Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2016

Mercredi

 

        Tout est calme depuis vendredi. Pour un peu, je dirais presque que c'est même trop calme. Je m'ennuie. Bon, je ne vais pas non plus me plaindre pour rien. C'est calme, c'est bien.

         Aujourd'hui, je suis allée voir ma psy. Ça m'a fait du bien, comme toujours. Nous avons parlé un peu de Franck, de ses paranoïas, de ses idées fixes qui reviennent régulièrement sur le tapis. Toujours les mêmes choses, encore et encore. Ça ne doit pas être facile d'être schizophrène, mais pour les proches, c'est encore plus dur, je crois. C'est un peu énervant aussi, quand il raconte un de ses délires et qu'il s'obstine à dire que c'est vrai, que c'est la réalité. Pas moyen de lui faire entendre raison. Ça me dépasse.

         Chez ma psy, il a aussi été question du fait que Franck est envahissant et me parasite beaucoup. Pour moi, c'est tout ou rien. Quand je suis avec lui, il prend toute la place, je ne trouve de repos qu'en son absence ou quand il dort, comme maintenant.

         Enfin, tout est calme. Pourvu que ça dure.

Commentaires

Yes!!!....

Écrit par : claude le blanc | 14/01/2016

Et oui !...

Écrit par : Stef pour Claude | 15/01/2016

Coucou,peut -être va t-il être plus calme ces prochains jours,je te le souhaite sincèrement, toutes les maladies sont très dures,difficiles seuls les malades peuvent vraiment comprendre on peut s'imaginer mais vraiment comprendre je ne le pense pas. Chaque maladie a sa particularité même si certaines maladies se ressemblent ont des similitudes, ça doit être très dur pour lui mais également pour ceux qui l'entourent et c'est d'autant plus difficile pour toi car tu as ta propre maladie. De gros bisous

Écrit par : Daisy | 15/01/2016

Dans le cas de Franck, c'est même difficile à imaginer, tant il raisonne de façon irrationnelle parfois. Et quand cela arrive, quand il délire, je me lasse d'essayer de lui faire entendre raison, de lui expliquer que sa perception des choses n'est pas la réalité. Pourtant, j'essaie quand même de me montrer patiente avec lui, car ce n'est pas de sa faute. Mais oui, c'est parfois difficile à vivre, pour lui comme pour moi.

Gros bisous à toi,

Écrit par : Stef pour Daisy | 16/01/2016

Les commentaires sont fermés.