Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2017

Samedi, nuit

 

            Aujourd'hui c'était l'anniversaire de Franck. 48ans. Philippe était invité et il dort chez nous cette nuit. Ça me saoûle. Au moins, pour une fois, il a amené une plante et une bouteille de champagne. D'habitude, il n'apporte jamais rien, à moins qu'on ne le lui demande. Cet après-midi, nous avons regardé un film, La Journée de la Jupe, avec Isabelle Adjani. Bien sûr, Philippe n'a pas aimé. Il n'aime rien de toute façon, et ne manque pas de le faire savoir. Mais quoi qu'il fasse, Franck prend toujours sa défense et ça m'énerve.

            A part ça, nous sommes allés comme prévu chez Annie dimanche dernier et nous avons passé un bon moment. C'était aussi l'occasion de revoir Benoît, un patient du CATTP que nous apprécions beaucoup. Lui aussi est schizophrène comme Franck. C'est le meilleur ami d'Annie.

            Quant à moi, j'ai vu dernièrement une émission sur la bipolarité, c'était très intéressant. Je me suis reconnue sur plusieurs points, sauf sur la question du suicide. Je ne suis pas du tout suicidaire, même si j'y ai beaucoup et souvent pensé. Je suis incapable de passer à l'acte, quelle que soit la manière. Dans ce documentaire, on disait que 15 à 20% des bipolaires se suicident avec succès.

            J'ai toujours pensé que j'étais plus borderline que bipolaire, car j'ai une nette tendance à l'autodestruction. Mais je suis bien stabilisée grâce au Risperdal.

            Mon problème de déglutition ne s'arrange pas, je ne mange toujours presque rien et pourtant, ce n'est pas l'envie qui manque. Je ne sais pas quoi faire.

            Sinon, ça va bien, la vie est tranquille. J'aimerais me remettre à lire.

Écrire un commentaire