Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2020

Vendredi

 

          Lundi soir, à la télé, nous apprenions que le confinement général était déclaré en France, pour au moins quinze jours. Mais à première vue, cette situation va durer.

          Le confinement étant effectif pour le lendemain midi, nous sommes sortis mardi matin. Visite chez Mohamed l'épicier où nous avons acheté une vingtaine de bières. Il y avait une impressionnante file d'attente à la boulangerie d'en face. Et une certaine effervescence dans les rues. L'après-midi, nous nous sommes rendus en voiture au CMP où Franck devait voir son psychiatre et recevoir son injection. Pour moi, j'ai vu mon psy début mars comme prévu. Ça a été très rapide, vu que je n'avais pas grand-chose à raconter. Prochain rendez-vous fin avril.

         Mercredi, nous ne sommes pas sortis. Jeudi, je suis retournée aux bières chez Momo, qui était équipé d'un masque et de gants, pas tranquille. Bien sûr, j'avais pris soin de me munir de l'attestation obligatoire de sortie que l'on risquait de me réclamer en cas de contrôle. Si on m'avait demandé, j'aurais répondu que je sortais faire des courses, bien que je doute que la bière soit considérée comme un produit de première nécessité. Je suis passée devant le supermarché du coin, où l'on ne laissait rentrer les gens qu'un à la fois.

         Et aujourd'hui, je suis de nouveau sortie, seule et en voiture, pour faire de grosses courses. A la grande satisfaction de Franck qui, d'habitude, rechigne tout ce qu'il peut pour y aller. Ambiance un peu étrange dans le magasin, des gens un peu hagards, comme moi sans doute, certains avec des masques ou qui se protègent le visage avec leur foulard. Des rayons dévalisés, notamment le papier toilette, les pâtes, les conserves. J'ai fait les courses comme j'ai pu. A part le PQ, j'ai eu à peu près tout ce que je voulais. Même des bières, les dernières du rayon cependant. Nous ne sommes pas les seuls à boire, c'est certain. Momo, dont la moitié du magasin est consacrée à l'alcool, a du stock, il va faire des affaires. Nous espérons qu'il ne va pas en profiter pour augmenter ses prix.

         Hier aussi, j'ai fait un petit tour du quartier pour essayer de trouver des clopes. Les trois bars-tabac du quartier étaient fermés, dont deux jusqu'à la fin du mois. Le dernier n'ouvre que de 7h à 13h. Franck, qui se réveille souvent vers 5h du matin y est allé dès l'ouverture aujourd'hui. Là aussi, les gens ne pouvaient rentrer qu'un seul à la fois et il y avait une fille d'attente dehors. Il a acheté deux paquets de tabac à rouler. La buraliste lui a dit qu'il n'y aurait peut-être pas assez de stock. Pour nous, ça va car nous avons aussi la cigarette électronique, mais pour les autres, ça risque d'être très dur s'il y a pénurie. A propos de cigarette électronique, je viens de faire une commande de liquides, livrés par la poste en boîte à lettres. Sur le site, ils prévenaient que les délais de livraison seraient peut-être plus longs que d'habitude. 

        Enfin, voilà ce que je peux raconter de la situation depuis mardi. Pour le moment, nous avons tout ce qu'il nous faut, pourvu que ça dure ! Pour les prochains jours, nous resterons bien sagement à la maison.

        Max aussi est consigné ! Il s'est abîmé une patte, visite samedi dernier chez le vétérinaire, points de suture, collerette et plus de sortie pendant quinze jours ! Il est gentil, il se laisse soigner, car nous devons désinfecter sa plaie tous les jours.

        Voilà, c'étaient les dernières nouvelles, j'espère que vous allez toutes et tous très bien. Passez un très bon week-end, je vous dis à bientôt, promis ! :)

Commentaires

Il n'y a plus qu'à aattendre. Bonne continuation à vous. Bizz

Écrit par : PaoDora | 23/03/2020

Et oui, rien d'autre à faire que prendre son mal en patience, mais ça craint quand même ! :/

Gros bisous,

Écrit par : Stef pour PaoDora | 01/04/2020

Les commentaires sont fermés.