Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2015

Mardi

 

      Deux photos de la balade du jour avec le CATTP :

Photo0185[1].jpg

Photo0186[1].jpg

26/04/2015

Nuit de samedi à dimanche

 

      J'ai donc passé la semaine chez Franck, et comme prévu, me voici de retour chez moi. Tout va pour le mieux.

      Odile et Philippe sont arrivés vers 12h30 chez Franck. Nous avons mangé le chili, puis joué au tarot. Ensuite nous sommes sortis boire un verre. Odile, Philippe et moi sommes partis vers 18h et nous avons mangé chez Odile.

      De retour chez moi, j'ai regardé des vidéos sur Youtube en sirotant de la bière et en fumant des clopes. Je suis contente de retrouver mon p'tit nid et de profiter d'un peu de solitude.

      Comme je l'ai déjà écrit, la solitude est un luxe que l'on ne peut apprécier que lorsqu'on a aussi le choix de ne pas rester seul. Pour rien au monde je ne voudrais revivre l'isolement total que j'ai connu par le passé.

      J'ai bien avancé mon livre sur le camp de concentration de Buchenwald. Presque terminé à vrai dire. C'est passionnant, mais, autant j'arrive à lire chez Franck, autant j'ai du mal à le faire chez moi. Pas la même configuration. Je dois rendre le livre à la bibliothèque pour mardi.

      Alors ça va bien. Je pense que je vais profiter de la nuit, et demain, faire un gros dodo. Puis je m'occuperai un peu de moi. Je reverrai Franck lundi.

23/04/2015

Jeudi

 

       J'ai passé une bonne journée, et je passe une bonne semaine aussi. Je suis chez Franck, c'est agréable, ça me change de ma chambre obscure et minuscule. Fenêtres grandes ouvertes et grande télé allumée sur un programme que j'apprécie ( Touche pas à mon poste, avec l'animateur Cyril Hanouna ), je profite de son absence pour lâcher une petite note.

       Tout va bien avec Franck depuis son retour. Il ne se plaint plus, c'est un petit miracle. Notre engueulade a dû le faire réfléchir, enfin, j'imagine. En tout cas, il est bien plus cool qu'avant et c'est la meilleure des choses. Pourvu que ça dure !

        Odile m'énerve toujours un peu. C'est inconfortable, je n'aime pas ça, mais je ne sais pas quoi faire. Il faut dire qu'elle est assez spéciale quand même. Je prends sur moi et quand elle me saoûle, j'essaie de l'éviter.

        Je me sens bien mieux après cette semaine de "vacances" sans Franck. Il se peut qu'à l'avenir, comme nous l'avons fait depuis lundi, nous dormions chez lui en semaine, et que je rentre seule chez moi le week-end. ça me parait bien comme ça.

        Pour le reste nous avons continué nos activités au CATTP et nous avons vu Philippe cet après-midi. Il va un peu mieux. Nous le retrouverons samedi pou un chili con carne que Franck va nous préparer, et un après-midi tarot.

        Alors voilà, tout va bien. Le seul problème est que je bois trop et fume trop. En fait, ça ne me gêne pas tant que ça, mais je me dis que quand même, ce n'est pas bien. Surtout que Franck est dans le même cas et que nous avons une fâcheuse tendance à nous entraîner l'un l'autre dans l'excès.

        J'aimerais vraiment trouver un équilibre et une certaine stabilité pour la suite.

18/04/2015

Photos

   

      Voici trois photos du parc à côté de chez moi où j'ai fait une balade avec Philippe, jeudi soir.

Photo0183[1].jpg

Photo0182[1].jpg

Photo0184[1].jpg

Samedi

 

      Quelle nuit ! J'ai dormi 17h d'affilée, de 17h hier soir à 10h ce matin. Des rêves en pagaille.

      Hier, j'ai vu l'infirmière du cmp. Elle ne s'est pas du tout montrée optimiste sur la suite de ma relation avec Franck. Elle m'a même dit clairement qu'il ne changerait pas, que l'ambivalence faisait partie de sa pathologie, et qu'il était très malade. Je rappelle que Franck est schizophrène.

      Pourtant, il va bien falloir que ça change, car je ne peux pas continuer comme ça. Jeudi je suis allée voir Philippe avec Odile, et je n'ai pu m'empêcher de penser que c'était plus sympa quand Franck n'était pas là pour se plaindre de tout. L'ambiance était plus légère.

      Et puis j'apprécie vraiment d'être sans lui cette semaine. C'est très reposant. Bon, pour l'hygiène de vie, on repassera. Aujourd'hui, j'ai du café, de la bière, des clopes et des sandwichs et je ne compte pas mettre le nez dehors du week-end. Gwénaël m'a laissé un message hier, proposant de faire un truc dimanche, mais je vais décliner. J'ai envie de rester seule, m'occuper de moi, de mon p'tit nid.

13/04/2015

Lundi

 

      J'ai eu Franck au téléphone. Nous restons ensemble. Je n'ai pas pu me résoudre à le quitter définitivement, c'est trop dur de renoncer. Pourtant, j'ai l'impression que les choses ne vont pas s'arranger comme ça.

12/04/2015

Dimanche

 

       Je me suis couchée à 6h du matin. J'ai regardé des films et des documentaires sur l'Histoire de France toute la nuit. Napoléon, Louis XVIII, Louis XV, et aussi la Commune de Paris. J'ai passé la journée au lit, Odile est passée vers 19h30 et vient de partir. Elle a eu Franck au téléphone ce matin, il est bien arrivé dans le Lot-et-Garonne et s'est excusé auprès d'elle pour notre dispute de jeudi soir qui avait jeté un froid.

       Il m'a appelée deux fois, mais je n'ai pas répondu. Même s'il veut s'excuser, je préfère prendre de la distance avec lui. Et je ne veux pas me polluer l'esprit avec des choses que je n'ai pas envie d'entendre. Je sais que c'est fini, mais je ne veux pas l'entendre de sa bouche. Pourtant, cela arrivera tôt ou tard, je dois m'y préparer. Pour le moment, je suis encore partagée entre tristesse et soulagement. Mais je suis contente qu'il soit parti, ainsi je me retrouve.

       Je suis aussi contente qu'Odile soit présente, même si j'ai écrit qu'elle m'énervait un peu. En fait, ça dépend des jours. Contente d'avoir passé ce samedi avec mes nouveaux amis.

      

Dans la nuit

 

       Je suis bien. Je bois et fume un peu trop, mais je suis bien. J'aime la nuit, bien à l'abri dans mon p'tit nid. Je suis en train de regarder un film sur Napoléon, c'est passionnant, d'autant que c'est un personnage très lié à l'histoire de la ville où je vis.

        Pour tout dire, je vis à Fontainebleau, en Seine-et-Marne, pas très loin de Paris. Je vis ici depuis six ans. Auparavant, j'ai habité Melun, toujours en Seine-et-Marne, durant six ans également. Et encore avant, j'habitais dans le Val-de-Marne. Je suis née à Paris.

        J'habite Place de l'Etape, un petit quartier bien sympa, avec sa petite vie de quartier. Il y a deux cafés sur cette place, "l'escapade" et le " bar de l'étape", anciennement "la parenthèse" que nous continuons d'appeler ainsi. "L'escapade" est un peu plus sélect que "la parenthèse". Pour ma part, je préfère "la parenthèse", plus convivial et mieux placé.

        Il y a aussi le Leader Price. Un peu plus loin, LE Monoprix de Fontainebleau, bien plus cher. C'est pour les nombreux bourgeois de la ville. C'est une ville petite, mais très agréable, au milieu de la forêt. Il paraît qu'on la surnomme "le petit Paris". Il y a pas mal de bourgeois.

        Le CATTP est à 1mn de chez moi, ainsi qu'Odile. Il y a aussi Nicolas et Chaton, qui vivent juste devant le Leader Price. Nicolas est un ancien du CATTP, un très bon ami de Franck.

        Je pense que je vivrai ici encore longtemps.

11/04/2015

Samedi

 

      Comme prévu, tarot chez Odile avec Gwénaël et Philippe. J'ai gagné, ça fait plaisir. Nous avons joué tout l'après-midi, puis après quelques courses au Leader Price du quartier, nous avons mangé une sorte de tartiflette.

      J'ai passé de bons moments sans trop penser à Franck. Ça m'a fait du bien de m'occuper et de voir du monde. Je m'habitue à l'idée d'être sans Franck désormais. Ça va mieux.

      Pour ce soir, j'ai de la bière, des clopes, des vidéos, et toute la nuit devant moi. Demain, Odile est occupée avec les Témoins de Jéhovah, je pourrai dormir tant que je veux.

10/04/2015

Vendredi, suite

 

         Ça va un peu mieux. J'étais au fond de mon lit quand Odile est passée, après son atelier au CATTP. Ça m'a fait du bien, ça m'a un peu changé les idées. Nous n'avons pas parlé de Franck. Après son départ, j'ai trouvé la force de sortir pour m'acheter des bières et des sandwichs. Ça me change du café, bu en excès aujourd'hui et qui m'a empêchée de dormir.

         Demain midi, je vais manger chez Odile, puis nous jouerons au tarot avec Philippe et Gwénaël. Je suis contente de ne pas rester seule.

         Malgré ma patience, je n'aurai pas réussi à trouver un équilibre avec Franck.