Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2018

Dimanche, nuit

 

           Engueulades vendredi et samedi. La journée d'aujourd'hui a été tendue. Franck est en fin d'injection et comme il s'auto-suggère que ça ne va pas aller, bien sûr, ça ne va pas. Il est exécrable, de mauvaise humeur et ne cesse de me chercher des noises. J'ai serré les dents toute la journée, malgré ses provocations, je suis à plat. Je n'arrête pas de me demander si je dois le quitter et rentrer chez moi une bonne fois pour toutes, car il n'est vraiment pas sympa.

           Rentrer chez moi, de toutes façons, il va bientôt en être question. La belle-mère va débarquer sous peu, et, comme nous l'avons déjà fait, nous allons lui laisser la maison. Son retour m'angoisse au plus haut point. Et Franck aussi, ce qui n'arrange rien.

           Tout ça ne m'aide pas du tout en ce qui concerne l'alcool et la clope. Nous nous sommes un peu laissés aller sur la bière cette semaine, buvant un jour sur deux, au moins quatre canettes à chaque fois. J'ai eu une envie folle de boire aujourd'hui, et ça me tient encore. J'ai résisté tant bien que mal car je ne voulais pas créer un nouveau conflit avec Franck et puis il faisait froid et je n'avais aucune envie de sortir. Aussi, c'était dimanche, il aurait fallu aller chez l'épicier où les bières coûtent une fortune. Pas les moyens.

           Il n'y avait plus de coca non plus. J'ai bu du café toute la journée et j'en bois encore en ce moment. Ça, ça ne va pas du tout. Je me sens extrêmement fébrile et je ne sais pas si je vais parvenir à dormir.

           Pour la clope, si j'ai bien vapoté toute la semaine, j'ai complètement craqué aujourd'hui à cause de la forte tension entre Franck et moi. Là, il dort et je me lâche, fumant cigarette sur cigarette. Cela dit, après un petit calcul, il va falloir que je choisisse entre fumer et vapoter, mais financièrement, je ne pourrai pas faire les deux, même si je ne fume que quelques clopes par jour. Les recharges pour cigarette électronique coûtent assez cher et je n'ai pas les moyens d'en acheter et d'acheter aussi du tabac.

          Bien sûr, je vais choisir de vapoter, mais ça va être éprouvant, car l'envie de cigarette est toujours présente. Surtout si je suis tendue comme aujourd'hui. Bien sûr, il ne faut pas que je compte sur Franck pour m'aider. Quand je craque, pour l'alcool ou pour la clope, il est plutôt du genre à me dire que je n'arriverai jamais à arrêter, ce qui est très énervant et peu constructif.

          Je sens que la journée de demain va être difficile et compliquée. Franck se réveille, je quitte.

Commentaires

Evidemment, cette atmosphère stressante ne va pas t'aider ... :(

Écrit par : quantique | 30/10/2018

Répondre à ce commentaire

Effectivement, ça ne m'aide pas, j'espère que ça va s'arranger bientôt !

Bisous,

Écrit par : Stef pour Quantique | 01/11/2018

Rentrer dans ton appartement, te refaire un nid à toi, quand la fin d'injection approche et ne pas subir szns cesse ces crises inelucctables...à envisager peut-être comme alternative, pour te protéger et prrndre soin de toi. Bizz

Écrit par : PaoDora | 30/10/2018

Répondre à ce commentaire

Oui, bien sûr j'y ai pensé, mais je dois bien avouer que ça m'emmerde vraiment d'avoir à rentrer chez moi, j'angoisse vraiment à cette idée. Pourtant, si ça continue comme ça, ce sera la seule solution pour moi.

Bises à toi,

Écrit par : Stef pour PaoDora | 01/11/2018

Prendre soin de toi d’abord, en te préservant ; s’en aller quand la tension est trop forte. Pour se détendre et se ressourcer. Ne pas être là, ne pas être la cible...
Occuper ses mains pour occuper son esprit...
Je sais il y a des moments vraiment très difficiles, comment les éloigner ?
Bon courage.

Écrit par : Agathe | 01/11/2018

Répondre à ce commentaire

Oui, je devrais m'en aller quand il s'en prend à moi, si seulement j'en trouvais le courage... En plus, je suis sûre qu'il serait bien embêté !

Sinon, je ne sais pas encore comment je vais faire, mais je suis bien décidée à arrêter la cigarette, c'est un bon début !

Enfin,c'est vrai que certains moments sont très difficiles, mais je me dis toujours que ça pourrait être pire et que dans l'ensemble, j'ai beaucoup de chance dans ma vie.

A bientôt et merci,

Écrit par : Stef pour Agathe | 01/11/2018

Écrire un commentaire