Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2016

Lundi, nuit

 

       Malgré toutes mes angoisses j'ai passé un très bon Noël. J'ai pu manger de tout pendant le repas et Franck et moi avons été couverts de cadeaux. Ça fait toujours plaisir de recevoir des cadeaux, même si je trouve que c'est beaucoup de gaspillage. Par exemple, j'ai reçu un certain nombre de produits de beauté que je n'utiliserai sûrement pas, vu que je n'en mets jamais. Ou encore, une paire de chaussons blancs en fourrure, qui vont se salir en deux semaines, alors qu'en plus, je m'en suis déjà acheté une paire cet été et qui me vont très bien. On m'a aussi offert un plaid. Bonne idée, mais j'en avais déjà reçu un au Noël précédent.

         Je crois que j'aurais préféré autre chose de plus simple, plutôt que cette avalanche de trucs inutiles qui ne font que m'encombrer. Comme ce peignoir à capuche. Je ne suis pas un boxeur. Quand je prends une douche, je me mets ensuite en pyjama et ça va très bien comme ça depuis des années.

         Mais c'est comme ça. La mère et le beau-père de Franck adorent faire les magasins et acheter tout un tas de trucs. Franck a aussi reçu un congélateur de la part de son père, alors qu'il n'en avait pas vraiment besoin.

         Je le répète, tous ces objets m'encombrent. Depuis des années, j'ai appris à vivre avec le minimum et cela me convenait très bien.

         Et en parlant du père de Franck, celui-ci vient nous voir demain. Il passera en coup de vent pour nous déposer du poisson congelé qu'il a pêché lui-même, puis nous le reverrons jeudi pour un resto et l'après-midi ensemble. Ça m'angoisse autant que Noël avec la mère. J'espère surtout que je vais pouvoir manger.

         A part ça, je suis tombée amoureuse d'un nouveau film, Equals, avec mon actrice préférée Kristen Stewart. Je pourrais le regarder en boucle. C'est une belle histoire d'amour.

         Et sinon, j'ai pour projet d'aller chez le coiffeur me faire couper les cheveux. C'est un vrai défi pour moi. Il va falloir trouver le courage de pousser la porte, mais j'en ai assez d'avoir les cheveux longs. C'est trop galère à laver et à coiffer.

P1030831.JPG

22/12/2016

Mercredi, nuit

  

         Franck dort dans le salon, tandis que je regarde des vidéos sur la télé, tout en écrivant sur mon blog.

         Une épreuve aujourd'hui. Nous étions invités à prendre le café chez la mère de Franck. Grosse angoisse et impossible d'y échapper. Mais tout s'est bien passé, le beau-père avait des photos à montrer et faisait la conversation à lui seul. J'ai même pu manger du gâteau sans trop de difficulté, ce qui m'a permis d'éviter de me faire trop remarquer.

         Sinon, Franck a vu Odile. Ils ont pris un café ensemble et elle lui a rendu son argent. Aucun appel, ni de l'un, ni l'autre depuis. Je crois que c'est mieux comme ça, les choses sont plus claires.

         Bon, je dois vraiment aller au lit maintenant.

20/12/2016

Mardi

 

         Je suis seule ce matin. Franck est parti à Fontainebleau pour le repas de fin d'année du CATTP. Et aussi pour voir Odile qui lui doit 150 euros et que Franck tient à récupérer.

         Je me demande comment va se passer leur entrevue. Je sais que toute cette histoire a beaucoup tracassé Franck ce week-end. Je crois que si vraiment ils ne se voient plus et ne s'appellent plus, ça va lui faire un vide dans sa vie, Odile va lui manquer.

         Dimanche, nous avions prévu un repas pour cinq personnes. Comme je l'ai dit, au départ, il devait y avoir Odile, Gwen et Philippe. Mais donc, Odile n'a pas voulu venir et Gwen a envoyé un sms disant qu'il était malade. C'est assez régulièrement que nous l'invitons et qu'à la dernière minute, il nous prévient qu'il ne viendra pas. Nous nous sommes retrouvés seuls avec Philippe qui est resté jusqu'au lendemain après-midi.

         Je me dis que sans Odile, les choses vont beaucoup changer car elle était très présente. Trop présente à mon goût, mais de là à ne plus la voir du tout, pour moi aussi ça va faire un vide. Ça fait une personne de moins dans mon entourage déjà restreint.

         J'ai toujours peur de la solitude et je me rends compte que je ne suis pas douée pour me faire des amis. Et si je perdais Franck, ce serait une véritable catastrophe dans ma vie. J'y pense souvent. J'ai parfois l'impression que tôt ou tard, les choses vont recommencer comme avant, quand j'étais seule au monde. En pire.

         Je sais, ces pensées, ces craintes, ne sont pas très positives... :(

         Et il y a aussi le fait que la mère de Franck et son beau-père sont revenus hier. Le repas de Noël approche à grands pas et seront aussi présents les enfants de ce dernier. J'appréhende énormément ce moment. Je ne vais pas pouvoir décrocher un mot et en plus je ne peux rien avaler. Et puis la mère de Franck est très chiante et très intrusive. En vérité, je ne la supporte pas.

         Je voudrais avoir de vrais amis et ne pas devoir fréquenter des gens que je n'aime pas et qui me mettent mal-à-l'aise.

17/12/2016

Samedi

 

          Enfin un peu de repos en ce samedi après-midi. Les quatre ou cinq derniers jours ont été plutôt rudes. Plusieurs disputes avec Franck et lors de la dernière, avant-hier, j'ai été à deux doigts de rentrer chez moi avec toutes mes affaires. Il faisait nuit, j'avais bu et donc j'ai renoncé. Le lendemain matin, nous étions calmés et ça s'est arrangé.

          Nous nous sommes disputés sur plusieurs sujets, mais notamment celui d'Odile. Les appels par téléphone et sur Skype commençaient à reprendre et j'ai pensé que nous étions revenus à la case départ. D'une certaine façon, voyant cela, je m'étais résignée, Franck m'assurant sans cesse qu'il n'y avait que de l'amitié entre eux.

         Je rappelle que Franck et Odile ont été ensemble pendant un an, juste avant que je n'intègre le CATTP. Et il faut bien le dire, Franck n'a pas été tendre avec elle lorsqu'il m'a rencontrée. Il l'a larguée comme une vieille chaussette. Et pour moi qui me suis laissée séduire par lui, on peut dire d'Odile que je lui ai piqué son mec.

         Bref. Demain, dimanche, nous avons organisé une petite bouffe chez Franck, avec Philippe, Gwen et Odile. Cet après-midi, Franck a appelé Odile sur Skype ( il avait déjà essayé de la contacter ce matin, mais elle n'avait pas répondu ). J'ai laissé faire. Et là, stupéfaction, Odile a dit à Franck qu'elle ne viendrait pas demain. Je n'ai pas entendu leur brève conversation, car j'étais dans l'autre pièce. C'est Franck qui me l'a rapportée. Alors Odile aurait dit qu'elle ne viendrait pas car leur relation était bizarre, qu'elle ressentait des choses ( mais quelles choses, mystère... ), et surtout, qu'elle avait cherché à se venger. C'est tout ce que je sais, mais la surprise est grande. Franck lui-même n'en revient pas.

        Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça. Mais il semble qu'Odile a joué un petit jeu dans le but de nous faire rompre. C'est du moins ce que pense Franck et je dois dire que je le crois.

        Odile en moins dans notre petit cercle d'amis, je dois dire que ça m'arrange, après toutes ces embrouilles avec Franck a cause d'elle.

11/12/2016

Dimanche

 

         Il fait bien gris, en ce dimanche matin. Je suis levée depuis peu et Franck aussi.

         Les choses se sont arrangées avec Franck. Pas d'appel à Odile depuis deux jours, ça fait du bien. Elle n'a pas téléphoné non plus. Aujourd'hui c'est le jour de son "baptème" en tant que Témoin de Jéhovah.

         Hier midi, nous avons reçu Annie. Je m'étais couchée tard la veille et j'étais assez fatiguée. Annie aussi était tristounette. Ça ne va pas bien pour elle en ce moment, elle pense même à se faire hospitaliser. Cependant, même si la bonne ambiance n'était pas au rendez-vous, je suis bien contente d'avoir pu inviter quelqu'un d'autre qu'Odile ou Philippe. Ça fait du bien.

         Sinon, aujourd'hui, comme d'habitude, je suppose que nous allons glander toute la journée. Il fait moche dehors, pas besoin de sortir, je pense rester en pyjama jusqu'à ce soir.

07/12/2016

Jeudi

 

        Voilà, c'était hier, le dernier entretien avec ma psy. Un bon entretien, constructif, qui m'a rassurée et m'a fait avancer. Je n'ai pas pleuré, juste un petit noeud dans la gorge à un certain moment. Elle m'aura bien aidée en me donnant des médicaments, et surtout en me permettant ce lien inespéré avec le CATTP. Adieu, chère Dr.D, vous m'avez fait beaucoup de bien et je suis heureuse de vous avoir rencontrée.

        C'est le Dr.L. qui va prendre le relève, dans une autre ville. Je devrai m'y rendre en voiture. Ma psy m'a rassurée en me disant qu'il y avait un grand parking pour se garer. Ça m'enlève un gros souci qui me tracassait beaucoup. Avoir à me garer dans des lieux inconnus fait partie de mes nombreuses phobies.

        Le Dr.L. est un homme que j'ai déjà vu deux fois, en remplacement. J'espère que ça se passera bien avec lui, ça m'angoisse un peu. Il semble gentil, mais va-t-il me comprendre ?

        En 2017, je vais devoir faire le renouvellement de mon dossier MDPH. Ce sera à lui de remplir la partie réservée au médecin et qui est confidentielle. Que va-t-il écrire à mon sujet ?

        En 2017 aussi, il va me falloir renouveller la prise en charge à 100% de mon traitement. Qui va le faire ? Mon nouveau psychiatre ou un médecin généraliste ? Je n'ai plus de généraliste depuis bien longtemps, alors que je devrais consulter pourtant pour mon problème de déglutition qui persiste. Tout ça me cause bien du souci.

        Franck ne m'aide pas beaucoup. Il passe son temps à téléphoner, à Odile surtout. Cette semaine, elle s'est invitée à manger mardi midi et est restée dormir le soir. Ensuite, mercredi, alors que nous étions chez moi à Fontainebleau, elle est passée prendre un café. Aujourd'hui, ils se sont parlé plusieurs fois, par téléphone et sur Skype. Je me suis énervée après Franck. Il m'a répondu des conneries et j'étais encore plus énervée. Il ne se rend absolument pas compte que sa relation avec Odile est plus qu'envahissante dans notre couple. J'en ai marre.

        Ça ne m'enchante pas du tout de rentrer chez moi, mais si ça continue, je vais devoir m'y résoudre et retrouver mes 11m². Au moins, j'arrêterai de passer pour une conne et je n'aurai plus à supporter leurs conversations. Ce qui est sûr, c'est que Franck s'entend mieux avec Odile qu'avec moi. Ces deux-là ne se quittent pas et il va bien falloir que tôt ou tard, je me fasse une raison.

        J'en ai marre.

04/12/2016

Samedi, nuit

 

        C'est samedi soir, demain c'est dimanche, jour de repos pour la plupart des gens, on peut relâcher un peu la tension. J'écris pour la plupart des gens car tout le monde n'est pas de repos le week-end, je suis bien placée pour le savoir. Quand je travaillais, dans le commerce, c'était aussi le samedi et le dimanche, et j'en étais très malheureuse. Mais maintenant, je suis tous les jours en week-end, c'est bien.

       Je veille en regardant des films sur les chaînes payantes de Franck, auxquelles j'ai participé financièrement ce mois-ci. Hier soir, comme d'habitude, j'ai regardé Koh-Lanta. Franck s'est endormi avant la fin, comme d'habitude aussi.

       J'ai rendez-vous mercredi chez ma psy et Franck va au CATTP jeudi, ce qui fait que nous dormirons sans doute chez moi à Fontainebleau. Ça ne m'enchante pas d'y retourner.

       Aujourd'hui, Franck avait invité Philippe à manger ce midi. Pas vraiment gai. Philippe est un petit vieux qui se laisse aller dans sa dépression, en plus de son sale caractère. Nous avons fait notre possible pour l'aider, mais ça ne sert à rien.

       Aussi, une petite frayeur cette semaine. Annie ne répondait plus au téléphone et ne s'était pas rendue au CATTP depuis lundi, sans prévenir personne. Et il faut savoir qu'Annie est suicidaire. Elle a fini par me rappeler hier. Son téléphone était tombé en panne. Rien de grave, donc, mais de quoi se poser des questions.

       J'essaye de m'adapter à la vie avec Franck, chez lui. Ce n'est pas toujours facile. Ma vie m'échappe un peu. Et comme je sais qu'il a connaissance de mon blog, je ne me sens pas vraiment libre d'écrire ce que je veux. Je voudrais écrire plus souvent.

01/12/2016

Jeudi

 

         Très mal dormi. Je n'ai plus de Laroxyl depuis deux jours, et hier soir, j'ai oublié de prendre le reste de mes médicaments, notamment le Risperdal. Cela m'a valu une nuit très agitée. De plus, j'ai froid. Pas la grande forme.

         Franck est parti vers 11h30. Il mange avec Odile ce midi, puis il ira au CATTP. Ensuite, il verra peut-être son ami Nicolas avant de rentrer. Aussi, je vais rester seule pour quelques heures dans l'appartement. Ça n'arrive pas souvent. Ça va me faire du bien. Si je trouve le courage, je ferai un peu de ménage. Vaisselle, poussière, balai, serpillière. 

         Je passe le plus clair de mon temps en pyjama, à ne rien faire, à part fumer, boire de la bière et regarder la télé. Ce n'est pas brillant, mais je n'ai pas la force de faire des projets. Je ne sais pas si c'est bien ou mal, si les choses vont changer. Je m'ennuie souvent, mais ça ne me dérange pas vraiment. Tout ce que je sais, c'est que je ne fais rien de ma vie, mais quelle importance ?