Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2016

Vendredi, nuit

 

        Quelques mots pour dire que tout va bien. Il ne se passe pas grand-chose en ce moment.

        Je suis chez Franck, seule dans le salon avec la télé. Bien installée, c'est confortable. Il dort et je me remets à veiller tard ces derniers temps. Je suis bien libre depuis que je vais plus au CATTP. Pas de contrainte d'horaires ou de réveil, c'est la belle vie.

        A propos de CATTP, Franck y est allé hier après-midi. Je suis restée seule dans l'appartement durant quelques heures et ça m'a fait du bien. C'était la première fois depuis des mois que nous étions séparés, sinon, nous passons tout notre temps ensemble. J'en ai profité pour faire un grand ménage dans le salon, qui en avait bien besoin. Je m'en suis trouvée très satisfaite et Franck, à son retour, était ravi de la propreté. Il faut dire que d'habitude nous ne faisons pas grand-chose, ni l'un ni l'autre.

        Je ne vais quasiment plus chez moi, sauf de temps en temps pour relever mon courrier. Franck m'a fait de la place dans l'une de ses armoires pour que j'y range quelques affaires. Je loge chez lui à temps complet. Bien sûr, je garde quand même mon studio au cas où. Cela dit, je vais si peu chez moi que je songe à rendre ma connexion internet pour faire quelques économies. Elle ne sert à rien en ce moment.

        Sinon, je n'ai pas vu ma psy pour la dernière fois l'autre jour. Elle m'a donné un rendez-vous en décembre. Mais cette fois, ce sera bien le dernier.

        J'habite chez Franck, je ne vais plus au CATTP et je vais changer de psychiatre. Les choses bougent.

09/11/2016

Mercredi

 

           Finalement, nous ne prendrons pas la maison. Je n'ai pas pris part au débat entre Franck et sa mère, mais après discussion, il s'avère que c'est trop chez elle et pas assez chez lui. Trop compliqué à gérer.

           Je ne suis pas mécontente. Comme je l'ai déjà écrit, à part le jardin et le garage, cette maison n'est pas très pratique. Et puis j'en avais assez de me geler dans la cuisine, fenêtre ouverte pour fumer. Au moins, dans l'appartement de Franck, nous pouvons fumer comme nous voulons, même si c'est une mauvaise raison.

           Cela dit, durant en l'absence de sa mère, nous aurons tout de même la clé et nous pourrons profiter du jardin en été. C'est bien comme ça. Au final, peut-être que la maison sera vendue, rien n'est encore décidé pour le moment.

           A part ça, demain, nous allons à Fontainebleau. Je vais avoir mon dernier rendez-vous avec la psy que je vois depuis trois ans et demi et qui va prendre sa retraite. Ça me fait quelque chose de savoir qu'ensuite, je n'aurai plus d'entretien avec elle.

           Sinon, pas grand-chose à raconter. Philippe est venu manger ce midi et c'est tout.

07/11/2016

Lundi

 

           Il a neigé ce matin, durant deux bonnes heures. De gros flocons, mais ça n'a pas tenu.

           La mère de Franck est revenue du Lot-et-Garonne, depuis jeudi. Nous sommes donc revenus dans l'appartement de ce dernier. Au moment où j'écris, je suis un peu inquiète. Nous étions invités à manger vendredi et j'ai trouvé une excuse pour ne pas y aller. Aujourd'hui, nous devions y aller pour prendre le café. J'ai laissé Franck s'y rendre seul. Je n'ai aucune envie de voir sa mère, je ne la supporte pas et je suis très mal-à-l'aise en sa présence.

           La maison est toujours en cours de négociation et je n'ai pas envie d'y prendre part. Je ne suis toujours pas convaincue que ce soit une bonne idée d'y habiter. A vrai dire, dans toute cette histoire, il n'y a que le garage qui m'intéresse. Pour le reste, je suis beaucoup plus à l'aise dans l'appartement de Franck qui est spacieux et confortable. La maison de sa mère possède de plus petites pièces qui ne sont pas faciles à aménager. C'est moins pratique pour y recevoir des amis. Et surtout, c'est la mère de Franck qui décide de ce que nous avons le droit de faire ou non. Tout doit se faire selon ses conditions.

          Mais comme je l'ai déjà dit, il vaut mieux avoir le choix entre plusieurs habitations, plutôt que rien du tout. Enfin, cette histoire d'aller vivre dans la maison de la mère de Franck est loin d'être terminée. Et en attendant, zéro stabilité pour nous.

          A part ça, nous avons invité Annie à manger et ça s'est très bien passé. Je suis contente d'avoir une amie avec laquelle je m'entends bien, parce que mon cercle d'amis est plutôt restreint. Odile, Philippe et Gwen, toujours les mêmes. Et je n'apprécie pas tant que ça Odile et Philippe. Hier, nous avons fait une petite bouffe, heureusement que Gwen était là.

         J'ai l'impression que ce que j'écris est un peu brouillon et je ne sais pas trop où j'en suis.