Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2018

Dimanche

 

       J'ai vu onze matches de foot depuis jeudi. Et ce n'est que le début ! Si on m'avait dit ça il y a quelques années, je ne l'aurais pas cru. Enfin, ça passe le temps. 

       Finalement, Gwen et Philippe sont venus dès vendredi soir pour voir le match Espagne/Portugal. Ils ont dormi sur place et nous avons enchaîné le lendemain avec France/Australie puis les autres matchs jusqu'à 23h le samedi soir. Nous avons passé d'excellents moments. Nous les reverrons jeudi pour encore d'autres matchs.

       A part ça, les puces sont toujours là. Renseignements pris, ce sont des puces dites "de parquet". Il y en a dans toutes les pièces. Nous allons devoir traiter toute la maison avec une sorte de fumigène. Bref, ce n'est pas gagné !

14/06/2018

Mercredi, nuit

 

         Le commentaire de Nina m'a ouvert les yeux. Je dois parler de MOI à mon psy, pas de Franck ou de sa mère. Parler de mes peurs, de mes angoisses, de mes manques, de mes interrogations concernant mon avenir. Je veux exister à nouveau. 

         Sinon, demain commence la Coupe du Monde de Football. Franck s'est abonné à Bein Sports pour regarder les matchs. Samedi, la France joue et nous avons invité Gwen et Philippe. Gwen est un grand fan de foot, Philippe, comme d'hab', s'en fout complètement. Tant pis pour lui. Moi, ça me plaît, je me laisse emporter par la compétition. Ça va être sympa, une vraie fête.

         A part ça, ça ne va pas trop mal avec Franck, mais je sens que le vent peut tourner à tout moment. 

         Pour finir, depuis plusieurs semaines, Max a des puces et elles ont infesté la maison. Impossible de s'en débarrasser. Les pipettes sont inefficaces, le chat se gratte jusqu'au sang. Franck a commandé un produit sur Internet, espérons que ça fonctionnera.

         Sur ce, je vais aller dormir. Un bon lit, c'est un vrai paradis !

11/06/2018

Dimanche, nuit

 

         La belle-mère a prolongé son séjour jusqu'à lundi matin. Déception samedi quand j'ai su qu'elle restait ! Mais enfin, voilà nous voyons le bout de cette semaine éprouvante. Demain, elle se casse pour de bon, et c'est le grand soulagement pour moi. Pour Franck aussi, je suppose, mais il reste très perturbé par sa visite.

         Cela dit, la prochaine fois, elle n'ira sans doute pas loger chez sa meilleure amie et nous devrons lui laisser la maison. Ce qu'elle désapprouve. Elle ne comprend pas pourquoi nous ne voulons pas cohabiter avec elle sous le même toit durant plus d'une semaine. Je me demande déjà comment cela va se passer cette fois. Que va-t-elle encore faire pour nous mettre mal-à-l'aise, que va-t-elle encore trouver à redire, à nous reprocher ?

         Ceci en admettant que Franck et moi soyons encore ensemble à ce moment-là. J'ai eu ma dose de reproches vendredi soir, à cause du ménage et du tennis à la télé que j'ai suivi assidûment durant deux semaines. Encore des menaces de séparation. Et d'autres choses dont je ne peux pas parler ici, pas dans ces conditions. Comme je l'ai dit déjà, je ne peux plus me confier et ça me pose un gros problème. Je me sens bien seule avec tout ça. Même à mon psy je ne peux pas tout dire et d'ailleurs, lors de toutes mes séances, Franck et sa mère sont le sujet principal.

         Je me sens un peu perdue.

06/06/2018

Mardi, nuit

 

         Les choses se sont passées un peu mieux aujourd'hui. Franck ne m'a pas fait la gueule, mais je reste sur la défensive, pas tranquille.

         Mais une excellente nouvelle ! Nous sommes passés chez moi, à Bleau, pour récupérer d'éventuels courriers et j'avais une lettre de la Sécu. Ma demande d'ASI (Allocation Supplémentaire d'Invalidité) a été acceptée et je vais recevoir 300 euros de plus par mois. Ça va faire du bien à mes finances. Je suis bien soulagée !

         A part ça, la belle-mère est passée comme prévu. La tension était palpable. Elle n'a que des critiques à la bouche. La voilà occupée jusqu'à vendredi. Elle repassera nous dire au revoir et samedi, enfin elle se tire !

04/06/2018

Lundi

 

          Nous avons vu la belle-mère samedi soir, dimanche, aujourd'hui, et nous la verrons encore demain. Le stress est à son comble. On sent bien qu'elle se retient de nous faire des réflexions désobligeantes, qu'elle désapprouve totalement notre manière de vivre. Au final, nous n'avons pas grand-chose à nous dire.

          A part ça, Franck me mène la vie dure. Je n'espère plus une amélioration de nos rapports. Seulement me demander combien de temps nous allons tenir dans cette situation.

         Peut-être lira-t-il ces mots, lui qui a fouillé mon ordi pour trouver mon blog. Il n'aurait pas dû faire ça. C'était mon jardin secret et il l'a violé. Je n'ai plus personne à qui me confier, plus aucune intimité. Tout ce que j'écris ici, il le saura et s'en servira contre moi.

         Aujourd'hui, il m'a fait la gueule, comme souvent. J'ai essayé de ne pas le contrarier. Entre ça et la visite de la belle-mère, j'ai passé une sale journée.

         Serai-je capable de prendre mes affaires et de partir ? Quand aurai-je atteint la limite de ce que je peux supporter ? Quand est-ce que je me dirai "cette fois, c'est trop" ?

          

01/06/2018

Jeudi, nuit

 

        Je viens de regarder la finale de la coupe de France de football féminin. Match de merde, interrompu durant près d'une heure et demie par l'orage. Mais sinon, je regarde aussi le tournoi de Roland-Garros depuis dimanche et je me régale. J'espère simplement que Franck ne va pas me péter une crise parce que je regarde la télé. Il en serait bien capable. Je me méfie, même si ça ne sert pas à grand-chose.

        Je me méfie d'autant plus que la belle-mère débarque samedi soir avec son compagnon. Franck est aux abois et moi, je suis plutôt stressée. Nous avons fait un peu de ménage, Franck ne me lâche pas d'une semelle sur ce point. D'ailleurs, avant d'aller dormir, je dois faire la vaisselle. D'autres tâches m'attendent demain, j'ai intérêt à assurer si je veux éviter une engueulade. Car il n'y a pas que la télé qui soit un sujet de dispute, il y a aussi l'entretien de la maison... Ça lui vient de sa mère pour laquelle le ménage est une religion.

        J'avoue que je me sens pas mal angoissée. A tout moment, je m'attends à une engueulade durant laquelle tout serait une fois de plus remis en question. Angoisse, angoisse, angoisse...

28/05/2018

Dimanche, nuit

 

        Ça va un peu mieux avec Franck, je crois qu'il a réfléchi. On verra bien pour la suite.

        Aujourd'hui, une excellente nouvelle ! La mère et le beau-père de Franck viennent la semaine prochaine, mais ils ont décidé de ne pas squatter chez nous, mais chez la meilleure amie de sa mère, qui vit à dix minutes d'ici. Enfin un peu de bon sens dans toute cette sombre histoire. Nous n'aurons donc pas à quitter les lieux, ni abandonner notre chat, ni leur laisser la maison, rien de tout cela. Je ressens un énorme soulagement !

        Vendredi j'ai vu mon psy, et bien sûr, je n'ai encore parlé que de Franck et de mon questionnement quant à l'avenir de notre relation. Il veut me revoir dans un mois au lieu des deux mois habituels. Ça fait chier mais je comprends pourquoi. Je suis très perturbée à cause de Franck.

        Samedi, nous avons invité Gwen et Philippe pour fêter l'anniversaire de Franck (49 ans). Nous avons regardé un film, joué un peu au poker, et suivi le match de foot sur lequel Gwen et Franck avaient parié. Ils ont perdu tous les deux, petite déception. Comme d'habitude, Gwen a été charmant. Philippe est resté prostré sur le canapé quasiment tout l'après-midi et la soirée, se désintéressant de tout, on aurait dit qu'il était mourant. Il est dans un tel état qu'il me fait flipper. Je me demande combien de temps ce petit jeu va durer, et surtout, j'espère ne jamais devenir comme lui.

22/05/2018

Mardi

 

        Je suis épuisée. Franck dort dans le salon. La soirée d'hier et la journée d'aujourd'hui ont été très éprouvantes. Nous avons failli nous séparer.

         J'aurais pu partir, je le peux encore et je pense que tôt ou tard, ça finira comme ça. 

21/05/2018

Lundi

 

         Franck m'a fait la gueule ce matin, dès mon réveil. Le voilà qui dort maintenant, toujours dans le salon. Il est fatigué et irritable, j'ai intérêt à faire gaffe à ce que je fais ou ne fais pas, à ce que je dis ou ne dis pas. La journée va être tendue pour moi.

         J'en ai marre de cette ambiance, d'être toujours sur mes gardes à cause de sa mauvaise humeur chronique. Je sais que je devrais sans doute le quitter. Pour retrouver un peu de joie de vivre.

18/05/2018

Vendredi

 

        Ça va mieux avec Franck. Jusqu'à la prochaine fois sans doute ! Il a même reconnu qu'il avait eu tort.

        Demain, nous avons invité Gwen et Philippe, mais je vais quand même essayer de suivre un peu le mariage de Meghan et Harry à la télé.

        Et puis sinon, je m'éclate bien sur mon nouveau vieux pc, à jouer à SimCity 4 !

        C'est tout pour aujourd'hui !