Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2018

Vendredi, nuit

 

           Toujours pas rentrée chez moi. Je me suis couchée tôt ces derniers jours, c'est pourquoi j'ai plutôt délaissé mon blog.

           La vie se déroule tranquillement en ce moment. Bon, Franck et moi nous sommes tout de même engueulés lundi, juste avant que je n'aille chez mon psy. Il a fait une petite crise de délire, due à sa schizophrénie, et il ne voulait pas, ne pouvait pas entendre raison. Le psy m'a bien réconfortée et quand je suis rentrée, Franck s'était calmé. Il a reconnu qu'il avait eu tort et tout est rentré dans l'ordre.

           Mardi, c'est sa mère qui nous a causé beaucoup d'inquiétude. Au téléphone, à 8h30 du matin, elle annonçait à Franck sa décision de quitter son compagnon. Ils sont ensemble depuis plus de dix ans. Franck a été aux abois toute la journée, à se demander ce qu'il allait se passer. Surtout, la question était de savoir où elle allait habiter si elle se retrouvait seule. Nous avons eu un peu peur qu'elle ne décide de revenir par ici, peut-être même dans la maison avec nous. Bon, pour moi, c'est clair, c'est hors de question. Si elle revient, je rentre chez moi !

           Franck a essayé de la raisonner au téléphone plusieurs fois dans la journée, en lui disant de bien réfléchir et en lui conseillant de ne pas faire n'importe quoi. Il faut savoir que son compagnon est un homme très bien et que les reproches de la belle-mère envers lui ne sont que caprices et broutilles. Franck lui a même recommandé de s'excuser. Elle l'a peut-être fait car ils ont décidé de rester ensemble, ils se sont réconciliés. C'était bien la peine d'inquiéter tout le monde, surtout Franck qui n'a vraiment pas besoin de ça, avec des bêtises.

          Sinon, à part l'engueulade de lundi, que je veux bien excuser car c'était dû à sa maladie, je trouve Franck beaucoup plus cool ces derniers temps. Lundi, il voit son nouveau psy, après trois mois sans rendez-vous. Je suppose que ça va lui faire du bien.

Écrire un commentaire