Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2016

Mardi

 

         Bon, ben finalement la France a perdu. Pas grave, les portugais méritaient aussi de gagner, c'est bien comme ça. Nous avons quand même entendu des klaxons dans les rues.

         Après son injection à l'hôpital de Nemours, Franck et moi sommes rentrés à Fontainebleau, fatigués par ces cinq jours avec Philippe et une grande envie de nous retrouver tous les deux et de nous reposer. Mais à peine étions nous rentrés que quelqu'un a frappé à la porte. C'était Philippe, de nouveau. Il était contrarié car en son absence, les pompiers sont rentrés chez lui par la fenêtre, croyant qu'il avait fait un nouveau malaise. C'est le type qui lui livre des repas chaque midi qui les a prévenus. Il faut savoir que Philippe ne sait pas comment téléphoner avec le téléphone que nous lui avons fait acheter il y a plus d'un an. Il s'est donc absenté sans prévenir personne. Normal que le type des repas se soit inquiété. Mais bien sûr, Philippe, qui a un caractère de cochon, était furax que les pompiers soient entrés chez lui.

          Vers 16h, Philippe était encore avec nous. Il a fallu lui faire comprendre qu'il devait nous laisser. Je suppose qu'il angoissait de rester tout seul chez lui après son petit séjour avec nous. Pas facile de lui faire admettre que nous ne pouvons pas toujours être là pour lui.

          Pour l'heure, Franck est parti pour un entretien avec le CATTP, sur le fait que, comme moi, il n'y va plus. Moi, j'ai reçu dans ma boîte à lettres deux convocations, pour des rendez-vous similaires, dont une pour demain mercredi. Pour moi, il n'est pas question d'avoir un entretien le mercredi, car c'est le jour de l'ergothérapeute et je n'ai aucune envie de discuter de ma situation avec elle. Je vais essayer d'appeler aujourd'hui et d'avoir un rendez-vous mardi prochain, car j'aime bien l'infirmière, Isabelle, qui est présente ce jour-là.

          Aujourd'hui, nous allons rester un peu chez moi, Franck me racontera comment s'est passée son entrevue, puis nous repartirons en voiture sur Nemours.

          Franck vient de rentrer, je quitte.

Commentaires

En voilà une qui est clair play au moins .. Cette fois ci ce n'est pas un match truqué c'est déjà ça ... Bises ❤️

Écrit par : Daisy | 12/07/2016

Répondre à ce commentaire

Pardon fair-play

Écrit par : Daisy | 12/07/2016

Répondre à ce commentaire

Et oui, comme tu vois, le match n'avais pas l'air truqué. On a perdu, les portugais ont gagné sur un beau but, c'est ça le vrai sport !

Des bises à toi,

Écrit par : Stef pour Daisy | 12/07/2016

Écrire un commentaire