Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2017

Dimanche, nuit

 

          Aujourd'hui, nous avions invité Gwen et Philippe. Franck avait préparé un chili, mais je n'en ai pas mangé. Nous avons écouté de la musique et joué au tarot, sauf Franck qui a passé l'après-midi allongé sur le canapé. J'ai passé la journée en pyjama.

          Ce soir, j'ai pu manger un peu. Je regarde des films à la télé tout en écrivant, tandis que Franck s'est endormi dans le salon.

          La semaine a été tranquille. Mardi, Franck a rendez-vous chez sa psy et je dois l'accompagner en voiture. Vendredi, je vois mon psy à moi.

          J'ai eu des nouvelles d'Annie qui ne va toujours pas très bien. Elle est gentille, mais c'est un peu lassant les gens qui ont toujours des problèmes. Je trouve qu'elle devrait être plus positive et parler un peu d'autre chose, ça lui changerait les idées. Je l'aime bien, mais à force, je ne sais plus quoi lui raconter.

          Aucune nouvelle de Nathalie. Franck m'a dit qu'elle n'était pas au CATTP jeudi. Nous avons essayé de l'appeler mais nous sommes tombés sur la messagerie. Elle n'a pas rappelé. Je suis un peu déçue. Elle aurait pu me donner de ses nouvelles car je l'ai quand même bien aidée durant son séjour à l'hôpital psy.

          Annie et Nathalie sont deux personnes malades avec des problèmes et je ne sais pas si je vais pouvoir m'en faire des amies. De plus, elles ne sont pas très mobiles, c'est-à-dire qu'elle n'ont pas de voiture et que si je veux les inviter, je dois aller à Bleau les chercher, puis les ramener ensuite. Annie nous avait dit qu'elle nous inviterait en janvier chez elle, avec Benoît, un patient du CATTP qu'elle voir souvent, mais rien ne s'est passé. Benoît aussi est malade. Schizophrène. Nous l'avons invité plusieurs fois et il a une voiture, mais il a toujours refusé de venir chez Franck.

         Vraiment pas facile de se faire des amis. De plus, même si je fais de mon mieux pour maintenir des contacts, j'ai aussi mes propres problèmes. Je suis fatiguée de ne pas pouvoir manger, de ne pas pouvoir partager un bon repas, même avec Franck. Ça me déprime et ça me mine le moral. D'autant que je ne sais pas ce que je vais faire si le traitement contre la mycose ne suffit pas. Au moins, j'ai recommencé à me brosser les dents deux fois par jours, c'est toujours ça de positif, même s'il est difficile pour moi de m'y tenir.

          Franck se plaint souvent aussi. Dès qu'il a un truc de travers, il s'imagine avoir un cancer et il me transmet ses inquiétudes.

          ET MOI, J'AI ENVIE DE POSITIF DANS MA VIE. J'AI ENVIE DE PASSER DU BON TEMPS ET DE RIGOLER !!!

 

Commentaires

Depuis quand avez-vous ce problème de déglutition ?
Avez-vous essayé de déglutir en dehors des repas ? (càd en dehors du stress provoqué par l'impossibilité de manger). Il faudrait voir s'il est possible de se réapproprier ce réflexe ? Si vous vous détendez, que vous passez la langue sur vos lèvres 3-4 fois, puis que vous "roulez" les lèvres l'une sur l'autre 3-4 fois (pour produire de la salive), sparadrapvous à déglutir ?

Écrit par : An' | 13/02/2017

C'est exactement ça ! Comme si je n'avais plus le réflexe de la déglutition. A cela s'ajoute désormais l'angoisse de manger. C'est une épreuve et cela me stresse énormément. Même essayer de me détendre, de me dire que ça va aller n'y fait rien. C'est très étrange.

Écrit par : Stef pour An' | 14/02/2017

Il faut que vous en reparliez avec votre médecin, en prenant soin de détailler.

Depuis quand avez-vous ce pb de déglutition ?

Écrit par : An' | 16/02/2017

Oui, je crois que je vais devoir retourner chez le médecin, même si ça me fait peur. Ça fait à peu près deux ans, je crois, que je n'arrive plus à manger normalement.

Écrit par : Stef pour An' | 18/02/2017

C'est la peur (bonne conseillère) qui fait aller voir le médecin. Ne craignez pas les examens. Ils mèneront à la solution. Et, n' oubliez pas que les médecins en voit de toutes les couleurs. Ils sont blindés et beaucoup sont accueillants.

Écrit par : Nina | 20/02/2017

Oui, tu as raison, ce sont les examens qui mèneront à la solution. J'espère surtout qu'il y en a une, car le problème devient insupportable. C'est d'ailleurs ce qui va me pousser à vaincre ma peur, car là, vraiment, je n'en peux plus de ne pas pouvoir manger !

Écrit par : Stef pour Nina | 21/02/2017

Les commentaires sont fermés.