Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2017

Jeudi

 

         Je suis de mauvaise humeur, je ne sais pas si c'est le bon moment pour écrire une note. Mais je me lance quand même, j'en ai trop besoin.

         Hier, j'ai passé une très mauvaise journée. Engueulade avec Franck, à propos du ménage qui n'est pas fait depuis plusieurs semaines. Ni par moi, ni par lui. Franck se contente de se faire à manger, pour lui seul puisque je n'avale pratiquement rien, il fait sa vaisselle, et c'est tout. Le reste est à ma charge. Tout ce qui n'est pas fait par lui doit l'être par moi. Poussière, balai, serpillière, salle de bain, toilettes, lessive, linge à étendre, etc... En fait, c'est surtout lui qui m'a engueulée parce que tout cela n'était pas fait. Facile de passer ses nerfs sur moi quand il n'est pas content. Ça m'a rappelé ma mère, quand elle se défoulait. Ça m'a fait du mal.

         Que puis-je faire dans ces cas-là ? Me replier sur moi-même et attendre que ça passe ? Prendre la voiture et rentrer chez moi, seule, dans mon minable studio, pour signifier mon désacord ? Bref, la journée a été très difficile pour moi, et ce matin encore, le malaise n'était pas passé.

         Pas de bol, Franck avait invité Philippe. Pas un bon moment pour recevoir quelqu'un. Je n'étais pas d'humeur. Surtout que Philippe est un petit vieux taciturne et peu conciliant, difficile à gérer. Ils ont mangé du poisson, puis Franck s'est endormi dans le salon. C'est comme ça qu'il reçoit ses amis. Au bout d'un moment, je suis allée moi aussi dormir, dans la chambre. Philippe s'est donc retrouvé seul devant la télé, à se faire chier sans doute.

        A mon réveil, Franck avait proposé à Philippe de rester dormir. Je n'aime pas du tout ça. Philippe me met mal-à-l'aise.

        Demain, j'ai rendez-vous chez le médecin et ça m'angoisse. J'aurais aimé avoir un peu d'intimité pour me préparer à ce qui est pour moi une épreuve, et ça ne va pas être possible.

Commentaires

Vous êtes très angoissée, ce qui vous paralyse. Une maison (un peu) rangée a un effet tranquilisant. Faites des tâches de courte durée (en écoutant de la musique,par exemple) et félicitez- vous du résultat, à chaque fois LOL. C'est la base de la méthode "Fly Lady" LOL bis.

Écrit par : Nina | 03/02/2017

C'est vrai que, comme tout le monde, je crois, j'apprécie une maison propre et bien rangée, bien sûr. Mais le problème n'est pas tellement le ménage, en fait, c'est la façon dont Franck m'en parle. A l'entendre, il attend de moi que je fasse tout et si ce n'est pas le cas, il m'engueule en se plaignant que je ne fous rien. Alors que lui-même ne fait quasiment rien, comme je l'ai écrit, à par sa bouffe et sa vaisselle.

Nous ne travaillons ni l'un ni l'autre, alors j'estime qu'il doit faire lui aussi sa part de ménage, et surtout qu'il n'a pas à m'engueuler si ce n'est pas fait. Comme je lui dis souvent, je ne suis pas sa bonne.

Des bises,

Écrit par : Stef pour Nina | 03/02/2017

Pourquoi ne pas vous répartir les tâches par écrit ? et éventuellement un emploi du temps ? (pour éviter le reproche de "ce n'est pas encore fait")

Écrit par : An' | 04/02/2017

Je ne crois pas qu'un tel dispositif soit possible entre Franck et moi. Nous vivons au jour le jour. Parfois, Franck me dit "tel jour, nous allons faire ça", donc je me prépare, bon gré mal gré, et le jour venu, tout change. Franck me dit qu'il est trop fatigué par exemple et qu'il ne peut rien faire. Je ne crois pas qu'il réussirait à se soumettre à un emploi du temps prévu d'avance. Je crois tout simplement qu'il voudrait que je fasse tout, comme son ancienne compagne, celle avec laquelle il a vécu 17 ans. Mais bien sûr, je suis totalement différente d'elle...

Bises,

Écrit par : Stef pour An' | 05/02/2017

Les commentaires sont fermés.