Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/07/2016

Jeudi

 

          Quel bonheur de ne plus aller au CATTP le mercredi ni le jeudi matin !! Quel soulagement !

          Autant le dire tout de suite, j'ai bu de l'alcool hier, après sept jours d'abstinence. Deux grandes bières. Mais comme me le dit Quantique, je ne vais pas me mettre la pression à cause de ça. Disons que c'était une petite entorse à mon régime. Je suis contente d'avoir tenu sept jours et surtout ce n'est pas parce que j'ai bu deux bières hier que je vais recommencer à boire tous les jours comme avant. Aujourd'hui, je repars d'un bon pied.

          Sinon, il y a une surprise à laquelle Franck et moi ne nous attendions pas. Sa mère et son beau-père qui sont fraichement retraités partent dans leur maison de campagne pour trois mois et demi. Et durant ce temps, ils nous laissent leur maison de Nemours. Il y a un jardin, je pense que ça va être bien. En revanche, nous n'aurons pas le droit de fumer dans la maison. Ça va être dur pour moi, mais c'est une bonne occasion de ralentir la clope car je fume comme un pompier.

23/07/2016

Samedi

 

          Quatrième jour sans alcool. J'espère que ce n'est que le début. En tout cas, c'est agréable de ne plus courrir quotidiennement les supermarchés pour acheter ma dose.

          L'entretien au CATTP s'est bien passé. J'irai désormais le mardi toute la journée et le jeudi après-midi. Finie l'angoisse du mercredi et c'est ce qui me soulage le plus.

          TOUT VA BIEN !

20/07/2016

Mercredi

 

         Aujourd'hui, première journée sans alcool. Contente.
         

         Je suis stressée car demain matin, j'ai mon entretien au CATTP. J'espère que ça va bien se passer.

14/07/2016

Mercredi, nuit

 

        Aujourd'hui, j'ai trouvé le courage d'appeler le CATTP pour prendre un rendez-vous. Ça n'a pas été facile, mais c'est fait. J'aurai un entretien jeudi prochain à 11h30. Je suppose que les infirmières vont être gentilles et que mes craintes sont infondées. Elles comprendront mes malaises et mes blocages. Je l'ai jouée fine pour ne pas tomber sur l'ergothérapeute au téléphone, ça a marché.

         Sinon, j'ai passé une bonne partie de la journée à dormir. Je suis chez Franck. Et à l'instant, je décide de regarder à nouveau la série des Twilight. Les acteurs sont vraiment superbes.

12/07/2016

Mardi, suite

 

       Nous sommes chez Franck. Il ronfle dans le canapé, et je réalise qu'un jour, l'un de nous deux partira. L'un de nous deux se retrouvera seul. C'est triste.

       Son entretien s'est bien passé et il va retourner pour trois demies-journées par semaine au CATTP. Moi, je n'ai pas appelé aujourd'hui, je n'ai pas osé. Je le ferai demain après-midi, quand l'ergothérapeute sera occupée à son atelier et que l'infirmière en chef sera disponible. Je demanderai un entretien pour mardi prochain. On verra si c'est possible.

        

Mardi

 

         Bon, ben finalement la France a perdu. Pas grave, les portugais méritaient aussi de gagner, c'est bien comme ça. Nous avons quand même entendu des klaxons dans les rues.

         Après son injection à l'hôpital de Nemours, Franck et moi sommes rentrés à Fontainebleau, fatigués par ces cinq jours avec Philippe et une grande envie de nous retrouver tous les deux et de nous reposer. Mais à peine étions nous rentrés que quelqu'un a frappé à la porte. C'était Philippe, de nouveau. Il était contrarié car en son absence, les pompiers sont rentrés chez lui par la fenêtre, croyant qu'il avait fait un nouveau malaise. C'est le type qui lui livre des repas chaque midi qui les a prévenus. Il faut savoir que Philippe ne sait pas comment téléphoner avec le téléphone que nous lui avons fait acheter il y a plus d'un an. Il s'est donc absenté sans prévenir personne. Normal que le type des repas se soit inquiété. Mais bien sûr, Philippe, qui a un caractère de cochon, était furax que les pompiers soient entrés chez lui.

          Vers 16h, Philippe était encore avec nous. Il a fallu lui faire comprendre qu'il devait nous laisser. Je suppose qu'il angoissait de rester tout seul chez lui après son petit séjour avec nous. Pas facile de lui faire admettre que nous ne pouvons pas toujours être là pour lui.

          Pour l'heure, Franck est parti pour un entretien avec le CATTP, sur le fait que, comme moi, il n'y va plus. Moi, j'ai reçu dans ma boîte à lettres deux convocations, pour des rendez-vous similaires, dont une pour demain mercredi. Pour moi, il n'est pas question d'avoir un entretien le mercredi, car c'est le jour de l'ergothérapeute et je n'ai aucune envie de discuter de ma situation avec elle. Je vais essayer d'appeler aujourd'hui et d'avoir un rendez-vous mardi prochain, car j'aime bien l'infirmière, Isabelle, qui est présente ce jour-là.

          Aujourd'hui, nous allons rester un peu chez moi, Franck me racontera comment s'est passée son entrevue, puis nous repartirons en voiture sur Nemours.

          Franck vient de rentrer, je quitte.

10/07/2016

Dimanche

 

        Je suis chez Franck depuis mardi soir. Philippe nous a rejoints jeudi en fin d'après-midi pour le foot à la télé. Je commence à être fatiguée de cette cohabitation à trois, surtout que Philippe n'est pas facile, et d'ailleurs Franck non plus ! Demain lundi, après l'injection de Franck, tout le monde revient à Fontainebleau. Franck restera chez moi jusqu'à mardi après-midi. Enfin, c'est ce qui est prévu, avec lui, tout peut changer à la dernière minute... J'ai très envie d'être un peu seule, chez moi. En plus, il fait chaud et il n'y a pas grand-chose à faire ici. Je suis parvenue à voler quelques instants sur le pc, tandis que Franck fait des aller-retour entre la chambre et le salon, et que Philippe s'ennuie en écoutant les Stones.

        Nous attendons le match de ce soir, la finale entre la France et le Portugal pour la coupe d'Europe. Nul doute que la France va gagner, mais le foot est peut-être truqué, comme la plupart des sports, hélas. Malgré ça, nous nous attendons à des scènes de liesse dans les rues, coups de klaxon et autres hurlements une bonne partie de la nuit ! Bonne ambiance quand même.

        Annie m'a téléphoné hier pour prendre de mes nouvelles. Ça m'a fait plaisir, il faut dire que moi-même je n'appelle pas souvent. Elle me raconte que les Témoins de Jéhovah sont après elle et ne la lâchent pas. Elle ne sait pas dire non. Je voudrais bien l'aider, mais je ne sais pas comment.

        Je ne suis toujours pas retournée au CATTP. Mais je sais que j'aurai bientôt de nouveau affaire à eux. Je ne peux pas quitter comme ça l'établissement. Tout comme je n'ai toujours pas appelé l'assistante sociale qui avait annulé notre dernier rendez-vous et que je devais rappeler pour un nouvel entretien. Ça me saoûle tout ça. Je voudrais être tranquille et je m'aperçois que je ne suis pas si mal sans le CATTP.

        Sinon, ça va. Je prends tout ça comme des vacances. Je ne réfléchis pas trop et je laisse les choses se faire. C'est aussi bien comme ça.

02/07/2016

Vendredi, nuit

 

         J'ai un nouveau pc depuis hier. Mon ancien est foutu. J'ai bien appelé un réparateur de ma ville, mais il n'avait pas le temps de s'en occuper avant trois mois ! Je ne pouvais pas rester aussi longtemps avec mon notebook obsolète. Alors voilà, j'ai acheté un nouveau pc qui est plutôt bien. Mais entre la voiture et ça, mes économies en ont pris un sacré coup !

         Je ne suis pas allée au CATTP comme je l'avais promis à Annie pourtant. J'ai reçu un appel de l'infirmière en chef qui me demandait de donner des nouvelles. Je n'ai pas rappelé. Je ne sais pas comment me sortir de tous ces blocages.

         Mais à part ça, ça va plutôt bien.