Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2016

Jeudi

 

         Très mal dormi. Je n'ai plus de Laroxyl depuis deux jours, et hier soir, j'ai oublié de prendre le reste de mes médicaments, notamment le Risperdal. Cela m'a valu une nuit très agitée. De plus, j'ai froid. Pas la grande forme.

         Franck est parti vers 11h30. Il mange avec Odile ce midi, puis il ira au CATTP. Ensuite, il verra peut-être son ami Nicolas avant de rentrer. Aussi, je vais rester seule pour quelques heures dans l'appartement. Ça n'arrive pas souvent. Ça va me faire du bien. Si je trouve le courage, je ferai un peu de ménage. Vaisselle, poussière, balai, serpillière. 

         Je passe le plus clair de mon temps en pyjama, à ne rien faire, à part fumer, boire de la bière et regarder la télé. Ce n'est pas brillant, mais je n'ai pas la force de faire des projets. Je ne sais pas si c'est bien ou mal, si les choses vont changer. Je m'ennuie souvent, mais ça ne me dérange pas vraiment. Tout ce que je sais, c'est que je ne fais rien de ma vie, mais quelle importance ? 

19/11/2016

Vendredi, nuit

 

        Quelques mots pour dire que tout va bien. Il ne se passe pas grand-chose en ce moment.

        Je suis chez Franck, seule dans le salon avec la télé. Bien installée, c'est confortable. Il dort et je me remets à veiller tard ces derniers temps. Je suis bien libre depuis que je vais plus au CATTP. Pas de contrainte d'horaires ou de réveil, c'est la belle vie.

        A propos de CATTP, Franck y est allé hier après-midi. Je suis restée seule dans l'appartement durant quelques heures et ça m'a fait du bien. C'était la première fois depuis des mois que nous étions séparés, sinon, nous passons tout notre temps ensemble. J'en ai profité pour faire un grand ménage dans le salon, qui en avait bien besoin. Je m'en suis trouvée très satisfaite et Franck, à son retour, était ravi de la propreté. Il faut dire que d'habitude nous ne faisons pas grand-chose, ni l'un ni l'autre.

        Je ne vais quasiment plus chez moi, sauf de temps en temps pour relever mon courrier. Franck m'a fait de la place dans l'une de ses armoires pour que j'y range quelques affaires. Je loge chez lui à temps complet. Bien sûr, je garde quand même mon studio au cas où. Cela dit, je vais si peu chez moi que je songe à rendre ma connexion internet pour faire quelques économies. Elle ne sert à rien en ce moment.

        Sinon, je n'ai pas vu ma psy pour la dernière fois l'autre jour. Elle m'a donné un rendez-vous en décembre. Mais cette fois, ce sera bien le dernier.

        J'habite chez Franck, je ne vais plus au CATTP et je vais changer de psychiatre. Les choses bougent.

09/11/2016

Mercredi

 

           Finalement, nous ne prendrons pas la maison. Je n'ai pas pris part au débat entre Franck et sa mère, mais après discussion, il s'avère que c'est trop chez elle et pas assez chez lui. Trop compliqué à gérer.

           Je ne suis pas mécontente. Comme je l'ai déjà écrit, à part le jardin et le garage, cette maison n'est pas très pratique. Et puis j'en avais assez de me geler dans la cuisine, fenêtre ouverte pour fumer. Au moins, dans l'appartement de Franck, nous pouvons fumer comme nous voulons, même si c'est une mauvaise raison.

           Cela dit, durant en l'absence de sa mère, nous aurons tout de même la clé et nous pourrons profiter du jardin en été. C'est bien comme ça. Au final, peut-être que la maison sera vendue, rien n'est encore décidé pour le moment.

           A part ça, demain, nous allons à Fontainebleau. Je vais avoir mon dernier rendez-vous avec la psy que je vois depuis trois ans et demi et qui va prendre sa retraite. Ça me fait quelque chose de savoir qu'ensuite, je n'aurai plus d'entretien avec elle.

           Sinon, pas grand-chose à raconter. Philippe est venu manger ce midi et c'est tout.

07/11/2016

Lundi

 

           Il a neigé ce matin, durant deux bonnes heures. De gros flocons, mais ça n'a pas tenu.

           La mère de Franck est revenue du Lot-et-Garonne, depuis jeudi. Nous sommes donc revenus dans l'appartement de ce dernier. Au moment où j'écris, je suis un peu inquiète. Nous étions invités à manger vendredi et j'ai trouvé une excuse pour ne pas y aller. Aujourd'hui, nous devions y aller pour prendre le café. J'ai laissé Franck s'y rendre seul. Je n'ai aucune envie de voir sa mère, je ne la supporte pas et je suis très mal-à-l'aise en sa présence.

           La maison est toujours en cours de négociation et je n'ai pas envie d'y prendre part. Je ne suis toujours pas convaincue que ce soit une bonne idée d'y habiter. A vrai dire, dans toute cette histoire, il n'y a que le garage qui m'intéresse. Pour le reste, je suis beaucoup plus à l'aise dans l'appartement de Franck qui est spacieux et confortable. La maison de sa mère possède de plus petites pièces qui ne sont pas faciles à aménager. C'est moins pratique pour y recevoir des amis. Et surtout, c'est la mère de Franck qui décide de ce que nous avons le droit de faire ou non. Tout doit se faire selon ses conditions.

          Mais comme je l'ai déjà dit, il vaut mieux avoir le choix entre plusieurs habitations, plutôt que rien du tout. Enfin, cette histoire d'aller vivre dans la maison de la mère de Franck est loin d'être terminée. Et en attendant, zéro stabilité pour nous.

          A part ça, nous avons invité Annie à manger et ça s'est très bien passé. Je suis contente d'avoir une amie avec laquelle je m'entends bien, parce que mon cercle d'amis est plutôt restreint. Odile, Philippe et Gwen, toujours les mêmes. Et je n'apprécie pas tant que ça Odile et Philippe. Hier, nous avons fait une petite bouffe, heureusement que Gwen était là.

         J'ai l'impression que ce que j'écris est un peu brouillon et je ne sais pas trop où j'en suis.

28/10/2016

Vendredi

 

        Pas de nouvelle pour l'appart. Je suppose que ma candidature n'a pas été retenue. Je suis très déçue mais ça va passer. Tant pis, ce sera pour une autre fois.

        Nous avons invité Annie et Philippe pour demain midi, ça me changera les idées.

26/10/2016

Mercredi

 

           Je me suis réjouie un peu trop vite. J'ai réussi à joindre la dame des HLM lundi en fin de matinée. Et là, elle m'a demandé toute une liste de pièces justificatives, à lui remettre dès le lendemain matin. Et aussi que je n'étais pas la seule sur le coup.

           Réunir toutes les pièces m'a demandé du temps et de l'énergie. Sachant que je ne posède pas d'imprimante, il a fallu revenir sur Nemours prendre celle de Franck et la ramener chez sa mère, afin que je puisse faire des copies de mes justificatifs et en imprimer certains directement à partir d'Internet.

          Bon, finalement, j'ai réussi à remettre ces papiers dans les temps, c'est ce qui compte. Mo dossier et celui des autres prétendants à ce logement, passera en commission vendredi et la dame me rappellera pour me tenir au courant.

          Alors voilà, ce déménagement qui me fait tant rêver n'est pas encore acquis. Il faut attendre. Et c'est d'autant plus difficile que j'ai quand même obtenu quelques précision, notamment l'adresse exacte du studio. Ça me fait d'autant plus rêver parce qu'il est situé dans une belle résidence, pas très loin de mon logement actuel. Bien situé donc, tout près du centre ville avec toutes les commodités à portée de main.

          Je n'ai plus qu'à vous demander de m'envoyer toutes les vibrations positives possibles. De mon côté, j'essaie d'imaginer et de visualiser la joie que je ressentirai quand mon dossier sera accepté. Rendez-vous vendredi pour la réponse... Quel suspens !

23/10/2016

Dimanche

 

           J'ai reçu un appel jeudi soir. Numéro inconnu, je n'ai pas répondu comme d'habitude. Un message dont je n'ai pris connaissance que le lendemain matin. Et voici la grande nouvelle, inattendue, inespérée. La société de HLM m'a trouvé un logement qui sera disponible en décembre !!!

           Du coup, c'est le grand chambardement. Franck doit déménager chez sa mère, qui doit elle-même emmener des affaires dans son Lot-et-Garonne, et moi, je vais devoir tout mettre en place pour quitter mon logement actuel. Il va falloir tout faire en même temps, c'est un peu la panique. Je ne sais pas où nous allons trouver l'énergie nécessaire, nous qui sommes si peu actifs d'habitude.

           Je ne sais pas encore grand chose sur ce nouveau logement, à part que c'est un studio de 30m² et que le loyer est raisonnable. J'attends d'autres nouvelles rapidement. Je rappellerai sans doute dès demain matin.

           Ce qui est sûr, c'est que je déborde de joie à l'idée de quitter cet immeuble maudit dans lequel je vis depuis 8 ans et où j'ai passé bien des moments difficiles. Terminés les mauvais souvenirs, je pense notamment à la période où j'ai été harcelée durant deux ans par mon affreux voisin. Je ne me suis plus jamais sentie tranquille ici, depuis cet épisode.

            Je vais enfin partir !! C'est une nouvelle vie qui commence !!

14/10/2016

Vendredi

 

           Pas grand-chose de nouveau ces derniers temps. Il fait froid. Fumer dehors ou dans la cuisine fenêtre ouverte devient difficile. Et pourtant, c'est dans cette pièce que je passe le plus clair de mon temps.

           J'ai envoyé ma lettre au CATTP la semaine dernière. Lundi, la responsable m'a appelée au téléphone, mais je n'ai pas répondu. Elle a laissé un message, mais je n'ai pas rappelé. Je me sens plus libre désormais et c'est une bonne chose.

           Franck non plus ne va plus à ses ateliers. Nous passons tout notre temps ensemble, sauf quand il est dans le salon sur son ordinateur et que moi, je reste dans la cuisine à fumer.

           Toujours les mêmes questions au sujet de la maison. Impossible d'avoir des réponses claires. La mère de Franck et son beau-père devraient rentrer dans les quinze jours à venir. Nous irons alors sûrement chez Franck. Nous ne savons pas combien de temps ils vont rester et je crois qu'ils ne le savent pas eux-même. Peut-être deux semaines, peut-être trois mois, personne ne sait comment les choses vont s'organiser. Ce n'est pas très pratique de vivre dans cette incertitude. Cette maison nous cause bien du souci.

           Moi, je garde en filet mon petit logement, car comme on dit "il vaut mieux un petit chez-soi qu'un grand chez les autres".

           Sinon, hier, j'ai enfin rappelé Annie qui m'avait laissé un message il y a près d'une semaine. Nous avons convenu de nous voir dans trois semaines. J'aimerais bien l'inviter à dormir dans l'appartement de Franck, ce serait plus pratique car je devrai aller la chercher en voiture et la ramener et ça m'ennuie de faire deux allers-retours dans la même journée.

           C'est tout pour aujourd'hui !

03/10/2016

Lundi

 

        Quelques nouvelles. Il va faire beau toute la semaine, c'est une bonne chose, je vais en profiter.

        Je n'ai toujours pas écrit au CATTP. A vrai dire, je ne sais pas trop comment tourner ma lettre, mais il va falloir que je m'y mette car j'ai toujours l'intention d'arrêter.

        Mercredi dernier, j'ai eu rendez-vous chez ma psychiatre, après trois mois sans entretien. Ça s'est très bien passé et j'ai été contente de la voir. En revanche, elle m'a appris qu'elle prenait sa retraite en décembre. C'est dommage pour moi, je l'aimais bien. Elle aura un remplaçant, mais son cabinet se trouvera dans une autre ville du coin. Je devrai m'y rendre en voiture et ce sera moins pratique.

        Une page se tourne. Je vais arrêter le CATTP et changer de psy. Les choses vont être différentes. Il faut affronter certains changements comme ça dans la vie.

        Pour le reste, nous avons passé le week-end dans l'appartement de Franck. Hier, nous avons fait une bouffe avec Odile, Philippe et Gwen. Nous avons passé l'après-midi et la soirée à discuter et à jouer à des jeux, c'était vraiment très sympa, j'ai passé un excellent moment. Prochain rendez-vous vendredi après-midi pour aller boire un verre dans un pub de Fontainebleau. Sans CATTP, j'ai d'autant plus besoin de voir du monde et d'avoir des amis autour de moi.

        Mercredi aussi, nous sommes allés comme convenu chez Nathalie et ça a aussi été un bon moment. C'est elle qui m'avait donné l'idée de faire une demande pour obtenir un logement en HLM. Son appartement est vraiment très bien. Il y a deux pièce et une cuisine séparée, et aussi un balcon. Si je pouvais avoir la même chose, ce serait merveilleux. Je devrais me bouger et aller aux renseignements pour ma demande.

        La grande question du moment est de savoir avec Franck où nous habitons réellement. Nous avons tous les deux besoin de repères et pour le moment, dans toutes ces histoires de logement, nous n'en avons aucun. Franck en est particulièrement perturbé. Si sa mère est satisfaite de la façon dont nous avons tenu la maison, elle pourrait décider de nous la laisser toute l'année. C'est ce qui est en cours de négociation. Mais comme pour tout, il y a du bon et du mauvais dans cette décision. Habiter chez la mère de Franck, selon ses conditions, ce n'est pas l'idéal non plus. Nous ne serions pas vraiment chez nous. Et Dieu sait que la mère de Franck est chiante et exigeante ! D'un autre côté, il y a le jardin et le garage pour la voiture. Mais une maison, c'est beaucoup d'entretien et de responsabilités. Bref, il n'y a que des tergiversations sur le sujet en ce moment, c'est compliqué, d'autant plus que Franck, avec sa maladie, ne cesse pas de changer d'avis. Un jour il veut la maison, l'instant d'après il veut rentrer chez lui, puis il évoque qu'il serait mieux en HLM à Fontainebleau avec moi. Compliqué vous dis-je.

        Mais un garage, c'est quand même bien pour la voiture. La dernière fois que nous avons dormi chez moi à Fontainebleau, la portière a été forcée dans la nuit.

        Enfin, voilà les dernières nouvelles. Cet après-midi, nous allons à l'hôpital pour l'injection de Franck. Puis ce sera la sieste, à moins que je n'arrache quelques mauvaises herbes du jardin.

26/09/2016

Lundi

 

          Voilà, c'est lundi, une nouvelle semaine qui commence. Une semaine d'automne. Il fait plutôt frais le matin, je ne prends plus mon café dans le jardin.

          J'ai une décision importante à prendre, qui me trotte dans la tête depuis un bon moment déjà. Je veux arrêter définitivement d'aller au CATTP. Aujourd'hui je vais leur écrire une lettre pour les en informer et ce sera terminé. Mardi dernier, j'ai bu une bière avant de me rendre au centre. Tout se passait bien, puis, à la fin de l'atelier, les deux infirmières ont demandé à me voir pour un entretien dans le bureau. Et encore une fois, elles m'ont fait la leçon sur l'alccol. J'en ai marre. L'une d'elles s'est particulièrement acharnée sur moi, allant jusqu'à dire que mon odeur risquait de déranger le groupe. J'ai trouvé ça très exagéré et humiliant qu'elle me parle comme ça de mon odeur.

          Enfin, voilà, je regrette que cela se termine de cette façon, mais il fallait bien que cela arrive un jour ou l'autre. Et aussi, depuis trois ans et demi que je fréquente ce centre, le bilan est positif. J'ai rencontré Franck, je me suis fait des amis et suis ainsi sortie de mon isolement. C'était le but.

          Samedi, Franck et moi sommes revenus sur Fontainebleau pour prendre un verre avec Philippe, Odile et Gwen. C'était sympa. Mercredi, nous sommes invités chez Nathalie. Je dois aussi aller chez Annie un de ces jours. La prochaine étape pour moi, maintenant que je me suis fait des amis, va être de les garder.

          Sinon, tout va bien, je me sens soulagée de cette décision, je retrouve ma liberté.