Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2018

Samedi, nuit

 

            Pas d'alcool depuis deux jours. Ça fait quand même du bien, je dois l'avouer. 

            Cependant, nous avons été aidés pour résister, en plus du fait qu'acheter des bières n'aurait pas été raisonnable financièrement. Jeudi, Franck a glissé dans l'escalier de la cave et s'est abîmé un orteil. Vendredi, c'était mon tour de me casser la figure dans l'escalier qui mène aux chambres et de me fouler aussi le gros orteil. Aujourd'hui encore, nous pouvions à peine marcher. Alors voilà, impossible de se déplacer jusqu'au supermarché. Finalement, un mal pour un bien. Et j'en suis bien contente. 

            Mais du coup, nous n'avons rien fait dans le jardin. Et il va faire froid la semaine prochaine. 

            A part ça, nous avons suivi à la télé le blocage des routes par les "gilets jaunes", en particulier le soir à Paris, les tensions entre manifestants et forces de l'ordre. J'avais un peur peur que les choses ne finissent par dégénérer. En tous cas, c'était un beau bordel dans toute la France !

15/11/2018

Jeudi

 

           Voilà, ce que je redoutais arrive : la belle-mère débarque avec son compagnon, non pas en décembre, mais début janvier. Et bien sûr, c'est chez nous ! Je m'en doutais. Elle n'a nulle part ailleurs où aller. Ça l'arrange bien de squatter ici, ainsi, elle peut voir ses copines, ses anciens voisins, les enfants du beau-père de Franck, c'est tellement pratique ! Nous n'aurons plus qu'à nous exiler dans mon studio pourri et leur abandonner notre chat.

          Elle me fait chier !!!

Mercredi, nuit

 

           Demain soir, ça fera exactement deux semaines sans une seule cigarette. Je suis vraiment contente, je ne tousse plus du tout. Lundi, nous sommes allés chez Gwen. Il fumait et Philippe aussi. J'ai bien été un peu tentée mais j'ai résisté, ça n'a pas été difficile. Je n'ai pas du tout envie de recommencer à fumer.

           Pas de clope, donc. En revanche, pour l'alcool, ce n'est pas ça. En ce moment, nous en buvons tous les jours. Bon, nous n'en achetons plus de grosses quantités comme avant, c'est déjà bien. Mais le problème de l'argent reste le même. Nous ne parvenons pas à résister à l'envie d'alcool, pas de solution pour le moment.

           En revanche, nous sommes décidés à nous bouger un peu plus, en commençant par nous occuper de la maison, et en particulier, du jardin qui est dans un état lamentable. C'est prévu pour demain car il fera beau, sec et pas trop froid. Nous allons ramasser les branches et les feuilles qui jonchent le sol et mettre tout ça dans de grands sacs. L'étape suivante sera de tout emmener à la déchetterie. Il faut aussi tailler les rosiers.

           Il faut bien qu'on s'y mette car la belle-mère est décidée à faire une visite dans le coin en décembre. Si elle voit la maison et le jardin dans cet état, elle va piquer une grosse crise !! Nous ne savons pas encore où elle compte squatter durant son séjour. Aux dernières nouvelles, ce n'était pas chez nous, mais alors je me demande bien où elle va aller. D'ici que nous soyons obligés de dégager pour lui laisser la place, il n'y a pas des kilomètres... Ça me fait bien chier cette histoire.

          A part ça, ça va. Plus de disputes à propos de la télé. Désormais, c'est moi qui met le casque le soir tandis que Franck écoute sa musique et, pour le moment, ça fonctionne plutôt bien. Je croise les doigts pour que ça continue.

          Mais la période de fin d'injection approche. Franck commence déjà à s'en inquiéter. Il a déjà prévu que ça n'allait pas bien se passer. Ça promet ! :/

09/11/2018

Liquides pas chers pour cigarette électronique

 

           Des tonnes de saveurs à petit prix ! :

           https://www.e-liquidz.com/

           Tous les renseignements concernant la composition des liquides peuvent être consultés sur le site.

08/11/2018

Jeudi

 

          Pas une seule clope depuis une semaine ! Incroyable ! Rien que la cigarette électronique. Je ne tousse plus.

          En revanche, nous avons picolé toute la semaine. Difficile d'arrêter la clope et l'alcool en même temps. Mais toujours le même constat, ça coûte cher et nous ne pourrons pas continuer à ce rythme. C'est Franck qui a payé ces derniers jours. Cependant, même s'il reçoit plus d'argent que moi, ses moyens ne sont pas illimités.

          Je crois que l'alcool est une drogue dure.

          Pour le reste, tout va bien, même si je me méfie quand même des possibles sautes d'humeur de Franck. J'essaie de rester calme. 

03/11/2018

Maladies mentales

 

          Des illustrations intéressantes, par un artiste américain :

          https://www.demotivateur.fr/article/les-troubles-mentaux-...

Vendredi, nuit

 

             Tout s'est merveilleusement bien passé aujourd'hui. Aucune sensation de manque. Je recommande la cigarette électronique pour quiconque souhaite arrêter de fumer. Tout le plaisir, sans les inconvénients.

              D'autre part, je suis ravie de ma séance de psy. Voilà un petit moment que je le vois, nous commençons à aborder des sujets importants.

             Quatre bières ce soir, pour fêter avec Franck notre arrêt du tabac.

             Que les choses soient claires : je décide d'arrêter la clope pour raisons de santé et je n'ai absolument aucune envie de m'y remettre. Je tiens le coup grâce à la cigarette électronique. Pour l'alcool, c'est différent, c'est une question d'argent. Je ne souhaite pas vraiment arrêter de boire, mais je n'ai tout simplement pas les moyens financiers d'assumer ces deux addictions à la fois.

             Il se trouve que Franck reçoit chaque mois 200 euros de plus que moi. Nous ne savons pas vraiment pourquoi. Mais ce soir, c'est lui qui a payé les bières. Moi, je ne peux pas. J'ai fait mes comptes pour ce mois-ci, je ne peux pas.

             Je ne souffre pas trop du manque de tabac grâce à la cigarette électronique. Mais je souffre du manque d'alcool. Je peux combler ce manque avec du café ou du coca, mais ce n'est pas pareil.

             Demain, nous allons chez Gwen. Je boirai sans doute une bière dans l'après-midi. En attendant, je bois du café, tout en biberonnant ma clope électronique.

             Je n'ai pas résolu tous les problèmes mais je suis très contente d'avoir passé plus de 24h sans tabac. Je continue sur cette voie, et ceux qui n'y croient pas peuvent passer leur chemin. 

02/11/2018

Cigarettes électroniques, pour ceux qui veulent s'y mettre !

 

          Je recommande cet excellent site et vous conseille l'e-Pen, simple et très facile à utiliser :

           https://www.govype.com/fr/

Jeudi, nuit

 

           J'ai terminé ma dernière clope à 18h20. Ça fait plus de huit heures. Je ne suis jamais restée aussi longtemps sans fumer. Même quand on travaille, il y a des pauses qui permettent de s'en griller une.

           Ça ne m'a pas manqué du tout, grâce à la cigarette électronique. Une fois le paquet de tabac terminé, Franck et moi nous sommes débarrassés de tout ce qui concernait la clope. Plus de paquets, de carnets de feuilles à rouler, de filtres sur la table, Franck a même jeté les cendriers. Nous n'avons gardé que les briquets que nous utilisons aussi parfois pour allumer des bâtons d'encens ou la lampe berger.

           Je n'ai pas eu la moindre velléité d'aller en acheter, même en sachant qu'en ce jour férié, le tabac du coin était ouvert malgré tout, jusqu'à 19h30. 

           Certaines de mes habitudes vont devoir changer et ça m'angoisse. C'est l'inconnu et ça me fait peur. Le premier des ces changement aura lieu dès mon réveil, demain, quand je ne me roulerai pas de clope comme premier geste de ma journée, en attendant que l'eau chauffe dans la bouilloire pour mon café.

           Demain, je vois mon psy à 15h30 et je serai confrontée au second changement : ne pas fumer de cigarette dans la voiture avant d'entrer dans la salle d'attente, ni en sortant du bureau après l'entretien, tout en conduisant pour rentrer.

           Ces changements m'angoissent, mais je sais que ça va aller. Il suffira de quelques jours pour prendre de nouvelles habitudes. Le plus dur, c'est la première fois, ce pas vers l'inconnu.

           J'étais angoissée de la même façon le premier jour que j'ai passé sans boire d'alcool, sans cette première bière de la journée que j'ouvrais une heure après mon réveil. Finalement, ça s'est bien passé, j'ai réussi et je n'ai pas trop ressenti de manque. Au lieu de boire une bière, j'ai bu un autre café et j'ai pensé à autre chose. Et maintenant, c'est plus facile.

           Le manque, c'est ça qui me fait peur. Etre en état de manque. C'est extrêmement désagréable. Le manque, c'est le vide. C'est pour ne pas ressentir ce vide que je compense par la cigarette électronique, le café et le coca. Je me débarrasse des substances nocives, j'ai même troqué le sucre dans mon café contre un édulcorant, mais je garde le geste compulsif. Pour le moment.

01/11/2018

Jeudi

 

          Il me reste quelques clopes que je partage avec Franck. Mon paquet sera terminé avant la fin de l'après-midi, et pour la première fois depuis des années, je n'en ai pas d'avance. Il fait froid, il pleut, et je m'imagine mal sortir pour en acheter. De toutes façons, j'ai décidé d'arrêter totalement le tabac. Je vais me contenter de la cigarette électronique.

          En plus, comme un fait exprès, c'est aujourd'hui que commence le "mois sans tabac", c'est un hasard, mais ça tombe bien.

          J'avoue que j'appréhende beaucoup le fait de ne plus du tout avoir de clopes, ça me fait vraiment peur, mais en décidant de ne pas avoir de paquet d'avance, je me suis mise au pied du mur.

          Franck a décidé d'arrêter complètement aussi et c'est vraiment une bonne chose. 

          Il n'y aura pas d'alcool aujourd'hui non plus et c'est bien aussi. Ça ne me manque pas, ni à Franck. 

          Hier, dans ma note, j'ai oublié de raconter une chose importante : la belle-mère ne vient plus, ne veut plus venir ! Je ne sais pas ce que Franck lui a raconté au téléphone mais ça l'a mise un peu en colère et elle aurait décrété que puisque c'était comme ça, elle ne mettrait plus un pied dans la maison. Ça nous enlève un grand poids, je suis ravie ! On dirait qu'elle a enfin compris qu'elle n'était pas la bienvenue et qu'elle nous forçait la main. Mais, méfiance quand même... Ça semble trop beau pour être vrai. 

          Voilà, je vais me faire un café, fumer mes dernières clopes, et pour le reste, je m'en remets à Dieu, à l'Univers. Advienne que pourra !