Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2015

Samedi

 

       Le moral va un peu mieux, bien que la semaine ait été très difficile. Dimanche dernier, Franck a une nouvelle fois voulu me quitter, je n'ai rien vu venir. La crise a duré deux jours, durant lesquels il n'a cessé de partir, revenir, repartir, revenir, encore et encore. ça a été horrible pour moi, j'ai bien cru me retrouver seule pour de bon, l'angoisse était à son comble. Un vrai cauchemar.

       Finalement, nous nous sommes malgré tout réconciliés, mais l'épisode a laissé des traces douloureuses. Et la stabilité dont j'ai tant besoin n'est toujours pas au rendez-vous. Franck est toujours aussi imprévisible et je ne peux absolument pas compter sur lui.

       Heureusement, j'ai vu ma psy mardi et ça m'a bien aidée à tenir le coup. Mais ma psy et les médicaments ne sont pas magiques face à la situation. Je dois prendre énormément sur moi et ne pas perdre de vue que, dans de telles circonstances, la solitude peut revenir d'un moment à l'autre. Rien n'est gagné.

       A part ça, nous avons quand même passé un bon Noël chez sa mère et son beau-père. J'étais très stressée, mais aussi heureuse de ne pas être seule pour cette occasion. Nous avons très bien mangé et il y avait aussi des cadeaux à profusion. Nous avons été gâtés.

       Pour le reste, Philippe est à l'hôpital depuis une semaine. Il y a quelques mois, il s'est plaint d'une dent qui le faisait souffrir. Nous lui avons donné le numéro d'un dentiste, mais il n'a pas appelé. ça s'est terminé par une énorme infection qui l'a expédié aux urgences. Résultat, quatre opérations en une semaine, coma artificiel, etc... Sans parler du fait que, depuis quelques temps, Franck n'avait plus trop envie de lui faire des courses et nous allions le voir de moins en moins, jusqu'à le laisser quasiment tomber définitivement. Du coup, Philippe ne se nourrissait plus du tout, ce qui n'a rien arrangé. Nous l'avons encouragé à se faire quelques courses lui-même, vu qu'il habite tout près d'un supermarché, mais il répond chaque fois que "ça le fait chier". Il préfère donc ne rien manger du tout.

       Aussi, pour le moment, nous sommes dans l'attente. C'est Odile qui se charge, bon gré mal gré, d'appeler l'hôpital pour avoir des nouvelles. Philippe n'a plus qu'une soeur dont nous n'avons pas le numéro et avec laquelle il n'a pas de contact. Sinon, il n'a que nous. Je me demande comment les choses vont se passer quand il sortira de l'hôpital. Il est évident que nous ne pouvons pas nous occuper de lui, nous ne sommes pas assez forts nous-même pour le soutenir. Philippe se laisse mourir malgré tous les efforts que nous avons faits pour lui. ça dépasse nos compétences. Cette fois, il va peut-être bien être obligé de prendre une aide à domicile, ce qu'il a toujours obstinément refusé. A moins qu'il ne se retrouve définitivement en hôpital psy. Ou en maison de retraite, il va avoir 60 ans cette année. Mais que faire face à quelqu'un qui veut mourir ?

       Voilà donc bien du souci pour cette fin d'année. Philippe à l'hôpital, Odile qui a décidé de rester seule chez elle pour le réveillon du Nouvel An car elle refuse simplement de trinquer avec nous ( littéralement, c'est interdit chez les témoins de Jéhovah ), il ne reste que Gwénaël, Franck et moi pour faire une petite fête. En espérant bien sûr que d'ici là, tout se passe bien entre Franck et moi, car on ne sait jamais ce qui peut lui passer par la tête.

       Aussi, une des conditions pour que Franck reste avec moi a été que j'arrête immédiatement l'alcool. Depuis lundi donc, je n'ai bu que deux coupes de champagne pour le réveillon chez sa mère. J'aurai aussi le droit de boire pour le nouvel an et c'est tout. C'est dur, ça me manque, même si je sais que c'est une bonne chose pour nous deux. Mais j'aurais préféré prendre cette décision moi-même, plutôt qu'elle me soit imposée brutalement. ça aurait été plus facile. J'aurais préféré que cela vienne de moi. Enfin, je n'ai pas le choix. Si je recommence, je le perdrai définitivement. Il va falloir que je m'accroche.

        Une fin d'année bien agitée donc, avec de gros changements en perspective. Désolée pour cette note si longue, mais j'avais vraiment beaucoup de choses à poser ici.

Commentaires

Mourir ca n'est pas la pire des choses,loin de la....C'est aussi une liberation,pour celui qui en a assez de la vie...Moi,tous les jours je pense a la mort...Je pense aussi a des gens qui sont morts....des gens que j'ai connus...et je les envie aussi assez souvent
Une fois mort,nous revenons a ce que nous etions avant notre naissance;RIEN
Et ne me parlez surtout pas de vie apres la mort....pas la peine d'en rajouter
Mais penser a la mort,ca ne veut pas dire qu'on n'aime pas la vie....bien au contraire....c'est une facon de revaloriser notre vie...Il faut vivre chaque jours comme si ca devrait etre le dernier de notre vie....Il faut vivre pleinement sa vie en somme;profiter de chaque petit moment...ca peut etre un bon moment comme un mauvais moment....Je sais que quand je souffre physiquement a mon boulot....apres je serais recompense quand je pourrais me reposer et faire ma sieste
Il est bon aussi de pouvoir se comporter comme un cameleon...se faire a la situation du moment.Par exemple j'aime etre seul,mais quand toute la famille de Nira est la,je plonge dans le bain,et on pourrait croire alors que je suis le plus sociale des humains,ce qui n'est pas du tout mon cas
Voila stefanie ce que m'a inspirer ton texte;et ne t'excuse surtout d'ecrire une longue note,car ce n'est pas chiant du tout;contrairement a d'autres blogs...que je ne me donne meme plus la peine de lire....
Y'en a qui s'interessent et repondent sur des tas de blogs...tant mieux pour eux ou elles...Pour moi,il y a tout de meme d'autres vies en dehors des blogs
Tout cela pour te dire bonne fin de dimanche...Au propos,je suis bien content que t'as passe Noel dans la famille de Franck....
A La Prochaine
Je t'embrasse

Écrit par : claude le blanc | 27/12/2015

Je suis d'accord que la mort n'est pas la pire des choses. C'est pour ceux qui restent que c'est difficile, mais pour celui qui part, c'est, à mon avis, une délivrance. C'est comme ça que je vois les choses. Je n'ai pas du tout peur de mourir, car alors je serais libérée des fardeaux que je traine depuis toujours. Ce qui m'angoisse, c'est de me demander comment je vais mourir et si je vais souffrir.

J'imagine qu'après la mort, on est enfin en paix. Et j'avoue que j'ai hâte de connaître ce moment. Cela dit, je suppose qu'il me reste encore bien des années à supporter cette vie, qui me semble absurde la plupart du temps. Et pour Philippe, j'ai déjà dit à Franck et Odile qu'il serait mieux mort, tant sa souffrance quotidienne est immense. Il n'a plus aucun goût à la vie, ça doit être terrible.

Sinon, moi, j'ai beaucoup de mal à jouer les caméléons et à m'adapter à différentes situations. Parfois, j'y suis bien obligée et c'est alors très dur. Je ne suis pas du tout sociable, à mon grand regret.

Enfin, c'est vrai qu'il y a de la vie en dehors des blogs. Pour ma part, je m'en tiens à mon tout petit cercle de connaissances. C'est que ça prend du temps d'écrire, lire et commenter.

Voilà pour aujourd'hui. A bientôt, gros bisous,

Écrit par : Stef pour Claude | 27/12/2015

Y'en a meme qui se paye le luxe de choisir le jour de leur mort...J'espere en etre aussi capable,le moment donne....Je me rappelle de cette femme y'a pas si longtemps,qui regrettait de ne pas s'etre suicidee,car elle souffrait de trop
Chaque jour,a un certain moment de la journee j'ai l'dee du suicide en tete;mais mon cas ne doit pas etre particulier...Et chaque jour a un certain moment,je me dit aussi que la vie c'est quand meme quelque chose tres tres particulier...alors,partir trop tot,c'est aussi dommage....Par exemple,je m'interesse maintenant beaucoup a l'histoire;je le fais par l'intermediaire de la tele,ou il y a de supers programmes comme sur ARTE entr'autre...et sur des chaines aussi parlant en anglais avec un sous-titre en hebreu,qui m'aide beaucoup aussi
Tous les programmes ici sont en version originale;c'est ce qui nous manque en France,et c'est aussi une des raisons pour laquelle nous sommes si nuls en langues etrangeres en France;Dommage
Je me souviens que tu n'as pas ete gatee pendant ton enfance,et surtout au sein de ta famille.Ca doit etre terrible.Et cela s'est repercute sur ta vie plus tard.Une bonne enfance c'est la base de tout...Moi,j'ai eu cette chance d'avoir vecu une bonne enfance en fait,meme si a la maison nous n'etions pas riche du tout;nous n'avions meme pas l'eau courante...Mais je n'ai jamais manque de rien et je remercie mes parents pour cela
J'espere tout de meme que tu puisses aimer la vie,et qu'elle ne soit pas pour toi toujours un fardeau
Ce soir par exemple,Rotem,qui a juste un an et qui est la petite fille de Nira,couche chez nous...Elle dort maintenant.Avant qu'elle ne s'endorme, je lui montrais des images d'animaux sur un livre;elle etait tres interessee et nous rigolions ensemble.....Je sais que j'ai encore de bons moments a passer sur cette terre...Il n'y a pas de raison qu'il n'en soit pas ainsi pour toi....Mais beaucoup depend de toi tout de meme...et puis il y a ces moments extras,qui arrivent sans etre planifies et qui sont comme une recompense a notre bon comportement...C'est ainsi que je vois les choses...Je ne crois pas du tout en Dieu,mais je possede un type de croyance...Tout n'arrive pas par hasard
Voila pour ce soir Stefanie
See you in a next note
Kisses

Écrit par : claude le blanc | 30/12/2015

Moi aussi, j'ai souvent pensé au suicide, mais j'ai renoncé à cette idée. Je suis totalement incapable de me suicider. Si c'était facile, je l'aurais fait depuis longtemps, mais c'est très difficile de mettre fin à ses jours. Comment faire ? J'ai réfléchi à tous les moyens. Se pendre, se taillader les veines, avaler des médicaments, se jeter sous le train... ça demande un courage inouï face à la souffrance. Sans parler du fait que par ces moyens, il y a de grandes chances de se rater et de souffrir plus encore. Alors non, décidément, le suicide, ce n'est pas pour moi. Et puis en ce moment, malgré certains moments difficiles que je traverse, je ne suis pas malheureuse. Demain, c'est le dernier jour de l'année, et je ne serai pas seule, ça suffit pour me donner envie de continuer.

Et puis moi aussi je m'intéresse beaucoup à l'Histoire. Je trouve ça passionnant. J'ai encore beaucoup de choses à apprendre et à comprendre sur le sujet. Et il y a quantité de livres, de films et de documentaires intéressants pour nous instruire.

Sinon, il est vrai que mes problèmes actuels me viennent tout droit de la façon dont j'ai été traitée, enfant et adolescente, par ma famille. A cause de ça, je suis passée complètement à côté de ma vie. Je n'ai manqué de rien matériellement, mais affectivement, je n'ai reçu que de la haine.

Nira a donc des enfants, je l'ignorais. C'est bien d'avoir des petits-enfants. C'est bien que tu passes de bons moments avec Rotem. Des personnes comme toi ont beaucoup à apporter aux jeunes générations.

Pour finir, moi, j'espère qu'il existe une sorte de Dieu. Je prie beaucoup. Parfois je me dis que Dieu n'entend rien de nos prières et je suis en colère contre lui. Mais je ne peux pas m'empêcher de prier. Même si ça ne sert à rien la plupart du temps. ça vient peut-être de mon éducation.

A très bientôt, je te souhaite une très bonne année 2016, des bisous

Écrit par : Stef pour Claude | 30/12/2015

Bonsoir,il ne veut plus que tu boives mais et lui le fait-il ? Car c'est bien beau d'imposer autres ce que l'on arrive pas à faire soi-même ! Oui c'est mieux que tu décides toî même quand tu décides d'arrêter c'est pas cool tout ça beaucoup de stress pour toî. A part ça positif pour le réveillon je suis contente pour toi, triste pour
Philippe .... Bisous

Écrit par : Daisy | 27/12/2015

Franck veut lui aussi arrêter l'alcool et cette semaine, hormis au réveillon, il n'a rien bu non plus. ça m'a bien aidée.

Sinon, oui, le réveillon était vraiment sympa, ça fait du bien ce genre de moment.

Enfin, pour Philippe, c'est triste, mais au moins, il est pris en charge par des gens compétents et c'est bien pour lui.

Bisous à toi,

Écrit par : Stef pour Daisy | 28/12/2015

Ah bon tant mieux s'il veut arrêter ce sera bien plus facile pour toi, je suis contente de lire ça, oui c'est vraiment triste pour Philippe mais comme tu dis il est pris en charge par des gens compétents et puis tu dois t'occuper de toì, bisous à toi aussi

Écrit par : Daisy | 28/12/2015

Ça je suis assez d'accord une bonne enfance c'est la base de tout et j'en sais quelque chose, une enfance hors norme ...

Écrit par : Daisy | 30/12/2015

Moi aussi je suis d'accord. Il y a tant de choses qui se jouent dès l'enfance. Moi, j'ai été maltraitée, j'ai reçu des humiliations et des coups et ça m'a totalement anéantie.

Daisy, si tu veux bien me donner l'adresse de ton blog, je serais heureuse de venir te lire et te commenter.

Bisous, et aussi je te souhaite une très bonne année, à bientôt,

Écrit par : Stef pour Daisy | 30/12/2015

Je dirais moi aussi comme toî mais ce ne sont pas mes parents qui m'ont fait tout cela mais une personne étrangère à la famille car je n'ai pas toujours été élevée par mes parents tout du moins la semaine,à part ça mes parents m'ont fait du mal mais pas consciemment je pense ils avaient une vie dissolue, mon père était pervers narcissique je dis était car je l'ai malheureusement perdu il y a un peu plus de trois ans et demi et il me manque atrocement et avec les fêtes ... Je n'ai pas de blog je suis désolée j'ai un blog mais imaginaire ( suis un peu fêlée ) hi hi ... Aussi non comme tu l'as vu j'ai une adresse Mail bien sûr suis-je bête ! Très bonne année à toî aussi merci beaucoup, je ne demande qu'une chose la santé, bisous

Écrit par : Daisy | 31/12/2015

Les commentaires sont fermés.