Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2018

Jeudi, nuit

 

            Comme je le dis à Quantique en commentaire, je n'ai pas vu mon psy lundi. Un gros orage, avec pluie battante et rafales de vent, a éclaté au dernier moment. J'ai eu peur de prendre la voiture, d'autant que, déjà en temps normal, je trouve la route assez dangereuse. J'ai donc appelé pour annuler le rendez-vous. Le psy m'a demandé si le prochain pouvait attendre après les fêtes et j'ai répondu que oui, car j'ai des ordonnances de médicaments d'avance. Pas d'entretien, donc, avant mi-janvier.

            Ça m'a quand même un peu ennuyée de ne pas le voir. J'aurais aimé aborder certains sujets à propos des choses qui m'angoissent en ce moment. Tant pis. Et le même jour, j'avais aussi prévu de passer chez moi relever le courrier et faire deux ou trois trucs et du coup, je n'y suis pas allée non plus. Mon logement est à l'abandon...

            Aussi, j'ai été payée mercredi et mon solde n'est pas aussi catastrophique que je me l'étais imaginé. 

            Deux jours sans alcool, dimanche et lundi, et les trois suivants avec. Mais grâce à divers bons d'achat reçus dans la boîte à lettres et autres cartes de fidélité, nous avons eu de l'alcool à pas cher. Il faut bien le dire, nous n'avons guère envie d'arrêter. Sans alcool, nous nous ennuyons, nous déprimons et nous sommes nerveux. L'alcool nous détend et nous met de bonne humeur. Cela dit, à part picoler et vapoter, nous ne faisons pas grand-chose. Le jardin et la maison attendent toujours que nous nous en occupions.

            Ça ne va pas être facile, mais il va falloir que je me motive, et que je motive Franck pour tout ça, y compris pour l'alcool. Dimanche et lundi, nous étions bien décidés à ne pas en boire. Moi, j'étais décidée aussi pour les jours suivants, car, comme je ne cesse de le répéter, je n'ai pas les moyens financiers d'en acheter tous les jours. Mais nous devions faire des courses, pour utiliser nos bons d'achat (8 euros de remise pour 40 euros d'achat). L'excuse était trop belle ! Franck a dit que du coup, nous pouvions nous acheter quelques bières et j'ai acquiescé sans discuter. Le lendemain, comme nous avions été payés, il m'a demandé d'aller en chercher, munie de sa carte bleue. Je n'ai pas payé, donc. J'ai appris au passage qu'il y avait de l'argent sur notre carte de fidélité, à utiliser avant la fin de l'année.  Aujourd'hui, donc, nous avons eu nos bières du jour, sans rien sortir de notre poche.

            Il nous reste des bons d'achat et encore de l'argent sur cette carte que nous utiliserons sans doute demain. Je sais que je n'aurai pas le courage pour ce jour, de résister à l'appel de l'alcool. Surtout si je n'ai rien à payer. Mais je sais qu'il y aura des jours où je vais devoir me faire une raison, et raisonner aussi Franck. Pour ma part, je dois absolument faire des économies.

            A moins que grâce aux "gilets jaunes", nos pensions n'augmentent... Mais ça, ça m'étonnerait. En tout cas, samedi, ça va sûrement barder, il vaudra mieux rester chez soi. Ça craint vraiment :/

03/12/2018

Dimanche, nuit

 

              Petite déprime et angoisse ces derniers jours. Ça va passer, je vois mon psy demain après-midi.

              Un mois sans tabac ! Bien contente. Cela dit, je ne considère pas vraiment que j'ai arrêté de fumer puisque je vapote. Ça reste malgré tout une dépendance. Gwen, que nous avons vu samedi, a décidé lui aussi de lâcher la clope, c'est une bonne chose. 

              Et pour l'alcool, je dois dire que c'est un peu difficile. Nous avons pas mal craqué ce mois-ci, nous remettant à boire tous les jours, au moins cinq bières chacun. Ça fait une moyenne de 10 euros par jour, une fortune ! Mais malgré ça, nous n'abandonnons pas et, en ce début de mois, nous avons décidé de nous remotiver. Nous n'avons pas bu d'alcool aujourd'hui. Cependant, comme je l'écris en commentaire, je commence à comprendre que je serai en état de manque pour tout le reste de ma vie. Il faut l'accepter et apprendre à gérer la frustration.

              A part ça, nous avons regardé avec effarement à la télé les émeutes à Paris hier. Que de haine, de violence, de destruction ! J'espère qu'ils vont se calmer bientôt.

30/11/2018

Vendredi

 

           Je ne peux plus boire d'alcool. Ça me semble clair. J'ai encore abusé ce mois-ci, mais pour le mois qui s'annonce, je ne peux vraiment plus. Je n'ai plus les moyens. Je ne peux même pas boire de coca ou de café ou de déca à la place. Je ne peux rien boire, point final.

           Je continue de vapoter. C'est bien, je ne tousse plus. Mais ça coûte cher aussi.

           On ne peut rien se payer. Et nous sommes considérés comme malades. Que dire des gens qui travaillent pour un salaire de misère ? Je l'ai fait et c'était très difficile.

           Aujourd'hui, c'est moi qui ai payé les bières. Je crois que Franck ne comprends pas trop dans quelle situation je suis. Je n'ai pas mes parents pour me ramasser en cas de problème. Lui, si. Il ne s'en fait pas trop sur le sujet. Il ne comprend vraiment pas. Il n'a jamais été seul.

           Que vais-je devenir ? 

29/11/2018

Jeudi

 

            Petite période de déprime. Franck est angoissé par l'arrivée prochaine de sa mère, et moi aussi. Le ménage et le jardin attendent toujours.

            Bon, au moins, Franck n'a pas été désagréable durant la période de sa fin d'injection. Il a su prendre sur lui et j'espère que ce sera pareil la prochaine fois.

           Nous avons invité Gwen et Philippe samedi. En espérant que le trajet en voiture se passera bien. Si j'ai bien compris, les "gilets jaunes" ont décidé de ne plus bloquer les routes.

           Moi, je vois mon psy lundi. Je ne sais pas trop de quoi nous allons parler. Je vais improviser, on verra ce que ça donne.

           Voilà, comme je dis, petite période de déprime...

18/11/2018

Samedi, nuit

 

            Pas d'alcool depuis deux jours. Ça fait quand même du bien, je dois l'avouer. 

            Cependant, nous avons été aidés pour résister, en plus du fait qu'acheter des bières n'aurait pas été raisonnable financièrement. Jeudi, Franck a glissé dans l'escalier de la cave et s'est abîmé un orteil. Vendredi, c'était mon tour de me casser la figure dans l'escalier qui mène aux chambres et de me fouler aussi le gros orteil. Aujourd'hui encore, nous pouvions à peine marcher. Alors voilà, impossible de se déplacer jusqu'au supermarché. Finalement, un mal pour un bien. Et j'en suis bien contente. 

            Mais du coup, nous n'avons rien fait dans le jardin. Et il va faire froid la semaine prochaine. 

            A part ça, nous avons suivi à la télé le blocage des routes par les "gilets jaunes", en particulier le soir à Paris, les tensions entre manifestants et forces de l'ordre. J'avais un peur peur que les choses ne finissent par dégénérer. En tous cas, c'était un beau bordel dans toute la France !

15/11/2018

Jeudi

 

           Voilà, ce que je redoutais arrive : la belle-mère débarque avec son compagnon, non pas en décembre, mais début janvier. Et bien sûr, c'est chez nous ! Je m'en doutais. Elle n'a nulle part ailleurs où aller. Ça l'arrange bien de squatter ici, ainsi, elle peut voir ses copines, ses anciens voisins, les enfants du beau-père de Franck, c'est tellement pratique ! Nous n'aurons plus qu'à nous exiler dans mon studio pourri et leur abandonner notre chat.

          Elle me fait chier !!!

Mercredi, nuit

 

           Demain soir, ça fera exactement deux semaines sans une seule cigarette. Je suis vraiment contente, je ne tousse plus du tout. Lundi, nous sommes allés chez Gwen. Il fumait et Philippe aussi. J'ai bien été un peu tentée mais j'ai résisté, ça n'a pas été difficile. Je n'ai pas du tout envie de recommencer à fumer.

           Pas de clope, donc. En revanche, pour l'alcool, ce n'est pas ça. En ce moment, nous en buvons tous les jours. Bon, nous n'en achetons plus de grosses quantités comme avant, c'est déjà bien. Mais le problème de l'argent reste le même. Nous ne parvenons pas à résister à l'envie d'alcool, pas de solution pour le moment.

           En revanche, nous sommes décidés à nous bouger un peu plus, en commençant par nous occuper de la maison, et en particulier, du jardin qui est dans un état lamentable. C'est prévu pour demain car il fera beau, sec et pas trop froid. Nous allons ramasser les branches et les feuilles qui jonchent le sol et mettre tout ça dans de grands sacs. L'étape suivante sera de tout emmener à la déchetterie. Il faut aussi tailler les rosiers.

           Il faut bien qu'on s'y mette car la belle-mère est décidée à faire une visite dans le coin en décembre. Si elle voit la maison et le jardin dans cet état, elle va piquer une grosse crise !! Nous ne savons pas encore où elle compte squatter durant son séjour. Aux dernières nouvelles, ce n'était pas chez nous, mais alors je me demande bien où elle va aller. D'ici que nous soyons obligés de dégager pour lui laisser la place, il n'y a pas des kilomètres... Ça me fait bien chier cette histoire.

          A part ça, ça va. Plus de disputes à propos de la télé. Désormais, c'est moi qui met le casque le soir tandis que Franck écoute sa musique et, pour le moment, ça fonctionne plutôt bien. Je croise les doigts pour que ça continue.

          Mais la période de fin d'injection approche. Franck commence déjà à s'en inquiéter. Il a déjà prévu que ça n'allait pas bien se passer. Ça promet ! :/

09/11/2018

Liquides pas chers pour cigarette électronique

 

           Des tonnes de saveurs à petit prix ! :

           https://www.e-liquidz.com/

           Tous les renseignements concernant la composition des liquides peuvent être consultés sur le site.

08/11/2018

Jeudi

 

          Pas une seule clope depuis une semaine ! Incroyable ! Rien que la cigarette électronique. Je ne tousse plus.

          En revanche, nous avons picolé toute la semaine. Difficile d'arrêter la clope et l'alcool en même temps. Mais toujours le même constat, ça coûte cher et nous ne pourrons pas continuer à ce rythme. C'est Franck qui a payé ces derniers jours. Cependant, même s'il reçoit plus d'argent que moi, ses moyens ne sont pas illimités.

          Je crois que l'alcool est une drogue dure.

          Pour le reste, tout va bien, même si je me méfie quand même des possibles sautes d'humeur de Franck. J'essaie de rester calme. 

03/11/2018

Maladies mentales

 

          Des illustrations intéressantes, par un artiste américain :

          https://www.demotivateur.fr/article/les-troubles-mentaux-...