Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2018

Jeudi, nuit

 

          La mère et le beau-père de Franck sont arrivés ce soir, vers 18h, avec une tonne de bagages. Max s'est montré très sociable et curieux, il y avait des jouets pour lui. Cela dit, il est inutile de lui acheter des jouets sophistiqués, il s'amuse d'un rien, par exemple un bouchon de bouteille plastique ou une attache en métal. Mais bon, c'est sympa quand même. 

         Nous sommes partis vers 19h. Il faisait nuit, ce qui ne m'a pas trop rassurée pour la route. Je déteste conduire la nuit car je n'y vois rien et les phares des voitures en sens inverse m'aveuglent. Mais nous sommes néanmoins arrivés à bon port et j'ai trouvé à me garer facilement. 

         Et nous voilà chez moi, dans ma petite piaule de 11m², avec tout le confort. Franck dort dans le clic-clac, près de lui, je regarde des films sur mon pc, tout en écrivant. Je pense au petit Max, qui doit se demander qui sont ces étrangers et pourquoi nous ne sommes pas là. J'espère que tout ira bien pour lui.

         Tant de souvenirs ici, des bons et des mauvais. Je me demande si je serai capable de quitter ces lieux un jour. Je me demande ce que l'Univers me réserve pour la suite...

Commentaires

Bon courage pour la semaine ! Est-ce que tu n'envisages pas de confortabiliser ton studio ? Et qu'en est-il de l'appartement social que tu as demandé ?

Écrit par : quantique | 02/03/2018

Merci, Quantique, ça devrait aller malgré tout !

Le problème de mon studio n'est pas vraiment le confort, mais surtout le manque de place, et ça, c'est irrémédiable. Je ne peux pas pousser les murs, hélas. Le reste demande juste un bon coup de ménage. Mais pas facile de se mouvoir quand on est deux dans la place.

Pour ce qui est du logement social, je n'ai pas fait renouveler ma demande pour des questions administratives concernant ma situation actuelle et qui sont en suspens. Disons qu'actuellement j'essaie de changer de statut juridique et cela demande du temps et des paperasses.

Bises,

Écrit par : Stef pour Quantique | 02/03/2018

Je me demande ce que l'univers me reserve pour la suite...
Tout est la dans cette phrase,Stefanie
Tout le monde peut se poser cette meme question
La vie est quelque chose de tellement mysterieux...Qui peut dire ce qui nous arrivera demain...Moi meme je me pose cette question sans cesse,et tout particulierement ces jours ci....
Je me demande aussi si il est encore bon que je continue a vivre...J'ai des serieux doute la dessus
Tout a une fin...J'ai vecu et peut-etre maintenant il serait bon que je m'en aille...C'est un profond dilemne
Il n'y a rien de triste la dedans...
Le secret de la vie c'est de savoir quand s'arreter...et cela va pour tous les sujets...et le point ultime,c'est donc savoir quand s'arreter de vivre...C'est un luxe qui n'est pas donne a tout le monde
Je te souhaite Stefanie les meilleurs choses possibles et je ne crois pas du tout qu'au fond de lui Frank veuille te quitter...C'est un refrain qu'il trouve bon de chanter tout simplement...Il serait sans doute le premier surpris de se retrouver sans toi

Écrit par : Claude le blanc | 04/03/2018

Savoir quand s'arrêter de vivre... Ton commentaire semble exposer la question du suicide, à mots couverts.

J'y ai très souvent pensé, moi qui ait connu le vrai désespoir il y a quelques années. J'aurais donné n'importe quoi pour mettre un terme à ma profonde souffrance.

Mais il est très difficile d'arrêter la vie volontairement. Si c'était facile, je l'aurais fait depuis longtemps. Mais les moyens à ma disposition sont vraiment trop horribles pour être appliqués. Je me vois mal me tailler les veines pour me vider de mon sang durant des heures. Je n'essayerais pas non plus d'avaler des médicaments avec de l'alcool par exemple. Il y a un trop grand risque de se rater et qu'ensuite la situation soit encore pire. Je me vois mal aussi me pendre.

A mon avis, le seul moyen acceptable, c'est une bonne balle dans la tête, bien que ce soit aussi assez dégueulasse. Si j'avais un flingue, je crois que je finirais par m'en servir. Pour ne pas vieillir et ne plus pouvoir rien faire. La vieillesse me fait terriblement peur. Mais comme tu l'écris, décider d'arrêter la vie en soi est un luxe qui n'est pas donné à tout le monde.

J'espère quand même que tu ne vas pas te suicider car je perdrais alors un chouette copain de blog.

Enfin, je crois aussi que Franck ne veut pas vraiment me quitter, mais il met ça sur le tapis à chaque dispute et c'est usant à la longue. Et blessant aussi.

Bises à toi,

Écrit par : Stef pour Claude | 05/03/2018

Bien-sur Stefanie,tu es assez intelligente pour savoir que je parlais du suicide....Bon,je vais quand meme remettre cela pour une autre fois,mais c'est toujours une solution envisageable,en cas de pepin...
Pepin plutot d'ordre psychologique ou d'etat mental que physique
Tant que je suis encore a peu pres en bonne sante le vieillissement ne m'effraie pas encore..
Seulement quand je suis depressif,ce qui arrive tres tres rarement chez moi,j'envisage de mettre fin a mes jours
Il y a encore un moyen auquel tu n'as pas encore pense..Me couvrir la tete d'un sac en nylon,transparent,car je veux voir la mort arriver en face de moi...Mort par etouffement...C'est ce que j'ai choisi au cas ou...
La mort en elle meme n'est pas effrayante,puique c'est une liberation pour l'eternite...Et qui meurt???...Seulement ceux qui ont vecu,comme le dit si bien d'Ormesson...Juste le parcours pour y arriver fait peur tout de meme...
Bon,venons en au sujet qui me concernait...C'etait lie a Nira...qui avait quitte la maison pres d'une semaine...elle en avait marre de mon comportement...c'est vrai que vivre avec lion solitaire ca n'est pas toujours facile a gerer,,,Il faut que je fasse des serieux efforts sur moi meme...sur mon comportement
Je sais que Nira est tres chere pour moi...alors,si elle se tire,je prends une sacree claque...
Elle est revenue il y a quelque heures...elles etait chez des membres de sa famille....ca je le savais
Aussi pour Frank,je crois qu'il serait dans le meme etat que moi s'il devait se separer de toi...Il me fait penser a ces petits chiens qui aboient beaucoup mais ne mordent jamais
Je te remercie de tout mon coeur,Stefanie,pour avoir pris en consideration mon mail,et y avoir repondu rapidement
En fait des mots comme les tiens peuvent m'eviter de passer a l'acte...et je n'ose meme pas imagier dans quel etat aurait ete Nira,en me voyant innanime...mort tout simplement..car le suicide est plus a supporter pour les autres qui continuent a vivre,que pour celui qui se suicide...
Mais il faut aussi relativiser...car qui dans la vie n'a jamais penser a mettre fin a ses jours???...Tres tres peu de gens en fait...
Alors dans cette histoire je suis seulement aussi un parmi des tas et des tas d'autres...Rien de tres pariculier en somme
A Bientot Stefanie
Je t'embrasse chaleureusement
Claude

Écrit par : claude le blanc | 05/03/2018

Tu sais, Claude, la mort arrivera bien assez tôt pour nous tous, même pour ceux qui n'ont rien demandé.

Je crois que tu as encore plein de choses à vivre, avec Nira, avec tes petites filles Sapir et Rotem, avec ta ville natale Lamballe, avec les chats dont tu t'occupes, avec tes commentaires sur mon blog et celui de Quantique, avec la vie tout simplement.

Moi, j'ai très souvent pensé au suicide. Puis, voyant que je n'avais aucun moyen valable à ma disposition, j'ai renoncé. J'ai décidé que je vivrai ce que j'avais à vivre et que ma mort ne dépendait pas de moi. Elle arrivera quand l'Univers l'aura décidé pour moi.

Comme je l'ai dit déjà, je n'ai pas trop peur de la mort. Moi, j'ai peur de la vieillesse. Peur de ne plus avoir le contrôle comme je l'ai actuellement. Mais la mort arrivera quand elle voudra. Pourtant, je ne suis pas prête, mais tant pis c'est comme ça.

C'est bien tout le principe, depuis des millénaires, la mort, on ne la choisit pas. Elle vient quand elle veut. Ça donne un certain intérêt à la chose, je trouve. Ça peut arriver n'importe quand, n'importe où.

Je pense souvent à ma mort ou à celle de Franck. Comme je dis, ça peut arriver au moment où on s'y attend le moins. Comme s'étouffer au cours d'un repas, par exemple. Ça arrive souvent à Franck et je me dis que ça peut arriver comme ça, d'un seul coup. A un moment, on est là, tranquilles, et l'instant d'après, il n'est plus là...

Je me demande quand même ce qui te fait à ce point désirer la mort. Tu as une femme, une maison, un travail, etc... Pourquoi vouloir anticiper la chose ? Comme je l'ai dit, la mort viendra bien assez tôt ! Tu n'y échappera pas, comme tout le monde.

Si tu choisis de mourir plus tôt que ce que l'Univers a décidé pour toi, tu feras de la peine autour de toi. A Nira, à tes petites filles, à moi aussi. D'ailleurs, je ne suis pas sûre qu'un sac sur la tête donne de bons résultats... C'est très dur d'arrêter la vie.

Enfin, tu feras bien comme tu voudras. Je le redis, une balle dans la tête me semble la seule solution acceptable. Mais je n'espère pas que tu le feras. Laisse venir, une fois encore, ça arrivera bien assez tôt.

Laisse-moi te dire que je suis contente de te connaître. Gros bisous, à bientôt,

Écrit par : Stef pour Claude | 05/03/2018

Les commentaires sont fermés.