrés. Pas sûr qu'il en existe beaucoup dans nos sociétés modernes.

Bisous à toi,

Écrit par : Stef pourClaude | 21/11/2015

Les commentaires sont fermés.