Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2018

Dimanche, nuit

 

         La belle-mère a prolongé son séjour jusqu'à lundi matin. Déception samedi quand j'ai su qu'elle restait ! Mais enfin, voilà nous voyons le bout de cette semaine éprouvante. Demain, elle se casse pour de bon, et c'est le grand soulagement pour moi. Pour Franck aussi, je suppose, mais il reste très perturbé par sa visite.

         Cela dit, la prochaine fois, elle n'ira sans doute pas loger chez sa meilleure amie et nous devrons lui laisser la maison. Ce qu'elle désapprouve. Elle ne comprend pas pourquoi nous ne voulons pas cohabiter avec elle sous le même toit durant plus d'une semaine. Je me demande déjà comment cela va se passer cette fois. Que va-t-elle encore faire pour nous mettre mal-à-l'aise, que va-t-elle encore trouver à redire, à nous reprocher ?

         Ceci en admettant que Franck et moi soyons encore ensemble à ce moment-là. J'ai eu ma dose de reproches vendredi soir, à cause du ménage et du tennis à la télé que j'ai suivi assidûment durant deux semaines. Encore des menaces de séparation. Et d'autres choses dont je ne peux pas parler ici, pas dans ces conditions. Comme je l'ai dit déjà, je ne peux plus me confier et ça me pose un gros problème. Je me sens bien seule avec tout ça. Même à mon psy je ne peux pas tout dire et d'ailleurs, lors de toutes mes séances, Franck et sa mère sont le sujet principal.

         Je me sens un peu perdue.

Commentaires

Tu te sens prise dans un piège alors que tu peux te libérer car tu as ton autonomie. Mais cette liberté te fait peur car elle t'angoisse. C'est de cette peur (de la solitude, de l'abandon etc)) dont tu dois parler au psy et non des autres qui sont comme ils sont et ne changeront pas.Je comprend ta peur; elle t'emprisonne. Bises

Écrit par : Nina | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Tu es prise dans un piège dont tu peux te libérer car tu as ton autonomie. Mais cette liberté te fait peur ( solitude, abandon etc). C'est de cette peur dont tu dois parler au psy et non des autres qui sont ce qu'ils sont et ne changerons pas. Je comprend ta peur ( de toi ?) . Bises.

Écrit par : Nina | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

J' ai cru que mon commentaire, n'était pas passé! c'est tout moi ça !! la crainte de rater :))

Écrit par : Nina | 11/06/2018

Répondre à ce commentaire

Ça peut arriver qu'un commentaire ne passe pas, mais ça ne signifierait pas que tu as raté quelque chose. Ça voudrait simplement dire que le site déconne ;)

Sinon, tu as complètement raison, je vis dans une crainte extrême de la solitude et de l'abandon et c'est de ça dont je vais parler à mon psy. Il est grand temps que je lui parle enfin de moi, et que je recommence à exister.

Merci, bises à toi,

Écrit par : Stef pour Nina | 14/06/2018

Écrire un commentaire