Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2016

Dimanche

 

       Ce soir, ça ne va pas très fort entre Franck et moi. Il est parti se coucher et je ne vais pas tarder moi non plus. Il n'y avait plus de bus pour rentrer chez moi, sinon, je serais sûrement partie.

        Demain, nous devons manger chez sa mère et son beau-père. ça ne va pas être une partie de plaisir pour moi.

26/03/2016

Samedi

 

       Je ne suis pas allée au CATTP, ni mercredi, ni jeudi. Je culpabilise comme à chaque fois que je loupe un atelier sans raison valable. Est-ce que ne pas avoir envie d'y aller, tout simplement, est une raison valable ? Je vivais souvent ce genre de situation du temps où je travaillais.

       Je suis donc restée avec Franck, qui a lui aussi manqué des ateliers. Nous sommes partis chez lui dès jeudi après-midi.

       Aujourd'hui, nous avions organisé une petite bouffe avec Gwen et Odile. Tout s'est bien passé. Gwen, qui a toujours du mal à dormir et à se lever est arrivé tard, mais nous l'avions attendu pour manger. Ensuite nous avons fait une partie de Trivial Pursuit ( édition masters s'il vous plaît ). Nous avions fait deux équipes, Gwen et moi contre Odile et Franck. Notre équipe a gagné, je suis fière ! Nous avons passé un bon moment ensemble, ça m'a fait plaisir. Et ça faisait longtemps que nous ne nous étions pas réunis comme ça. Evidemment, il manquait Philippe dont nous n'avons plus de nouvelles.

       ça s'est bien passé avec Odile, mais je garde tout de même des distances.

       Je voudrais bien profiter d'un peu de solitude, mais Franck ne me lâche pas.

      

19/03/2016

Samedi

 

        J'ai dormi 12h. Hier soir, à 9h j'étais au lit, je n'ai même pas regardé Koh-Lanta. Pas grave, je le verrai en replay.

        Et 1h30, c'est le temps que m'a gardée l'assistante sociale dans son bureau. Je n'en pouvais plus, je suis encore sortie lessivée de cet entretien. Elle ne fait que parler, encore et encore, c'est interminable à chaque fois. Le pire, c'est que j'ai de nouveau rendez-vous avec elle dans deux semaines, cette fois à propos de ma demande de logement social.

        Au sujet de cette demande, elle va juste m'aider à remplir le formulaire, pas me faire ce fameux papier disant que c'est une urgence. Elle m'a expliqué qu'elle était connue en tant qu'assistante sociale en psychiatrie et que sur un dossier, la psychiatrie avait mauvaise réputation et que cela me desservirait. Je vais peut-être devoir aller consulter une autre assistante sociale, ailleurs, pour avoir ce papier.

        Alors ce déménagement, ce n'est pas gagné. J'ai intérêt à m'habituer à mon logement actuel. Il va falloir faire avec ça pour un bon moment encore.

        Sinon, alors que nous ne devions pas nous voir avant dimanche, Franck a débarqué chez moi hier après-midi. Il n'est parti que ce matin. Ça ne m'a pas trop dérangée, mais quand même, il exagère. Ce qui m'a chiffonnée, c'est qu'hier soir, il n'a pas pu s'empêcher d'appeler Odile, et que ce matin, il a remis ça, espérant aller prendre un café chez elle avant de repartir chez lui. Ça m'a fait chier, mais je n'ai rien dit. Pour finir, il s'est fait rembarrer. Odile lui a dit que si nous ne venions pas tous les deux, elle ne souhaitait pas l'accueillir. D'un côté, ça m'a fait plaisir qu'il n'aille pas chez elle. Mais d'un autre côté, je me demande ce que ces deux-là trafiquent dans mon dos pour en arriver là. Je me demande ce qu'ils se racontent au téléphone ou quand je ne suis pas là. Après avoir dit à Franck qu'elle jouait "un jeu de séduction", pourquoi a-t-elle refusé qu'il vienne seul chez elle ce matin ? Je ne connais pas la réponse, mais je dois dire que ça m'arrange. Je dois dire aussi que ma jalousie m'embarrasse.

17/03/2016

Jeudi

 

        Je suis de retour chez moi, seule, après avoir passé deux jours chez Franck. Je retourne chez lui dimanche après-midi.

        De bonnes nouvelles. J'ai enfin reçu la notification de décision pour le renouvellement de mon dossier MDPH. Mon allocation d'adulte handicapé ( AAH ) est reconduite jusqu'en octobre 2017. Ça me laisse du temps pour voir venir.

        Et surtout, j'ai vu ma psy mardi. J'angoissais pour ce rendez-vous depuis un mois et demi, persuadée qu'elle allait m'enchaîner direct sur l'alcool. Et en fait, pas un mot sur le sujet. Au contraire, la séance s'est très bien passée. Il est de nouveau question d'un éventuel déménagement de mon logement actuel pour un logement social.

        Ce déménagement, c'est un gros dossier dans ma vie, et entre Franck et moi aussi. C'est un vrai problème et personne n'arrive à se décider. Le problème, c'est que mon logement est vraiment trop petit et pourri. Et j'avoue que depuis le temps que je vis là, il me sort par les yeux. Mais voilà, il est cependant très bien placé, en plein centre-ville, à deux pas du CATTP et de ma psy. Même l'arrêt du bus pour aller chez Franck est juste en bas de chez moi, c'est très pratique. J'ai tout à portée de main. Un logement social m'éloignerait de ce confort. La solution serait d'avoir une voiture, autre gros dossier. Bref, c'est compliqué. Mais depuis l'entretien de mardi avec ma psy, la balance penche plutôt du côté d'un déménagement.

       Pour ça, il faudrait que je remplisse un dossier et surtout que je demande un coup de pouce à l'assistante sociale que je vois demain. Elle pourrait me faire un papier mentionnant que c'est une urgence, vu l'état de mon logement actuel. Sinon, une demande de logement social prend plusieurs années.

       Et puis une autre bonne nouvelle, c'est que ma psy m'a prescrit un nouveau médicament, en plus de ceux que je prends déjà. Du Zoloft. La bonne nouvelle, c'est que ce sont des gélules qui contiennent une poudre que je peux diluer dans de l'eau, comme les autres. Je suis contente, car il y a longtemps que je me disais que mon traitement actuel était insuffisant. Ça va peut-être m'aider à surmonter certaines angoisses.

13/03/2016

Dimanche

 

       Nous sommes rentrés chez moi en début d'après-midi. J'en ai été bien contente, car les dimanches chez Franck sont souvent d'un ennui mortel et interminables. Je m'ennuie moins chez moi et cela me rassure d'être dans mes lieux.

       J'ai fait une bonne sieste tandis que Franck a regardé le match de rugby à la télé. En ce moment, il dort et j'essaie de suivre un film malgré ses ronflements.

       Ça va un peu mieux entre nous, mais je suis encore un peu secouée par les événements du week-end dernier.

10/03/2016

Jeudi

 

        Comme je m'en doutais un peu, Franck n'est pas venu hier. C'est moi qui me suis déplacée chez lui. La veille, j'avais regardé la télé trop tard et j'étais crevée ( et angoissée ), du coup, je ne suis pas allée à l'atelier collage du mercredi après-midi. A la place, j'ai fait une petite sieste, puis je suis partie en bus chez Franck. Lui aussi était angoissé et m'a dit plusieurs fois qu'il était content que je sois venue.

        Aussi, après le dernier clash, Franck m'a fait une étrange révélation. Il m'a dit qu'Odile lui avait confié qu'avec lui, elle se livrait à un "jeu de séduction". Ce sont les mots que Franck m'a rapportés.

        Moi qui croyait que mes rapports avec elle s'amélioraient. Je crois que j'ai confiance en Franck sur ce point, je ne crois pas qu'il se remettront ensemble, bien que, dans l'absolu, cette possibilité existe. Mais j'ai perdu toute confiance en Odile. Je pense qu'elle me prends pour une conne, et ce, depuis un bon moment, je ne vois pas d'autre façon de le dire.

        Depuis cette "révélation", je recommence à ne plus la supporter. Et aujourd'hui, l'atelier au CATTP a été extrêmement difficile pour moi. Je ne sais pas si je deviens parano moi aussi, mais j'avais l'impression que plus je me sentais mal, plus Odile voulait montrer à tout le monde à quel point elle, était à l'aise. C'est tout-à-fait son genre, d'ailleurs. Enfin, tout ça est très dur à expliquer ici. Mais l'activité du jour a été un cauchemar pour moi, tant j'étais angoissée. Je me suis vraiment sentie libérée lorsque la journée a été finie.

         Je ne verrai plus Odile de la même façon dorénavant. Malgré les choses qui m'agaçaient déjà chez elle, je la croyais honnête. Ce n'est pas bien ce qu'elle fait avec Franck. Avec, comme on dit, des airs de ne pas y toucher...

         Mais bref, je vais laisser ça de côté et penser à autre chose. Ce soir, Franck dort chez moi et demain, nous devons aller chez lui pour le week-end. Je crois que nous allons nous ennuyer comme d'habitude. Je vais essayer de passer le temps en dormant au maximum, mais ce n'est pas gagné. Essayer de lire un peu, mais ça non plus, ce n'est pas gagné.

       

08/03/2016

Mardi

 

        Franck est revenu vers moi. Il m'a téléphoné hier soir et a finalement débarqué ce matin vers 8h, avant le CATTP. Je suis allée à l'atelier, mais lui a préféré rester m'attendre chez moi.

       Ce midi nous avons mangé dans un restaurant chinois, puis nous avons fait quelques courses pour la semaine. Ensuite une bonne sieste, mais j'ai du mal à dormir l'après-midi. Franck vient de rentrer chez lui car il lui manquait des médicaments importants. J'angoisse un peu de rester seule, et en même temps, ça me fait du bien. C'est un sentiment bizarre et mitigé. J'espère que ça ira mieux tout-à-l'heure.

      Hier aussi, j'ai racheté du vin. Arrêter de boire, ce n'est pas pour tout de suite.

      Franck doit revenir demain matin, pendant que je serai à l'atelier d'écriture. L'après-midi, j'aurai aussi un autre atelier. Le mercredi est une dure journée pour moi car ces activités sont plutôt stressantes. Je dois me lever tôt et être en forme, ce qui est rarement le cas.

      Comme je l'ai dit, je suis un peu angoissée. J'ai mis Le Seigneur des Anneaux pour me rassurer. J'ai éteint la lumière et allumé des bougies. J'attends 19h pour regarder Touche pas à mon Poste à la télé, une émission que j'apprécie beaucoup parce que c'est souvent drôle.

      Franck doit me rappeler ce soir. J'attends aussi un appel d'Annie, une patiente du CATTP qui est très sympa et gentille. Mais elle ne va pas bien du tout en ce moment et aujourd'hui, il était question d'hospitalisation pour elle.

      Sinon, à part cette petite angoisse qui me tient depuis le départ de Franck, je vais mieux que ce week-end. Hier, j'ai passé la journée prostrée sur mon lit, devant mon pc, dans le silence total. Je n'ai pu me détendre un peu qu'après le coup de fil de Franck.

      Enfin, je vous remercie du fond du coeur pour vos commentaires qui m'ont bien aidée à tenir le coup. Je sais bien que Franck n'est pas l'homme idéal pour moi, tout comme je ne suis pas la femme idéale pour lui. Mais je n'ai personne d'autre et je n'ai pas le courage de connaître de nouveau la solitude. Et puis, malgré sa maladie, il a aussi de bons côtés. J'essaye de voir les choses positives. Je crois que c'est le mieux à faire.

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

       Je viens d'avoir Annie au téléphone. Elle se fait hospitaliser jeudi, puis elle fera un séjour en maison de repos. Je ne vais pas la revoir de sitôt. Dommage, je l'aime bien. J'espère qu'elle va aller mieux.

07/03/2016

Lundi

 

       Je me suis réveillée fébrile, avec le moral dans les chaussettes. Je viens d'annuler mon rendez-vous, pas la force morale de m'y rendre et en plus il pleut. L'assistante sociale me rappellera pour en fixer un autre, ce n'est pas grave. Je me sens soulagée de ne pas avoir à sortir cet après-midi.

       J'essaye de me dire qu'il ressortira peut-être quelque chose de positif de tout ça. Que ça va s'arranger.

       Il me reste deux bouteilles de vin. Après ça, je vais tenter d'arrêter de boire.

 

       Je viens d'appeler Franck. Il est rentré chez lui. Il n'a pas cessé de me répéter que c'était fini. Dire qu'hier matin encore, nous faisions des projets de logement et de voiture.

       Ça me fait tout drôle d'être seule ici aujourd'hui. D'habitude le lundi, je suis avec Franck. Ça va me faire tout bizarre cette semaine, de ne pas être avec lui. J'ai peur de me sentir bien seule.

06/03/2016

Dimanche

 

       Franck m'a quittée. Il est parti dormir chez Odile. Le week-end a été difficile. Et dire que demain, j'ai rendez-vous avec l'assistante sociale, je suis à deux doigts d'annuler. Pourtant, il faut que j'y aille.

05/03/2016

samedi, suite

 

       Franck m'a rappelée, il sera là d'ici 3/4 d'heure. Encore une fois, je n'ai pas osé refuser. Je ne serai donc jamais tranquille. Je ne demande pas grand-chose pourtant. Seulement 2 jours pour me reposer, m'aérer un peu la tête et m'occuper de mes affaires. Sachant que nous sommes collés ensemble tout le reste du temps, jour et nuit, un week-end tranquille, ce n'est pas beaucoup demander.