Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2018

Dimanche

 

         Je suis chez moi. Franck m'a quittée et cette fois, j'ai trouvé le courage de partir. Il faut dire que je n'avais pas le choix. Cette fois, c'est la bonne.

         Je suis dans un état un peu bizarre depuis que je suis rentrée. Entre soulagement et tristesse. Un peu de sidération aussi. Je ne réalise pas encore.

         Je n'ai pas pu emporter toutes mes affaires. Il faudra que j'y retourne, je ne sais pas quand.

         Un peu triste car je ne verrai plus le petit Max. J'ai encore sa photo en fond d'écran, il va falloir que je la change.

         C'est un peu difficile. Me voilà de nouveau seule, dans ma petite chambre de bonne.

07/07/2018

Vendredi, nuit

 

        Deux victoires aujourd'hui, celles de la France et de la Belgique. Nous sommes en demie-finale !! Il y a de la joie dans le coeur des supporters. Et nous affronterons la Belgique mardi, pour une place en finale.

        Nous avons donc passé un bon après-midi et une bonne soirée en compagnie de Gwen et Philippe. Bien sûr, nous nous reverrons mardi. Bière et pizza à volonté ! Même Philippe se prend au jeu. Sinon, je regarde un peu aussi le tournoi de Wimbledon, mais pas trop non plus, sinon, Franck me tape une crise parce que je regarde la télé. D'ailleurs, comme d'habitude, je n'ai pas le droit de mettre le son.  

        Avec Franck, ça va moyennement. Nous ne nous engueulons pas parce que je m'écrase. Il sait que j'ai très peur d'une séparation, très peur de la solitude, et il en profite. J'ai un peu honte de moi, de le laisser me traiter comme ça.

        Cette semaine, c'était mon anniversaire. 44 ans. J'ai eu des cadeaux. Sinon, c'est juste un an de plus. Je me demande si ma famille a pensé à moi. 

02/07/2018

Lundi

 

          Franck s'est endormi sur le canapé. Les jours précédents il s'est couché assez tard et je n'ai pas pu bloguer. J'étais assez fatiguée aussi.

          Je continue de regarder le foot. Belgique/Japon ce soir, j'espère que les Belges vont gagner. D'ailleurs, Franck a parié en ligne sur leur victoire. Ravie par le France/Argentine de samedi. Quel beau match ! Nous avions Philippe et Gwen à la maison pour cette occasion et nous nous sommes bien amusés. Nous nous reverrons tous ensemble vendredi pour un nouveau match de la France face à l'Uruguay. Allez les Bleus !

          Sinon tout va bien. Franck est toujours aussi chiant mais je prends sur moi et ça passe. Comme si j'avais fait mon choix. Je préfère le supporter plutôt que d'affronter une nouvelle fois la solitude et ses conséquences. C'est quand même difficile parfois, je dois souvent mettre mes envies de côté, me plier à ses désirs et supporter ses plaintes incessantes. Je n'existe pas vraiment, mais c'est comme ça. Lors de ma dernière séance avec mon psy, j'ai eu du mal à parler de moi. J'ai l'impression d'être ennuyeuse, que mon psy préfère parler de Franck parce qu'il est schizophrène. C'est plus intéressant pour lui. Il faut que je m'accroche.

          A part ça, il fait très chaud. Presque 35°C hier. Nous avons passé la journée à l'intérieur, volets et fenêtres fermés avec le ventilateur. Quand nous avons ouvert dans la soirée, nous avons eu un bel orage. Il est tombé des cordes sur fond d'éclairs et de tonnerre. Ce qui fut une bonne chose car nous avions négligé le jardin qui souffrait de la chaleur. Le voilà bien arrosé ! Aujourd'hui, seulement 30°C, c'était plus supportable.

          Enfin, malgré les fumigateurs, nous n'avons pas été totalement débarrassés des puces. Nous avons essayé un autre traitement, espérons que ça fonctionne. Mais cette histoire commence à nous coûter cher !

           C'est tout pour aujourd'hui. Franck dort toujours, je vais suivre la deuxième mi-temps du match. Qui sait, il y aura peut-être une demi-finale France/Belgique !

26/06/2018

Lundi, nuit

 

        Le foot, ça continue. J'ai vu une trentaine de matchs. Environ trois par jour depuis une dizaine de jours. 

        Demain, Gwen et Philippe viennent regarder France/Danemark avec nous, ça va être sympa.

        Enfin, après une fumigation intensive de la maison, les puces sont parties ! Nous avons aussi traité le petit Max qui ne se gratte plus.

        Pas d'engueulade avec Franck en ce moment, pourvu que ça dure !

        Bref, tout va bien !

17/06/2018

Dimanche

 

       J'ai vu onze matches de foot depuis jeudi. Et ce n'est que le début ! Si on m'avait dit ça il y a quelques années, je ne l'aurais pas cru. Enfin, ça passe le temps. 

       Finalement, Gwen et Philippe sont venus dès vendredi soir pour voir le match Espagne/Portugal. Ils ont dormi sur place et nous avons enchaîné le lendemain avec France/Australie puis les autres matchs jusqu'à 23h le samedi soir. Nous avons passé d'excellents moments. Nous les reverrons jeudi pour encore d'autres matchs.

       A part ça, les puces sont toujours là. Renseignements pris, ce sont des puces dites "de parquet". Il y en a dans toutes les pièces. Nous allons devoir traiter toute la maison avec une sorte de fumigène. Bref, ce n'est pas gagné !

14/06/2018

Mercredi, nuit

 

         Le commentaire de Nina m'a ouvert les yeux. Je dois parler de MOI à mon psy, pas de Franck ou de sa mère. Parler de mes peurs, de mes angoisses, de mes manques, de mes interrogations concernant mon avenir. Je veux exister à nouveau. 

         Sinon, demain commence la Coupe du Monde de Football. Franck s'est abonné à Bein Sports pour regarder les matchs. Samedi, la France joue et nous avons invité Gwen et Philippe. Gwen est un grand fan de foot, Philippe, comme d'hab', s'en fout complètement. Tant pis pour lui. Moi, ça me plaît, je me laisse emporter par la compétition. Ça va être sympa, une vraie fête.

         A part ça, ça ne va pas trop mal avec Franck, mais je sens que le vent peut tourner à tout moment. 

         Pour finir, depuis plusieurs semaines, Max a des puces et elles ont infesté la maison. Impossible de s'en débarrasser. Les pipettes sont inefficaces, le chat se gratte jusqu'au sang. Franck a commandé un produit sur Internet, espérons que ça fonctionnera.

         Sur ce, je vais aller dormir. Un bon lit, c'est un vrai paradis !

11/06/2018

Dimanche, nuit

 

         La belle-mère a prolongé son séjour jusqu'à lundi matin. Déception samedi quand j'ai su qu'elle restait ! Mais enfin, voilà nous voyons le bout de cette semaine éprouvante. Demain, elle se casse pour de bon, et c'est le grand soulagement pour moi. Pour Franck aussi, je suppose, mais il reste très perturbé par sa visite.

         Cela dit, la prochaine fois, elle n'ira sans doute pas loger chez sa meilleure amie et nous devrons lui laisser la maison. Ce qu'elle désapprouve. Elle ne comprend pas pourquoi nous ne voulons pas cohabiter avec elle sous le même toit durant plus d'une semaine. Je me demande déjà comment cela va se passer cette fois. Que va-t-elle encore faire pour nous mettre mal-à-l'aise, que va-t-elle encore trouver à redire, à nous reprocher ?

         Ceci en admettant que Franck et moi soyons encore ensemble à ce moment-là. J'ai eu ma dose de reproches vendredi soir, à cause du ménage et du tennis à la télé que j'ai suivi assidûment durant deux semaines. Encore des menaces de séparation. Et d'autres choses dont je ne peux pas parler ici, pas dans ces conditions. Comme je l'ai dit déjà, je ne peux plus me confier et ça me pose un gros problème. Je me sens bien seule avec tout ça. Même à mon psy je ne peux pas tout dire et d'ailleurs, lors de toutes mes séances, Franck et sa mère sont le sujet principal.

         Je me sens un peu perdue.

06/06/2018

Mardi, nuit

 

         Les choses se sont passées un peu mieux aujourd'hui. Franck ne m'a pas fait la gueule, mais je reste sur la défensive, pas tranquille.

         Mais une excellente nouvelle ! Nous sommes passés chez moi, à Bleau, pour récupérer d'éventuels courriers et j'avais une lettre de la Sécu. Ma demande d'ASI (Allocation Supplémentaire d'Invalidité) a été acceptée et je vais recevoir 300 euros de plus par mois. Ça va faire du bien à mes finances. Je suis bien soulagée !

         A part ça, la belle-mère est passée comme prévu. La tension était palpable. Elle n'a que des critiques à la bouche. La voilà occupée jusqu'à vendredi. Elle repassera nous dire au revoir et samedi, enfin elle se tire !

04/06/2018

Lundi

 

          Nous avons vu la belle-mère samedi soir, dimanche, aujourd'hui, et nous la verrons encore demain. Le stress est à son comble. On sent bien qu'elle se retient de nous faire des réflexions désobligeantes, qu'elle désapprouve totalement notre manière de vivre. Au final, nous n'avons pas grand-chose à nous dire.

          A part ça, Franck me mène la vie dure. Je n'espère plus une amélioration de nos rapports. Seulement me demander combien de temps nous allons tenir dans cette situation.

         Peut-être lira-t-il ces mots, lui qui a fouillé mon ordi pour trouver mon blog. Il n'aurait pas dû faire ça. C'était mon jardin secret et il l'a violé. Je n'ai plus personne à qui me confier, plus aucune intimité. Tout ce que j'écris ici, il le saura et s'en servira contre moi.

         Aujourd'hui, il m'a fait la gueule, comme souvent. J'ai essayé de ne pas le contrarier. Entre ça et la visite de la belle-mère, j'ai passé une sale journée.

         Serai-je capable de prendre mes affaires et de partir ? Quand aurai-je atteint la limite de ce que je peux supporter ? Quand est-ce que je me dirai "cette fois, c'est trop" ?

          

01/06/2018

Jeudi, nuit

 

        Je viens de regarder la finale de la coupe de France de football féminin. Match de merde, interrompu durant près d'une heure et demie par l'orage. Mais sinon, je regarde aussi le tournoi de Roland-Garros depuis dimanche et je me régale. J'espère simplement que Franck ne va pas me péter une crise parce que je regarde la télé. Il en serait bien capable. Je me méfie, même si ça ne sert pas à grand-chose.

        Je me méfie d'autant plus que la belle-mère débarque samedi soir avec son compagnon. Franck est aux abois et moi, je suis plutôt stressée. Nous avons fait un peu de ménage, Franck ne me lâche pas d'une semelle sur ce point. D'ailleurs, avant d'aller dormir, je dois faire la vaisselle. D'autres tâches m'attendent demain, j'ai intérêt à assurer si je veux éviter une engueulade. Car il n'y a pas que la télé qui soit un sujet de dispute, il y a aussi l'entretien de la maison... Ça lui vient de sa mère pour laquelle le ménage est une religion.

        J'avoue que je me sens pas mal angoissée. A tout moment, je m'attends à une engueulade durant laquelle tout serait une fois de plus remis en question. Angoisse, angoisse, angoisse...