Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2017

Samedi

 

           Nous allons déménager dans la maison de la mère de Franck. Cette fois c'est sûr. Nous avons posté le recommandé de préavis pour l'appart de Franck il y a deux jours. Dans trois mois, nous y serons. Ce matin, il a commencé ses premiers cartons.

           J'en prends mon parti. De toute façon, cela devait finir comme ça. Cette maison, c'est une vieille histoire entre Franck et sa mère. Nous pourrons fumer, pas décidée que je suis à lâcher ma clope.

           Le seul problème, et pas des moindres, c'est que la belle-mère est bien décidée à revenir régulièrement ici pour voir son fils. Et où ira-t-elle pour cela ? Chez nous, bien sûr ! Il y a deux chambres dans la maison, et elle s'est donc mis en tête qu'elle pouvait venir quand et comme bon lui semble. Ce n'est pas vraiment chez nous puisqu'elle s'invite quand elle veut.

          Et pour moi, il est totalement hors de question que je cohabite avec elle durant quinze jours. Impossible. C'est complètement au-dessus de mes capacités. Il ne me reste plus qu'à me rapatrier dans mon studio pourri, tout le temps qu'elle voudra passer ici. Cela ne m'enchante pas du tout. La belle-mère n'a aucune conscience du fait qu'elle s'incruste carrément sans nous demander notre avis.

          Je me demande comment cela va se passer quand elle reviendra. Impossible de vivre à deux couples dans cette maison, surtout avec elle. Aussi, tous les trois ou quatre mois, nous serons obligés de partir chez moi pour lui laisser les lieux. Je me demande bien comment cette situation va trouver son organisation. Elle arrive, nous partons. Elle et son compagnon seront dans nos affaires, dans NOTRE maison. Ça va être très bizarre. Peut-être va-t-elle se rendre compte qu'elle abuse un peu.

         Pour parler d'autre chose, le week-end prochain, nous aurons notre chaton. Nous sommes impatients. Cependant, la pauvre bête arrive en plein déménagement et je ne sais pas comment il va trouver sa place. Evidemment, la mère de Franck nous a déjà acheté une litière, des croquettes et des jouets. Elle se mèle de tout et ça m'énerve. J'aurais préféré que nous puissions choisir nous-même mais elle ne peut pas s'empêcher d'acheter des trucs et de nous les imposer. Grrr !!

        Nous pensons aussi à un chien, mais pour plus tard. Même si la mère de Franck n'est pas très chaude pour ça... Evidemment, elle nous prends pour des gros cons  dégueulasses qui allons tout pourrir dans la maison.

        Je m'arrête là pour aujourd'hui et vous souhaite un bon week-end !!

Commentaires

Je dois dire que l'idée que la belle-mère débarque comme si elle était encore chez elle ne me plairait pas du tout à moi non plus. Mais puisque la décision ne dépend pas de toi ... La suggestion de Nina d'arranger ton petit studio me semble intéressante. Mieux vaut ça qu'une cohabitation stressante, non ?

Écrit par : quantique | 01/10/2017

Répondre à ce commentaire

"Cohabitation stressante", c'est un euphémisme !! Ce serait l'enfer sur Terre !
Pas d'autre solution pour moi que retourner dans mon studio. J'espère simplement qu'elle ne le prendra pas mal, car elle en serait capable. Mais là, vraiment, toute cohabitation est définitivement impossible.

Bisous,

Écrit par : Stef pour Quantique | 06/10/2017

Voila que je me reveille et je viens juste d'ecrire sur mon blog,cela faisait longtemps que je n'y avais rien ecrit...En fait je suis maintenant seulement focalise sur le site J'AIME LAMBALLE...Lamballe etant ma ville natale... Et je viens aussi de jeter un coup d'oeil chez toi Stefanie...Cela faisait aussi tres tres longtemps que je ne l'avais pas regarde...Je constate que tu es toujours avec Franck,ce qui me fait en fait bien plaisir je dois te l'avouer...Bien-sur tes clopes ne me font pas plaisir du tout...Et avec la boisson,ou en es tu???...Mais chacun est responsable de sa vie donc aussi de sa mort...Moi c'est le surpoids,qui n'a absolument rien de bon aussi...Moi la mort j'y pense toujours...et cela m'aide beaucoup a vivre...Comme disait l'autre{Montaigne sauf erreur},philosopher c'est apprendre a mourir
Je dois aussi te dire que le fils aine de ma femme a introduit sa belle mere dans sa maison,depuis qu'il vit avec sa femme...Il devrait avoir la legion d'honneur...en plus qu'elle est supere conne...C'est vraiment un heros nationale...Mais il est responsable de ce qu'il a choisi...
Deja ma femme est souvent de trop dans la maison...{Moi le loup solitaire,tu sais!!??..}alors je comprends que tu ne peux pas cohabiter avec ta belle-mere...
Ce que je trouve TRES TRES BIEN...c'est que tu aies garde ton appartement,pour te debiner quand le besoin est urgent
Bonne Continuation Stephanie
Belle vie ensemble avec Franck
Je t'embrasse
Claude le kibboutznick de Lamballe

Écrit par : claude le blanc | 13/10/2017

Répondre à ce commentaire

Coucou Claude ! Quelle bonne surprise ! Je te croyais perdu à jamais dans les méandres de la Toile, voyant que tu n'écrivais même plus sur ton blog. Contente que tu sois revenu traîner un peu par ici, ça me fait vraiment plaisir.

Enfin, voilà, oui, je suis toujours avec Franck et cela se passe assez bien, si j'oublie quelques engueulades qui, me dit-on, sont normales dans un couple. Cela dit, avec ma bipolarité et la schizophrénie de Franck, nous ne sommes pas vraiment un couple ordinaire. Mais bon, ça fonctionne quand même entre nous. Et pour nous engager davantage, nous avons même adopté un petit chaton. J'ai pensé à toi et à la horde de chats que tu prends soin de nourrir.

Pour la clope et la boisson, je plaide toujours coupable. Mais comme tu dis, chacun est libre de choisir. Tu dis que tu es en surpoids, aux dernières nouvelles, tu faisais un régime et du vélo.

Moi, je ne pense pas trop à la mort, j'espère avoir encore du temps devant moi. Mais justement, le fait de mourir vieille m'effraie beaucoup. J'ai très peur de vieillir, c'est peut-être pour cela que j'ai une nette tendance à l'autodestruction avec la cigarette et l'alcool. Et pour info, c'est bien Montaigne qui a écrit "que philosopher c'est apprendre à mourir".

Pour la belle-mère, je crois qu'elles ne sont pas toutes pareilles et heureusement ! Je n'ai pas de chance, la mienne est très envahissante et surtout intrusive. Pour moi qui suis plutôt sauvage, c'est dur de la supporter ! Alors cohabiter avec elle, c'est hors de question.

Enfin, oui, je garde mon minuscule studio comme base de repli quand elle revient dans le coin, mais aussi pour le cas où il arriverait quelque malheur à Franck. Mais nous avons discuté du fait que si sa mère le laisse propriétaire de la maison où nous allons déménager, nous nous marierons peut-être. Ainsi, s'il arrive quelque chose, je pourrai y rester. Mais nous n'en sommes pas là.

Bonne continuation à toi, mon cher Claude et merci pour ton message qui m'a fait très plaisir. J'espère que tu repasseras plus souvent par ici car tu m'as manqué. Et aussi que tu continueras ton histoire sur ton blog, car j'ai envie de connaître la suite !

Nechicote, à bientôt j'espère !

Écrit par : Stef pour Claude | 16/10/2017

Moi je préfère dire que philosopher c'est apprendre à vivre. Ou à mieux vivre ...

Écrit par : quantique | 18/10/2017

Répondre à ce commentaire

Oui en effet ta formule est plus elegante...mais en fait c'est du pareil au meme...

Écrit par : claude le blanc | 18/10/2017

Écrire un commentaire