Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2015

Vendredi

 

       Franck est parti vers 16h, je suis seule chez moi pour le week-end. J'ai d'abord ressenti de l'angoisse en me retrouvant seule. Je ne savais pas quoi faire. Ça va mieux maintenant.

       Le printemps me donne envie de renouveau. Ma chambre a besoin d'un bon nettoyage après les longs mois d'hiver.

       Je compte passer un bon week-end. Me coucher tard, me lever tard aussi, regarder des vidéos, peut-être bouquiner un peu, faire un peu de ménage.

       Hier, nous avons vu Philippe, un peu déprimé. Malgré les courses que nous lui faisons, il ne mange pas beaucoup. Nous ne pouvons pas faire plus pour lui. Après un moment passé chez Philippe, nous sommes allés tous les quatre, Franck, Odile, Philippe et moi, chez Odile où nous avons bu du café, et joué au tarot. Odile était prise pour la soirée, nous nous sommes retrouvés à trois dans ma petite chambre, comme nous en avons pris l'habitude. Nous avons mangé, puis j'ai regardé The Wall des Pink Floyd avec Philippe, tandis que Franck s'était endormi.

       J'ai prêté Le Fléau de Stephen King à Philippe qui s'ennuie beaucoup. Peut-être qu'il va réussir à lire un peu, ça lui ferait du bien. Moi, je n'ai pas encore commencé mon livre.

       J'ai vraiment besoin de renouveau. 

25/03/2015

Mercredi

 

      Un peu fatiguée, mais ça va. La soirée est tranquille, ici, chez Franck qui dort déjà. C'est un couche-tôt, lève-tôt, et moi tout le contraire.

      J'avais rendez-vous lundi après-midi avec l'assistante sociale pour mon dossier MDPH. Tout est complet, sauf mon projet de vie que je dois étoffer un peu et recopier au propre, et le certificat médical. J'espère que ma psy sera bien de retour au 1er avril, comme l'indique le message de son répondeur. Elle a été malade longtemps. J'ai besoin d'une nouvelle ordonnance pour mes médicaments, et aussi de parler un peu. Sinon, je devrai me résoudre à voir son associé, le docteur L.. Mais ce ne serait pas pareil. Je préfèrerais voir ma psy habituelle, celle qui me connait déjà assez bien.

      Pour le reste, je peine à trouver de la stabilité. Des hauts et des bas avec Franck, selon son humeur, au gré de ses fréquents changements d'avis. J'essaie de m'adapter autant que je peux.

      Je n'ai pas encore eu l'occasion de commencer mon livre sur les camps de concentration. Après cette note peut-être, si je trouve le courage. Demain matin, je dois me lever tôt pour le CATTP.

      Enfin, je peux dire qu'en ce moment, je vais assez bien.

19/03/2015

Jeudi

 

       Je goûte un peu de solitude, seule dans le salon, chez Franck. J'en profite, bien sûr, pour écrire un peu.

       La journée a été bonne. Nous avons fait une sortie avec le CATTP, dans le cadre d'une semaine d'information sur la santé mentale. Il s'agissait de tenir une sorte de stand dans une salle des fêtes d'une ville voisine. Plusieurs structures, similaires à notre CATTP, étaient regroupées là pour présenter leurs activités. Pour l'occasion, nous avions réalisé une grande fresque durant plusieurs semaines lors de l'atelier d'arts plastiques, ainsi que plusieurs collages. Le thème général portait sur l'adolescence.

       Nous étions huit, six patients du CATTP et deux infirmières intervenantes. Parmi les patients, il y avait donc les trois inséparables Franck, Odile et moi, ainsi que Gwenaël, Christophe et Benoit. Que des gens que j'apprécie, je me sentais à l'aise. Le midi nous avons passé un bon moment en allant manger dans un restaurant chinois avec un menu à volonté. Nous nous sommes tous copieusement empiffrés.

       J'ai donc passé une bonne journée en compagnie de ces gens qui sont déjà ou deviennent des amis.

       Vers le milieu de l'après-midi, je suis rentrée avec Franck chez lui. Nous avons partagé un café puis j'ai terminé Les particules élémentaires de Houellebecq. Hier, j'ai réussi à lire chez moi, tandis que Franck faisait la sieste. Un autre livre m'attend, emprunté mardi à la sortie bibliothèque du CATTP. Un livre sur les camps de concentration durant la guerre. Pas très drôle, je sais, mais le sujet m'intéresse. J'ai hâte de le commencer.

       Pour le reste, je dois donc refaire mon dossier MDPH en entier, pour le renouvellement de mon allocation. Cela veut dire rédiger de nouveau un projet de vie. La tâche est difficile, j'y réfléchis depuis mon dernier rendez-vous avec l'assistante sociale, mais je n'ai encore rien écrit. Je ne sais pas comment parler de ma situation actuelle et de mon état.

       Enfin, je vais plutôt bien, je m'adapte doucement à ma nouvelle vie.

13/03/2015

Vendredi

 

      Franck était occupé aujourd'hui. Je n'en ai pas profité, j'ai dormi toute la journée. Demain après-midi, c'est tarot chez Odile, avec Philippe et Gwenaël. Franck nous rejoindra peut-être.

      Je n'ai pas grand-chose à raconter, mais j'essaie quand même d'écrire une note, tant que je peux.

      Hier après-midi chez Philippe comme d'hab'. Les courses, un café en centre ville, puis quelques vidéos de concerts chez moi jusqu'à 23h.

      Je suis fatiguée. J'ai de la bière et des clopes. Je bois trop et je fume trop.

      Ce soir, il y a des émissions sur la 2eme guerre mondiale sur RMC Découvertes, c'est un sujet qui me passionne.

      Ma psy est toujours malade. Je me demande ce qu'elle a. Sur son répondeur, il est dit qu'elle ne reprendra ses consultations qu'à partir d'avril. C'est ennuyeux pour mon dossier MDPH.

      Je m'ennuie un peu, mais ça va passer.

09/03/2015

Lundi

 

         Franck dort enfin, j'ai le salon pour moi, j'en profite pour écrire encore un peu. Demain, ce ne sera plus possible car nous retournons chez moi et là, rien à faire, je ne peux pas écrire quand Franck est présent dans la ( minuscule ) pièce.

         Demain matin aussi, nous devons nous lever de bonne heure car Franck va chez le dentiste et je dois le conduire avec la voiture de sa mère. Celle-ci nous accompagne, mais ne peut pas conduire car elle vient d'être opérée du pied. Je n'aime pas trop voir sa mère. Elle n'est pas méchante, mais je suis très timide avec elle, carrément coincée et j'ai peur qu'elle me juge mal. Bon, ça devrait bien se passer malgré tout. Je vais essayer de me détendre un peu.

         Ensuite donc, nous prendrons le bus jusque chez moi et nous avons prévu de manger avec Odile qui est passée nous voir hier soir. Dans l'après-midi, nous irons peut-être voir Philippe, si Franck est en forme. Exceptionnellement, le CATTP est fermé demain, c'est pour ça que nous sommes libres.

         Je réfléchis à ma relation avec Franck, essayant d'en trouver les bons côtés. Par exemple, depuis que je le connais et que je vais chez lui régulièrement, j'ai recommencé à lire alors que je n'y arrive pas chez moi.

         Dans l'ordre, je viens de lire "Nuit noire, étoiles mortes", puis "Dreamcatcher" de Stephen King. Ensuite je me suis attaquée à Michel Houellebecq en lisant "Extension du domaine de la lutte", "La carte et le territoire" ainsi que "Les particules élémentaires" que je n'ai pas encore terminé. J'ai trouvé les deux Stephen King ( mon auteur favori ), dans la bibliothèque de Franck, et les Houellebecq m'ont été prêtés par Nicolas.

          Une autre chose que j'apprécie dans ma relation avec Franck, c'est qu'il m'accepte telle que je suis, sans être trop exigeant. ça me soulage, me fait du bien

          Bon, je vais m'arrêter là pour ce soir. Je vais bouquiner un peu avant d'aller dormir.

07/03/2015

Samedi, suite

 

       Franck est donc parti se coucher et, enfin seule, j'essaie de me détendre un peu. Je regarde d'un oeil une émission à la télé. J'ai bu du café, je ne vais pas dormir de sitôt. La nuit, lorsque Franck dort, c'est le seul moment dont je dispose pour avoir un peu de temps à moi.

       Je me rends compte qu'il m'est difficile de parler d'autre chose que de Franck, car il occupe à lui seul la plupart de mon temps.

       Du point de vue amical, je suis ravie. Jeudi nous sommes allés voir Philippe comme d'habitude. Nous lui avons fait ses courses, puis nous sommes sortis ensemble en centre-ville pour aller boire un café. Ensuite nous sommes allés tous les trois chez moi, Odile étant occupée ailleurs. Nous avons mangé ensemble en regardant des vidéos de concerts sur Internet. Philippe est parti vers 23h, content de sa journée passée avec nous. Moi, j'ai passé un excellent moment en sa compagnie. J'aime beaucoup Philippe.

        Ce midi, nous étions invités tous les trois, Franck, Odile et moi, pour une raclette chez Marguerite, une autre patiente du CATTP. Un moment sympa. Il y avait également une de ses amies que nous ne connaissions pas.

        Je suis contente de me faire de nouvelles connaissances.

Samedi

 

        Encore une fois, j'essaie désespérément de trouver un moment pour moi, pour écrire sur mon blog. Franck ne me lâche pas d'une semelle, je reste dans la même problématique que dans ma dernière note.

        Etre la copine de Franck n'est pas de tout repos. Ce n'est vraiment pas simple. Je n'arrive à trouver aucun repère avec lui. Je n'ai pas envie de le quitter, mais je voudrais trouver le moyen de m'épanouir dans cette relation, ce qui n'est pas le cas actuellement. Pour le moment, je subis, au gré de ses humeurs et de ses envies. Sachant que rien n'est stable, il est mal, fatigué la plupart du temps, se plaint énormément, change d'avis sans arrêt. C'est épuisant et déstabilisant. L'autre jour, il voulait mettre fin à notre relation. Quelques instants plus tard, il changeait d'opinion et nous étions de nouveau ensemble. Comme je le dis, rien n'est stable.

         Je ne suis pas amoureuse de lui, mais je me dis qu'à mon âge et dans ma situation, l'amour est difficile à trouver. Je prends sur moi et accepte que Franck ne soit pas le partenaire idéal. J'essaie de relativiser ce qui me déplaît dans notre relation et d'apprécier ses bons côtés.

         Je me contente de vivre le moment présent, sans trop chercher à me projeter dans l'avenir.

         Hier, j'avais rendez-vous avec l'assistante sociale du cmp pour revoir ma situation. Je dois refaire un dossier MDPH complet, pour renouveler mes droits à l'AAH. Ces démarches administratives sont bien compliquées et il n'est pas sûr que mon allocation soit reconduite au-delà du mois d'octobre. Cela m'inquiète un peu.

         Franck est allé se coucher et je suis enfin seule. Après avoir passé la semaine ensemble chez moi, dans mes 11m², nous sommes revenus chez lui où nous resterons jusqu'à mardi soir. Enfin un moment pour écrire en toute tranquillité.