Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2017

Samedi

 

           Nous allons déménager dans la maison de la mère de Franck. Cette fois c'est sûr. Nous avons posté le recommandé de préavis pour l'appart de Franck il y a deux jours. Dans trois mois, nous y serons. Ce matin, il a commencé ses premiers cartons.

           J'en prends mon parti. De toute façon, cela devait finir comme ça. Cette maison, c'est une vieille histoire entre Franck et sa mère. Nous pourrons fumer, pas décidée que je suis à lâcher ma clope.

           Le seul problème, et pas des moindres, c'est que la belle-mère est bien décidée à revenir régulièrement ici pour voir son fils. Et où ira-t-elle pour cela ? Chez nous, bien sûr ! Il y a deux chambres dans la maison, et elle s'est donc mis en tête qu'elle pouvait venir quand et comme bon lui semble. Ce n'est pas vraiment chez nous puisqu'elle s'invite quand elle veut.

          Et pour moi, il est totalement hors de question que je cohabite avec elle durant quinze jours. Impossible. C'est complètement au-dessus de mes capacités. Il ne me reste plus qu'à me rapatrier dans mon studio pourri, tout le temps qu'elle voudra passer ici. Cela ne m'enchante pas du tout. La belle-mère n'a aucune conscience du fait qu'elle s'incruste carrément sans nous demander notre avis.

          Je me demande comment cela va se passer quand elle reviendra. Impossible de vivre à deux couples dans cette maison, surtout avec elle. Aussi, tous les trois ou quatre mois, nous serons obligés de partir chez moi pour lui laisser les lieux. Je me demande bien comment cette situation va trouver son organisation. Elle arrive, nous partons. Elle et son compagnon seront dans nos affaires, dans NOTRE maison. Ça va être très bizarre. Peut-être va-t-elle se rendre compte qu'elle abuse un peu.

         Pour parler d'autre chose, le week-end prochain, nous aurons notre chaton. Nous sommes impatients. Cependant, la pauvre bête arrive en plein déménagement et je ne sais pas comment il va trouver sa place. Evidemment, la mère de Franck nous a déjà acheté une litière, des croquettes et des jouets. Elle se mèle de tout et ça m'énerve. J'aurais préféré que nous puissions choisir nous-même mais elle ne peut pas s'empêcher d'acheter des trucs et de nous les imposer. Grrr !!

        Nous pensons aussi à un chien, mais pour plus tard. Même si la mère de Franck n'est pas très chaude pour ça... Evidemment, elle nous prends pour des gros cons  dégueulasses qui allons tout pourrir dans la maison.

        Je m'arrête là pour aujourd'hui et vous souhaite un bon week-end !!

26/09/2017

Lundi, nuit encore

 

           Ecrire encore un peu, parler de ce que je fais, de ce que je vis, pour ne pas encore disparaître. Pas encore, pas tout de suite.

           Nous avons joué au poker ce samedi. Pas sans mal. A peine vingt minutes de jeu et Franck voulait déjà arrêter pour cause de fatigue inexpliquée, comme d'habitude. Philippe n'était pas vraiment attentif, préférant aller fouiller le frigo ( ce qui m'énerve carrément ! ) et se plaindre de n'avoir pas de jeu. Comme toujours, seul Gwen se montre poli, bien élevé et intéressé.

           Pas facile de se faire des amis. J'ai plus ou moins renoncé. Philippe me sort par les yeux, Franck n'apprécie que moyennement Gwen parce qu'il s'imagine que ce dernier me court après. D'ailleurs, Philippe et Gwen peuvent être le sujet de très grosses disputes entre nous.

          Gwen fait parti des sujets de paranoïa de Franck. Il est persuadé qu'il se passe quelque chose entre nous et cela m'énerve au plus haut point. Gwen est un très bon ami pour moi, j'en ai besoin, c'est important et Franck n'a de cesse que de tout démolir. Et en revanche, il est toujours le premier à défendre Philippe.

          Il y a aussi Annie. Je ne l'appelle pas souvent et c'est réciproque. Si je veux la voir, il faut que je prenne la voiture jusqu'à Bleau. Elle-même ne possède pas de véhicule. Aussi, cela ne va toujours que dans un seul sens.

          A part ça, la maison de la belle-mère est de retour dans les conversations. Comme d'habitude, Franck change d'avis tous les jours. Je n'ai pas mon mot à dire. Entre Franck et sa mère, c'est une longue histoire. J'aimerais bien qu'il pense un peu plus à moi et à ce que je vais devenir s'il décide d'habiter chez elle.

          Je ne cesse de m'interroger sur l'avenir. Où et comment vais-je vivre quand je serai vieille ? Même si je sais qu'il ne faut pas trop s'inquiéter du lendemain, c'est une question qui s'impose à moi chaque jour.

          Enfin, j'ai de plus en plus conscience que je ne peux plus écrire comme je veux, depuis que Franck a connaissance de mon blog. Je lui en veux un peu d'avoir fouillé pour le trouver. Je ne peux plus me confier comme avant. Je crois que depuis que je suis avec lui, je n'ai plus d'intimité, je n'ai plus de vie personnelle. Et j'en suis triste.

12/09/2017

Lundi, nuit

 

          Quelques mots avant d'aller au lit. Franck s'est endormi sur le canapé, tandis que je regardais La Mante sur TF1.

          La semaine dernière a été calme et le week-end sympa. Samedi, nous avons reçu Gwen et Philippe et nous avons joué au poker. Cela faisait un moment que nous voulions nous y mettre. Franck et moi avons acheté une mallette de jeu, en occasion sur Internet. Nous avons joué tout l'après-midi et la soirée, c'était bien et cela nous change du tarot. Mais pour la suite, nous devrons comprendre un peu mieux les règles et pour cela, il y a plein de tutos sympas sur Youtube.

         Je dois dire que Philippe m'a pas mal énervée une fois encore. Je ne le tolère que parce qu'il est l'ami de Franck et que nous avons besoin de lui pour jouer aux cartes. Mais je ne ressens que de l'agacement en sa présence. Bref, passons.

         Dimanche matin, nous avons fait une autre brocante. Maigre butin, à peine deux livres ( déjà lus lorsque j'étais adolescente ), et un dvd ( déjà vu aussi ). J'oubliais un tire-bouchon sophistiqué acheté 2 euros par Franck.

         Aujourd'hui, je pensais ne pas sortir, mais j'ai dû conduire Franck chez le dentiste. Au retour, nous avons fait quelques courses, notamment le plein de bière. Il y a de quoi tenir un siège, je préfère avoir des réserves par peur de manquer.

         D'ailleurs, jeudi, nous devons nous rendre à Bleau car Franck a un rendez-vous chez l'ophtalmologiste. C'est à 9h et à 14h, nous devons retrouver Niclolas et peut-être Chaton au café. Je ne sais pas comment je vais faire pour ne pas boire d'alcool. Nous aurions pu passer la journée et la nuit chez moi, ainsi j'aurais pu me lâcher sur la bière, mais je n'ai pas du tout envie de dormir sur place. En effet, c'est le jour du prime de Secret Story, émission que je suis depuis le début, et je préfère la regarder sur la grande télé de Franck.

         Demain, c'est une petite journée tranquille qui m'attend. Juste sortir pour acheter mes clopes et passer à la pharmacie pour mes médicaments. Oh la belle vie !

05/09/2017

Mardi

 

        Après deux mois de vacances, Franck a revu sa psy hier. Aujourd'hui, c'était l'injection. Le voilà tranquille pour quatre semaines.

        Moi, j'ai vu mon psychiatre début août et il m'a laissée choisir entre un rendez-vous en septembre ou en octobre. J'ai pris octobre. Je suis stable et je n'ai plus besoin de raconter ma vie. Je vis dans le présent et c'est très bien, tant que j'avale mon Risperdal chaque soir. Dilué dans de l'eau car même si ma déglutition s'est améliorée, je ne peux toujours pas avaler de comprimés.

         La situation entre Franck et moi est assez calme. Je crois que nous faisons tous les deux attention à ne pas mettre le feu aux poudres avec une nouvelle engueulade. Je reste cependant blessée par la dernière, celle dont je parle dans ma précédente note. Je n'ai plus vraiment confiance en Franck qui sait ce qu'il faut dire pour me faire mal. Mais pour le moment, ça va. Comme je l'ai dit, je crois que nous faisons attention. Bientôt 4 ans que nous sommes ensemble.

         A part ça, j'ai terminé ce matin la bio de Renaud. Très touchant, je la recommande. Contente car j'ai lu deux livres cet été. Aujourd'hui, tandis que j'attendais Franck dans la voiture, j'ai commencé Vendredi ou Les Limbes du Pacifique de Michel Tournier. Une histoire de Robinson Crusoë. Je l'ai déjà lu quand j'étais jeune, au collège.

         J'ai acheté ce livre pour 50 centimes, lors d'une brocante où nous nous sommes rendus dimanche matin. J'en ai acheté plusieurs autres pour le même prix. Rien que des bouquins que j'ai lus dans ma jeunesse. En ce temps-là, je lisais énormément.

         Enfin, nous allons adopter un chat. C'est la décision de Franck. Une collègue de sa mère a une chatte qui vient d'avoir des chatons adorables. Nous sommes allés les voir samedi. Ils ont quatre semaines et sont tous noirs avec des yeux bleus. Nous les avons longuement carressés. Nous ne savons pas encore si nous aurons un mâle ou une femelle, mais il y a de fortes chances que ce soit un mâle.

         J'avoue que j'aurais préféré un chien, mais c'est plus compliqué en appartement. Pour tout dire, j'aurais même préféré avoir un chien et un chat.

         Voilà, c'est tout pour ce soir, je vais aller faire un gros dodo !