Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2018

Lundi

 

          Nous avons vu la belle-mère samedi soir, dimanche, aujourd'hui, et nous la verrons encore demain. Le stress est à son comble. On sent bien qu'elle se retient de nous faire des réflexions désobligeantes, qu'elle désapprouve totalement notre manière de vivre. Au final, nous n'avons pas grand-chose à nous dire.

          A part ça, Franck me mène la vie dure. Je n'espère plus une amélioration de nos rapports. Seulement me demander combien de temps nous allons tenir dans cette situation.

         Peut-être lira-t-il ces mots, lui qui a fouillé mon ordi pour trouver mon blog. Il n'aurait pas dû faire ça. C'était mon jardin secret et il l'a violé. Je n'ai plus personne à qui me confier, plus aucune intimité. Tout ce que j'écris ici, il le saura et s'en servira contre moi.

         Aujourd'hui, il m'a fait la gueule, comme souvent. J'ai essayé de ne pas le contrarier. Entre ça et la visite de la belle-mère, j'ai passé une sale journée.

         Serai-je capable de prendre mes affaires et de partir ? Quand aurai-je atteint la limite de ce que je peux supporter ? Quand est-ce que je me dirai "cette fois, c'est trop" ?

          

Commentaires

Quand la réponse sera évidente ! Bises.

Écrit par : Nina | 05/06/2018

Répondre à ce commentaire

Je crois tout de même que ça ne se fera pas tout seul. Il me faudra beaucoup batailler contre moi-même...

Bises à toi,

Écrit par : Stef pour Nina | 06/06/2018

Il y a des couples en galère qui restent ensemble pendant 20 ans avant de se décider à se séparer, voire toute la vie ...

Je me demande s'il ne profite pas du fait que tu fais si souvent profil bas (de plus en plus me semble-t-il), de peur de ses réactions ...

Bises !

Écrit par : quantique | 05/06/2018

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que ça peut durer longtemps de cette façon... Ça donne à réfléchir.

C'est vrai aussi que je m'écrase de plus en plus pour ne pas le contrarier. J'existe de moins en moins et je ne peux pas être moi-même. Mais j'ai tellement peur d'être de nouveau seule...

Des bisous,

Écrit par : Stef pour Quantique | 06/06/2018

Écrire un commentaire