Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2017

Mercredi

 

         Deux nuits de suite que je dors plus de 11h. Au lit avant 21h30, réveillée vers 9h.

         Les deux ou trois premiers jours, nous avons laissé la porte de la chambre ouverte pour que le petit chat dorme avec nous. C'était mignon. Sauf que vers 4h du matin, il se réveillait et se mettait à jouer dans le lit, nous sautant sur la tête et nous mordant les pieds ! Depuis, nous fermons la porte, les nuits sont redevenues calmes.

         La mère et le beau-père de Franck sont rentrés lundi soir du Lot-et-Garonne. Gros stress pour nous hier, quand nous avons dû leur rendre visite pour le café l'après-midi. J'étais très mal-à-l'aise. Nous avons fait le tour de la maison, pour faire un peu le point sur les affaires qu'ils emportent et celles qu'ils laissent.

         Avant leur arrivée, Franck et moi avons emmené tout ce que nous pouvions transporter seuls avec notre voiture. Les fringues, de la vaisselle, les plantes, les affaires de dessin de Franck. Il reste tous les meubles et leur transport ne dépend pas de nous. C'est le beau-père qui va tout organiser. Je me sens plutôt impuissante pour la suite et impatiente que ce soit terminé. Mais hélas, bien loin d'être fini, cela ne fait que commencer !

        Sinon, samedi, nous avons fait un poker avec Philippe et Gwen et nous avons aussi regardé un film ( Les Blues Brothers, qu'ils n'avaient jamais vu ni l'un ni l'autre ). Un bon moment ensemble. Pour une fois, Philippe n'est pas allé fouiller dans le frigo.

        Et dimanche après-midi, je suis allée seule chez Annie, Franck n'ayant pas voulu venir. Il y avait Benoît qui a courageusement arrêté de fumer depuis peu, et aussi Amine, que j'ai connu au CATTP. Ça faisait un bail que je ne les avait pas vus et c'était bien sympa.

        J'en ai profité pour passer chez moi voir mon courrier, ce que je fais très rarement. Il s'agit surtout de virer ces maudites publicités qui remplissent ma boîte en mon absence.

        Enfin, aujourd'hui, je vais tâcher de traîner Franck en courses, ce qui n'est pas gagné. Sinon, rien d'autre de prévu.

17/10/2017

Lundi, nuit

 

        Le petit chat est avec nous depuis plus d'une semaine. C'est un vrai bonheur. Il est vraiment très mignon, très câlin et très joueur. Il s'amuse d'un rien, explore tous les recoins de l'appartement et vient très souvent se lover sur mes genoux en ronronnant. Ce qui est amusant, c'est qu'avec le déménagement et les cartons éparpillés dans les différentes pièces, c'est un vrai terrain de jeu pour lui. Bref, nous sommes ravis de ce petit être plein de vie et de douceur. J'appréhende un peu le moment où nous serons enfin dans la maison. Bien sûr, il aura le droit de sortir dans la jardin et je me demande comment cela va se passer. Il n'y a pas de chattière à la porte. J'ai peur qu'il passe des nuits dehors, qu'il se perde, se fasse attaquer ou empoisonner...

         Sinon, le déménagement avance. Nous avons déjà emmené pas mal de choses dans la maison, avec notre petite voiture. La mère et le beau-père de Franck remontent en fin de semaine pour nous aider, mais aussi pour vider leurs meubles et leurs affaires. Il est question de louer une camionnette. Ça va être un peu compliqué tout ça. Franck et moi sommes assez perturbés, angoissés de voir comment les choses vont se passer. Je crois que nous nous sentons plutôt seuls pour gérer la situation. Nos rares amis ne peuvent pas nous aider.

         Enfin, voilà, c'était une petite note vite faite, je vais au lit !

IMG_20171008_200412.jpg

IMG_20171009_142604.jpg