Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2019

Mercredi

 

            Je vapote, je fume, je revapote, je refume, c'est comme ça en ce moment. Je n'aurais pas refumé dernièrement, si Franck n'avait pas racheté un paquet de tabac. Mais là, il n'y a pas de clopes à la maison et je me suis bien promis de ne plus en racheter. D'abord, comme je l'ai dit en commentaire, parce que je trouve ça de plus en plus dégueulasse, et aussi parce que je n'ai pas les moyens financiers. 

            Je bois un peu moins d'alcool.

            Il faut que je trouve des solutions pour contrôler mes addictions. C'est le sujet le plus important en ce moment.

            J'ai bien failli rentrer chez moi lundi. Franck m'a fait une crise. Finalement, il s'est ravisé et m'a demandé de rester. Je suis restée, ça va mieux depuis.

Commentaires

Je ne sais pas trop quoi te dire ou te conseiller. Un addictologue ?
En tout cas, je pense que tu es prête.

Écrit par : Agathe | 20/09/2019

Répondre à ce commentaire

Hello; une bonne solution est de retrouver un boulot, même à mi ou quart temps. Addictologue, psy... tout ça ne te fera que tourner en rond.
Il faut se trouver une "mission", un travail fait se sentir utile pour soi-même et les autres;je ne comprends pas comment vous pouvez vivre en percevant ces allocations Frank et toi sans que l'état ne demande des comptes. Je n'ai pas un salaire élevé, mais dès qu'il baisse, je reçois vite un courrier de la caf qui demande ce qui se passe et des bulletins de salaire à fournir . Voilà la solution. Courage à toi et comme dirait Jacques (un collègue à moi), "bougez vous les fesses"!

Écrit par : thierry | 23/09/2019

Répondre à ce commentaire

Je crains en effet que tu n'y arrives pas tant que tu es avec Frank. Peut-être y arriverais-tu seule, je ne sais pas. Une aide extérieure serait sans doute utile. Bises.

Écrit par : quantique | 25/09/2019

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Stef
Je rejoint Quantique dans sa réflexion.
Travailler seule sur tes addictions avec une environnement non porteur semble vraiment relever de l'impossible.
Tu décides de ne plus acheter de cigarettes mais Franck le fait.
Tu décides de limiter ta consommations d'alcool mais a priori il y en a toujours dans ton environnement et j'imagine combien il doit être difficile de résister.
Tu ne nous parles plus du CATTP où tu allais régulièrement.
C'est un lieu de socialisation qui peut d'aider à ne pas "tourner en rond" chez Franck.
T'organiser des petites obligations à l'extérieur t'aiderait peut être, en t'occupant l'esprit et le corps, à avancer vers l'abstinence et sans aucun doute à te rendre compte que tu peux être une personne intéressante pour d'autres.
Il y a surement dans ta ville des centres sociaux qui proposent des activités (cuisine, lieux de rencontre, ateliers divers...)
J'imagine combien il peut être difficile et angoissant de sortir et de se confronter au monde mais essaie de ne pas rester enfermée dans ce couple qui ne semble pas te convenir.
Je te souhaite de sortir de cet engrenage qui ne te satisfait pas.
A bientôt

Écrit par : melounette | 03/10/2019

Répondre à ce commentaire

Hello Stef, mais que deviens-tu ? Donne-nous de tes nouvelles, cela ferait plaisir. Merci.

Écrit par : Agathe | 10/10/2019

Répondre à ce commentaire

Mais oui, ton silence est-il bon ou mauvais signe ?

Écrit par : quantique | 10/10/2019

Répondre à ce commentaire

Stef, ceux qui pensent à toi s'inquiètent en effet de ce silence.

Écrit par : thierry | 12/10/2019

Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous ! Je vous rassure, je vais bien, malgré ce long silence.

Je vous remercie infiniment pour vos commentaires que j'ai lus attentivement.

Je prépare une note pour vous répondre et vous donner les dernières nouvelles.

Merci encore pour votre précieux soutien, des grosses bises pour tout le monde !

Écrit par : Stef pour Vous | 22/10/2019

Répondre à ce commentaire

Et bien nous attendons donc ...

Écrit par : quantique | 22/10/2019

Écrire un commentaire