Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2017

Vendredi

 

         Finalement, samedi, Philippe n'est pas venu, prétextant une rage de dents. Le lendemain, il n'avait plus rien... Je crois qu'il se fout un peu de nous. Peut-être faisait-il la gueule parce que Franck lui a demandé de ne pas appeler tous les jours, voire même deux fois par jours.

        Donc, Gwen est venu seul, en train. Nous avons bavardé et regardé un film. Un moment sympa, puis il est reparti. Franck a alors décidé de faire la cuisine. Moi, j'avais envie de me reposer. Mais Franck, après avoir déposé deux escalopes de poulet dans une poêle a décrété sans crier gare que c'était à moi de terminer la préparation du repas... J'ai râlé et Franck m'est tombé dessus en m'envoyant plein de choses blessantes à la figure. Je n'ai rien compris à ce qui m'arrivait ! Le lendemain, nous sommes tout de même allés chez Nicolas et Chaton, mais je n'étais pas bien. Ils l'ont remarqué et Franck et moi nous sommes même encore engueulés un peu devant eux. La honte !

        La soupe à la grimace a encore duré quelques jours, Franck ne s'étant excusé que du bout des lèvres pour son comportement. J'ai encore du mal à digérer tout ce qu'il m'a dit de méchant. Nous nous sommes plus ou moins réconciliés mais je reste sur mes gardes, pas tranquille.

        J'ai sérieusement songé à le quitter, mais je n'ai pas trouvé le courage de le faire. La prochaine fois peut-être. Car à n'en pas douter, il y aura une prochaine fois.

        Malgré tout, j'ai quand même été contente de voir Gwen, Nicolas et Chaton. Je m'accroche à mes amis. Dimanche, nous irons voir Annie et il y aura aussi Benoît du CATTP.

        La vie continue. Buffy, c'est fini. Je continue de regarder La Petite Maison dans la Prairie.

        Hier, nous avons fait nos courses en ligne, par le drive d'Intermarché. Nous sommes enchantés ! Franck a choisi tous ses articles sur le site Internet, et le lendemain, nous n'avons eu qu'à tout récupérer sur place en voiture. Pas besoin de déambuler dans le magasin, vraiment bien ! Moi, je me demande comment je ferai mes courses si Franck me quitte et que je me retrouve seule. J'aimerais bien trouver un système de courses livrées à domicile, sans être obligée de prendre la voiture. Car un jour, quand je serai vieille, je ne pourrai peut-être plus conduire... Je cherche une solution.

        Bon, c'est tout pour le moment, j'espère que la semaine prochaine sera meilleure.

         

Commentaires

Je fais mes grosses courses au supermarché local ( casino ou Franprix ou marché U..... Je laisse mes courses payées qui me sont livrées rapidement à domicile ( je donne un pourboire). Mais les prix sont moins attractifs que dans les grandes surfaces,bien sûr. Sinon, internet.

Écrit par : Nina | 18/08/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, il y a peut-être plusieurs solutions possibles. Je ne sais pas quels magasins font de la livraison à domicile par chez moi, je vais me renseigner. C'est vrai que c'est sûrement un peu plus cher, mais pour moi, cela en vaut la peine, je suis prête à payer un petit supplément.

Des bises,

Écrit par : Stef pour Nina | 20/08/2017

C'est bien d'être prévoyant. Mais quand même : "un jour, quand je serai vieille, je ne pourrai peut-être plus conduire." Ça me paraît vachement prématuré de chercher une solution maintenant. :)
Bises !

Écrit par : quantique | 18/08/2017

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que c'est un peu prématuré, je n'ai que 43 ans et je peux encore conduire et porter mes courses. Mais je trouve que ce n'est pas simple. En fait, je souffre du genou gauche et j'ai du mal à grimper des escaliers, surtout avec des sacs lourds. Il y a un étage pour monter chez Franck et deux pour monter chez moi. Et en plus, en ville, il est quasiment impossible de se garer à proximité de l'immeuble. Il faut se garer en vrac, le plus près possible, décharger les sacs, monter l'escalier, faire plusieurs voyages, redescendre et reprendre la voiture pour trouver une place correcte et non payante, etc...

Bref, je trouve que les courses, c'est une vraie galère !! :)

Bisous,

Écrit par : Stef pour Quantique | 20/08/2017

En vieillissant, le fait de devoir "sortir" pour les courses "fraîches" ( avec sac à roulettes) entretient le moteur en état de marche :). Ensuite, c' est l'aide sociale qui prend le relais (tarifé ou pas, c'est selon).

Écrit par : Nina | 18/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je dois dire que pour entretenir le moteur, je préfère faire une balade en toute légèreté plutôt que transpirer avec des sacs lourds plein les bras et les escaliers à monter en plus ! Et aussi, un sac à roulette ne passe pas dans les escaliers, et c'est tout aussi lourd que des cabas.

Je ne savais pas que l'aide sociale fonctionnait pour faire les courses. Mais comme je le dis à Quantique, je n'ai que 43 ans et je vais bien trouver une solution !

Bises,

Écrit par : Stef pour Nina | 20/08/2017

Il y a longtemps, j' ai souffert de douleurs vives au genou. De la mésothérapie ( pas de cortisone) m' ont soignée. Les très rares fois où je ressentais une douleur, je portais une genouillère, chez moi (sexi) et cela passait. Je touche du bois, je monte les escaliers.

Écrit par : Nina | 20/08/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou Nina ! Désolée pour cette réponse si tardive, je n'avais pas vu ton commentaire.

J'ai déjà pensé à une genouillère. Je ne ressens pas vraiment de douleur, c'est seulement quand je monte et descends des escaliers. Surtout en descendant, je ressens une faiblesse dans mon genoux gauche, comme s'il allait lâcher et que j'allais dégringoler.

Je ne pense pas que cela s'arrange si je continue à ne pas faire le moindre exercice physique... :/

Bises,

Écrit par : Stef pour Nina | 05/09/2017

Écrire un commentaire