Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2020

Mercredi

 

           Presque deux mois après le déconfinement. La vie a repris un cours quasiment normal. Nous revoyons nos amis comme avant. C'est à croire que le Covid est derrière nous et pourtant, il y a toujours l'inquiétude d'une deuxième vague, peut-être à l'automne. Wait and see. Mohamed l'épicier ne porte plus de masque et nous non plus.

           Je vais bien, même si ces derniers jours, je me sens un peu déprimée, un peu fatiguée de ma vie. Quelques tensions avec Franck il y a quelques jours et toujours la même menace qui plane sur moi à la moindre discorde : rentrer seule chez moi. J'en ai marre de cette instabilité, de cette épée de Damoclès toujours suspendue au dessus de ma tête. Quelque chose ne va pas dans ma vie. Tôt ou tard il me faudra faire des choix. Il faut que les choses changent, il faut que j'avance, sur mon chemin et pas celui de Franck.

           Voilà, un peu perturbée en ce moment, mais bon, ça va quand même, rien de grave. Je crois que je devrais m'occuper un peu plus de moi, mais je ne sais pas comment faire. Je continue de lire la Bible et c'est plutôt bien, c'est un livre plein de sagesse et qui me rassure.

           Je vous dis à bientôt et vous embrasse. Prenez soin de vous.

       

           

           

12/05/2020

Mardi

 

           Déconfinés depuis hier. C'est-à-dire que nous pouvons enfin sortir sans attestation justifiant notre déplacement. Ça, c'est une bonne chose. Pourtant, le virus est toujours là et les Français ne semblent pas en avoir conscience. On a vu aujourd'hui, à la télé, les images du canal Saint-Martin à Paris où les gens faisaient la fête, s'agglutinant les uns aux autres, en toute insouciance. Ça m'a un peu choquée.

           Franck et moi, nous restons prudents. Nous n'avons pas vu nos amis depuis deux mois, et il n'est pas question de se réunir pour le moment. Hé hé, ce qui est bien, c'est que belle-maman ne peut pas rappliquer non plus ici, vu que les déplacements de plus de 100 km sont interdits. Il y a donc au moins quelque chose de bien à la situation. Cela dit, belle-maman a aussi des qualités. Elle nous a confectionné des masques en tissu qu'elle a envoyés aujourd'hui par la poste. Sympa. 

           Moi, j'avais rendez-vous avec mon psy le 27 avril, et finalement, j'ai reporté l'entretien au 29 mai, car j'avais un mois d'avance pour mes médicaments. Demain, j'emmène Franck faire son injection d'Haldol au CMP, puis nous irons chez moi relever le courrier. 

           Enfin, la patte de Max est guérie. Un peu déformée, mais guérie. Aujourd'hui, il a attrapé une souris dans le jardin. Un petit chat heureux !!

01/04/2020

Mercredi

 

            Toujours en confinement, pour au moins quinze jours supplémentaires.

            Nous avons fait nos courses en ligne la semaine dernière. Il y avait dix jours d'attente, nous avons été livrés hier. Pas mal de bière et 72 rouleaux de papier toilette !

            Nous sortons le moins possible. Bien sûr, il m'est arrivé d'aller à l'épicerie, encore pour des bières. Franck, qui s'est levé à 5h du matin est sorti aujourd'hui acheter des clopes. La buraliste a de nouveau mis en garde sur le fait qu'il y aurait peut-être une pénurie de tabac. En cette période de confinement, les addictions sont mises à mal. Ça fait réfléchir.

            Espérons surtout qu'il n'y aura pas de pénurie alimentaire. La situation est quand même inquiétante. Personne ne peut vraiment prédire ce qui va se passer par la suite.

            On se croirait dans un film de science-fiction. La télé crache tous les jours des suites de nombres, comme les télécrans dans 1984 de Georges Orwell. Le nombre de cas dans les différents pays, le nombre de morts, le nombre de patients en réanimation, etc. Il y a aussi Equals, un film avec Kristen Stewart, dans lequel les hommes et les femmes ne doivent plus se toucher physiquement et redoutent un virus qui laisse apparaître les émotions.

            Presque personne dans les rues, presque pas de voitures. Un soir, tandis que j'allais à l'épicerie chercher des bières, j'ai vu passer une voiture de police. J'ai ressenti comme un frisson car j'étais hors-la-loi, sortie sans motif valable d'être dehors. C'était vraiment une sensation étrange.

            Enfin, hier matin, j'ai emmené Max chez le vétérinaire afin de faire enlever les fils de sa blessure. Sa patte n'est pas belle à voir. J'espère qu'il va vite se remettre. Pour le moment, lui non plus n'a pas le droit de sortir.

            C'est tout pour aujourd'hui, je vous dis à bientôt !

20/03/2020

Vendredi

 

          Lundi soir, à la télé, nous apprenions que le confinement général était déclaré en France, pour au moins quinze jours. Mais à première vue, cette situation va durer.

          Le confinement étant effectif pour le lendemain midi, nous sommes sortis mardi matin. Visite chez Mohamed l'épicier où nous avons acheté une vingtaine de bières. Il y avait une impressionnante file d'attente à la boulangerie d'en face. Et une certaine effervescence dans les rues. L'après-midi, nous nous sommes rendus en voiture au CMP où Franck devait voir son psychiatre et recevoir son injection. Pour moi, j'ai vu mon psy début mars comme prévu. Ça a été très rapide, vu que je n'avais pas grand-chose à raconter. Prochain rendez-vous fin avril.

         Mercredi, nous ne sommes pas sortis. Jeudi, je suis retournée aux bières chez Momo, qui était équipé d'un masque et de gants, pas tranquille. Bien sûr, j'avais pris soin de me munir de l'attestation obligatoire de sortie que l'on risquait de me réclamer en cas de contrôle. Si on m'avait demandé, j'aurais répondu que je sortais faire des courses, bien que je doute que la bière soit considérée comme un produit de première nécessité. Je suis passée devant le supermarché du coin, où l'on ne laissait rentrer les gens qu'un à la fois.

         Et aujourd'hui, je suis de nouveau sortie, seule et en voiture, pour faire de grosses courses. A la grande satisfaction de Franck qui, d'habitude, rechigne tout ce qu'il peut pour y aller. Ambiance un peu étrange dans le magasin, des gens un peu hagards, comme moi sans doute, certains avec des masques ou qui se protègent le visage avec leur foulard. Des rayons dévalisés, notamment le papier toilette, les pâtes, les conserves. J'ai fait les courses comme j'ai pu. A part le PQ, j'ai eu à peu près tout ce que je voulais. Même des bières, les dernières du rayon cependant. Nous ne sommes pas les seuls à boire, c'est certain. Momo, dont la moitié du magasin est consacrée à l'alcool, a du stock, il va faire des affaires. Nous espérons qu'il ne va pas en profiter pour augmenter ses prix.

         Hier aussi, j'ai fait un petit tour du quartier pour essayer de trouver des clopes. Les trois bars-tabac du quartier étaient fermés, dont deux jusqu'à la fin du mois. Le dernier n'ouvre que de 7h à 13h. Franck, qui se réveille souvent vers 5h du matin y est allé dès l'ouverture aujourd'hui. Là aussi, les gens ne pouvaient rentrer qu'un seul à la fois et il y avait une fille d'attente dehors. Il a acheté deux paquets de tabac à rouler. La buraliste lui a dit qu'il n'y aurait peut-être pas assez de stock. Pour nous, ça va car nous avons aussi la cigarette électronique, mais pour les autres, ça risque d'être très dur s'il y a pénurie. A propos de cigarette électronique, je viens de faire une commande de liquides, livrés par la poste en boîte à lettres. Sur le site, ils prévenaient que les délais de livraison seraient peut-être plus longs que d'habitude. 

        Enfin, voilà ce que je peux raconter de la situation depuis mardi. Pour le moment, nous avons tout ce qu'il nous faut, pourvu que ça dure ! Pour les prochains jours, nous resterons bien sagement à la maison.

        Max aussi est consigné ! Il s'est abîmé une patte, visite samedi dernier chez le vétérinaire, points de suture, collerette et plus de sortie pendant quinze jours ! Il est gentil, il se laisse soigner, car nous devons désinfecter sa plaie tous les jours.

        Voilà, c'étaient les dernières nouvelles, j'espère que vous allez toutes et tous très bien. Passez un très bon week-end, je vous dis à bientôt, promis ! :)

09/02/2020

Samedi, nuit

 

           Et oui, je sais, je n'ai pas écrit depuis un bail... :/

           Mais pour ma défense, je dirai qu'il ne s'est vraiment pas passé grand-chose.

           Le réveillon du Jour de l'An s'est très bien passé, nous étions avec Gwen et Philippe qui ont dormi sur place. Nous avons bien mangé et regardé des films, un moment très sympa, même si ce n'était pas gagné d'avance. Pas facile de contenter tout le monde.

           J'ai vu mon psy le 03 janvier et mon prochain rendez-vous est pour début mars. Deux mois sans le voir, donc, ça veut dire que ça va bien.

           Et c'est vrai que ça va bien. Avec Franck, c'est le calme absolu. Une dispute, il y a environ trois semaine. Il m'a encore dit de rentrer chez moi, et puis c'est passé. Rien d'autre à signaler.

           Avec les amis, ça va très bien aussi. Gwen n'a pas bu une goutte d'alcool depuis fin septembre. Il va chaque semaine à une réunion des Alcooliques Anonymes et il tient bon. Il a entrepris de repeindre son nouvel appartement.

           Odile va partir au Mexique le mois prochain, visiter un de ses frères qui vit là-bas. Elle s'est complètement sortie de ses problèmes psychiatriques depuis qu'elle fait partie des Témoins de Jéhovah. Elle ne prend plus aucun médicament, ne voit plus de psychiatre, ne va plus au CATTP et sa curatelle renforcée a été totalement levée. Je suis assez admirative. Désormais, nous nous entendons très bien et elle passe souvent nous voir.

           Bon, il y a quand même des points négatifs, c'est le tabac et l'alcool. Pour l'instant, c'est au point mort. Au moment où j'écris, j'ai une clope d'un côté et une bière de l'autre. Bon, durant le mois de janvier, j'ai quand même passé quelques jours sans boire, ce qui n'arrivait jamais auparavant. Demain, j'ai prévu de ne pas boire, ça va aller. Pas envie d'aller claquer une fortune pour quelques bières chez Mohamed l'épicier. Je boirai du déca, ça me convient bien. Pour la clope, nous avons encore un paquet de tabac, acheté aujourd'hui, mais nous ne pourrons pas continuer comme ça tout le mois.

           Pour finir, j'ai entrepris de lire La Bible. Ça va m'occuper un bon moment !

           Je vous fais des gros bisous et vous dis à bientôt !

26/12/2019

Jeudi, suite

 

            Franck m'a appelée ce soir. Le voilà calmé. Je retourne chez lui samedi. Je crois que le réveillon est sauvé !

            Je vous souhaite de très bonnes fêtes ! :)

Jeudi

 

          Par où commencer ? Je me sens un peu perdue aujourd'hui. 

          D'abord, je suis chez moi, seule. Pour deux raisons. La première, c'est que le beau-père de Franck débarque chez lui ce soir et jusqu'à samedi. Je ne tenais pas trop à rester, ne sachant pas comment gérer sa présence dans notre intimité. C'était donc aussi l'occasion de voir si tout allait bien dans mon logement. C'est le cas.

          La seconde raison, c'est une crise de Franck, hier soir, soi-disant à cause de la télé, son principal grief envers moi. Il exagère, c'est vraiment injuste. Car il fait tout pour que je la regarde, peut-être pour mieux me le reprocher ensuite. Il s'est abonné à Amazone Prime dernièrement, puis récemment à Netflix. Il a voulu qu'on regarde une série, Under the Dome. Il m'a même affirmé plusieurs fois que la télé ne le dérangeait plus, au contraire. Et voilà que, sans crier gare, il me tape une crise. Je n'ai rien vu venir, je croyais que tout allait bien, et j'en étais ravie. J'aurais dû me méfier.

          Je me suis dit que ça irait mieux ce matin, mais non, il m'a fait la gueule jusqu'à ce que je parte. 

          Voilà donc pourquoi je suis chez moi, sans trop savoir ce que l'avenir me réserve. Nous avions prévu de passer le réveillon du Jour de L'An avec Gwen qui compte sur nous. Si Franck ne revient pas à de meilleurs sentiments, c'est foutu. Nous allons décevoir Gwen une nouvelle fois, car il nous est déjà arrivé de le laisser tomber par le passé. 

          Je dois me faire à l'idée que nous allons peut-être perdre la confiance de Gwen. Franck, qui n'a quasiment jamais été seul, ne mesure pas la valeur des gens qui nous entourent, à quel point les amis sont précieux, et qu'il faut prendre soin de ceux qui en valent la peine.

           Moi, je crois que je vais me retrouver bien seule pour commencer cette année 2020. Mais ce n'est pas très grave. Il parait qu'on ne sait jamais ce que la vie nous réserve. Je crois que je ne supporterai pas d'affronter la solitude une nouvelle fois.

05/12/2019

Jeudi

 

           Tout est calme, tout va bien.

           Je n'ai pas bu d'alcool durant trois jours. Très contente. Je voulais tenir toute la semaine et ne boire que ce week-end, mais Franck a acheté des bières ce matin. J'en ai donc deux pour aujourd'hui. Deux, c'est raisonnable, et puis surtout, c'est lui qui a payé.

           Pas de tabac toute la semaine dernière, sauf dimanche. Nous nous sommes lâchés sur le paquet de Philippe. Mais dès lundi, nous avons repris la vape.

           Dimanche, nous avons passé une bonne journée. Il y avait donc Philippe, Gwen, Odile, et Djouma, une copine d'Odile très sympa, rencontrée au CATTP. Elle vient du Niger et je crois qu'elle est schizophrène, elle aussi. Nous avons joué au Trivial Pursuit et mangé ensemble le soir. Tout le monde était très content de la journée.

           Je dois dire que tout va bien en ce moment. Je m'étonne de la bonne entente qui règne depuis des semaines entre Franck et moi. Il se plaint beaucoup moins. Notre séparation de cet été a finalement été une très bonne chose, un mal pour un bien. Et surtout, il ne m'embête plus pour la télé ! Il écoute sa musique, je regarde la télé avec le casque, et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

           A part ça, aujourd'hui, c'est la grève dans toute la France. Contre la réforme des retraites. Ça ne nous concerne pas vraiment, vu que nous n'avons presque pas travaillé dans notre vie. D'ailleurs, si je deviens vieille un jour, je me demande bien comment je vais faire pour vivre.

           Voilà pour les nouvelles, qui sont très bonnes ! Bises à toutes et tous !

20/11/2019

Mercredi

 

            Une autre semaine sans fumer. Hier, nous avons un peu craqué, du fait de la visite de Philippe, qui avait un paquet de tabac. Quelques clopes. Aujourd'hui, nous avons repris la vape.

            Aussi, Franck a tenu toute une semaine sans boire d'alcool. Il s'est laissé un peu aller hier, avec quelques verres de vin, qui était prévu pour la cuisine. Aujourd'hui, il n'a bu qu'un verre. Il assure d'autant plus que je ne me suis pas privée de boire des bières toute la semaine.

            Samedi, nous sommes allés chez Gwen. Personne n'avait de clopes. J'ai été la seule à boire une bière que j'avais apportée. Gwen n'a rien bu depuis fin septembre, il participe même à des réunions des Alcooliques Anonymes.

            Et pour parler d'autre chose, j'ai eu la bonne surprise de recevoir un appel d'Annie, que j'avais rencontrée au CATTP. Près de deux ans sans nouvelles et voilà les retrouvailles ! Une copine, ça fait du bien !

            Je vous laisse pour ce soir. Good Doctor va bientôt commencer, puis New York Unité Spéciale. Soirée télé, comme d'hab' !

             

12/11/2019

Mardi

 

           Bon, Franck et sa mère sont réconciliés. Ils ont recommencé à s'appeler tous les jours. On verra bien la suite lorsqu'il sera question de la prochaine visite de sa mère par ici...

           Nous avons fumé un peu ces derniers jours, après toute une semaine sans aucune cigarette. Disons que nous avons un peu craqué, car ce n'est pas facile. Mais aujourd'hui, nous avons repris la vape et ça s'est bien passé. De toute façon, avec un paquet de clopes à pratiquement 9 euros, le choix est vite fait. 

           Nous avons donc fumé chacun une cigarette le samedi suivant ma dernière note, car nous avons rendu visite à Gwen qui en avait acheté un paquet. Puis nous avons passé toute la semaine sans fumer, jusqu'au vendredi suivant où nous étions invités chez Odile. Philippe était présent, et bien sûr, il avait du tabac. Nous lui avons taxé quelques clopes chacun. Trop dur de résister. Rien le samedi. Dimanche, j'ai acheté un paquet de 20 blondes que nous nous sommes partagé. Pareil lundi. La raison, c'est que nous avons dû nous rendre au tabac pour encaisser le gain de notre ticket Euromillions, soit 20 euros. Pas facile, donc, d'aller au tabac sans acheter de clopes.

           Mais voilà, nous n'avons plus aucune raison de mettre les pieds dans un tabac. Et en écrivant, je me rends bien compte que notre problème, c'est la tentation, à laquelle nous avons beaucoup de mal à résister. Quand quelqu'un fume à côté de nous par exemple. 

           Enfin, voilà, aucune clope aujourd'hui, après quelques écarts. Je n'ai pas ressenti de manque. Et comme je le clame depuis des mois, je n'ai plus les moyens financiers de fumer.

           Voilà pour le tabac. Pour l'alcool, je suis remontée à 5 bières par jour. Mais Franck a décidé hier d'arrêter de boire et il n'a donc rien consommé aujourd'hui. Il a vraiment envie d'arrêter. Moi, je ne suis pas très motivée, mais je vais redescendre à 4 bières par jour. J'espère que Franck va tenir, ce serait la meilleure des choses et cela m'encouragerait à suivre la même voie.

           Bien sûr, je pense au commentaire de thierry sur une note précédente, auquel je n'ai pas vraiment répondu parce que je ne savais pas quoi répondre. Fumer, vapoter, boire, nous n'avons que ça à faire de nos journées. Gwen voudrait retravailler mais son psychiatre le lui déconseille. Quant à moi, je ne m'en sens absolument pas capable. Ce serait aller droit à la catastrophe, je crois que je pèterais très rapidement les plombs. Je n'ai plus la force, je ne veux pas revivre ce que j'ai connu au travail.

          Bref, pour ce soir, ce sera bière, vapotage et télé.

          Et pour le reste, rien de neuf, la routine.