Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2019

Mardi

 

           Hier soir, au téléphone, Franck voulait que je revienne et que l'on se remette ensemble. Je lui ai dit que cela ne me paraissait pas une bonne idée. Aujourd'hui, toujours au téléphone, il n'en a pas reparlé. Tant mieux.

           Me remettre avec lui est tout simplement impossible. J'ai trop souffert.

22/06/2019

Samedi, suite

 

           Bon, ben Gwen vient d'annuler car il ne se sent pas bien. Ça lui arrive assez souvent. Je suis un peu déçue, mais ce n'est pas grave. Ça ne change rien au fait que c'est un ami.

Samedi

 

           Je suis très contente aujourd'hui. Gwen m'a contactée hier et nous allons boire un verre ensemble ce soir. 

           J'ai donc un ami. Deux si je compte Franck avec qui je garde de bons rapports.

           JE NE SUIS PLUS SEULE !!

           C'est un changement incroyable dans ma vie, je suis enfin appréciée telle que je suis.

           La malédiction qui me poursuit depuis toujours est enfin levée.

19/06/2019

Mercredi, suite

 

           Franck m'a appelée deux fois aujourd'hui. Il s'ennuie tout seul avec le chat. La deuxième fois, il voulait simplement savoir si nous étions encore ensemble ! Ça m'a un peu perturbée. Je lui ai dit que non, nous n'étions plus ensemble, que nous étions séparés. Apparemment, ce n'était pas clair pour lui.

            Ne se souvient-il pas de tout ce qu'il m'a balancé à la figure ces derniers temps ? Des "casse-toi" et autres "je ne suis pas heureux avec toi", sans parler de son comportement odieux le jour où je suis partie. Je buvais mon café et il ne cessait de me provoquer avec des reproches et des réflexions mesquines.

            Il m'en a fait baver, il a voulu qu'on se sépare, qu'il assume ses conneries maintenant. Moi, je ne reviendrai pas. J'hésite même à lui rendre visite.

            A part ça, je suis contente, aujourd'hui, j'ai passé le balai ! Je me suis dit que je pouvais faire une petite chose chaque jour.

Mercredi

 

              Je vous rassure immédiatement, je ne suis pas retournée avec Franck, je suis toujours chez moi. Demain, ça fera deux semaines. 

              Il m'appelle tous les jours et c'est une bonne chose. S'il ne le faisait pas, je serais totalement seule. Ça fait du bien de parler et Franck en a besoin aussi. Nous gardons de bons rapports. Il est question que je passe le voir chez lui bientôt, mais pour moi, de façon tout-à-fait amicale. J'espère qu'il n'attend pas autre chose.

              Lundi, j'ai vu mon psy et je lui ai tout raconté. Il m'a encouragée à m'occuper de mon logement, et à sortir un peu, ce que je n'ai pas fait depuis deux semaines. Je ne sors que pour acheter mes clopes et mes bières, je ne mange presque pas. Je passe mon temps à regarder des vidéos sur Internet. 

              Mais je me retrouve. Ces vidéos que je regarde, ce sont des moments de plaisir, des moments enfin à moi. Chez Franck, je ne pouvais pas trop aller sur Internet, sauf pour mon blog, de temps en temps, et je n'étais pas à l'aise pour écrire. Pour ça, je suis bien plus libre chez moi et ça fait du bien. Je peux regarder ce que je veux, faire ce que je veux, sans avoir de comptes à rendre.

              Aussi, grâce à cette nouvelle possibilité d'aller sur le Net comme bon me semble, je fais un peu de tchat le soir, ça trompe un peu la solitude. Je suis en contact avec un jeune homme de 28 ans qui habite dans le coin. Il est très sympa et nous avons beaucoup de points communs. Je ne me monte pas la tête, mais ça fait du bien de discuter avec quelqu'un qui a les mêmes centres d'intérêt que moi. Je me sens appréciée pour moi-même, ça change de Franck.

              Des nouvelles de Chaton et Nicolas ? Nicolas a téléphoné à Franck pour une histoire de courrier. Ils ne sont plus chez leur ami, ils sont à l'hôtel. Se sont-ils faits virer une nouvelle fois ? C'est bien possible.

              Il faudrait quand même que je fasse un peu de ménage aujourd'hui.

12/06/2019

Ce que je n'ai pas raconté

 

          Nicolas a été atteint d'une rectocolite hémorragique quand il avait une vingtaine d'années. Il a dû subir une lourde intervention chirurgicale durant laquelle on lui a enlevé le gros côlon. Les médecins lui ont reconstitué un anus, je ne sais comment. 

          Il a maintenant des pertes, c'est-à-dire une incontinence fécale. Il souffre chaque jour de diarrhées aiguës et acides.

          Le gros problème qui s'est posé, entre autres, c'est qu'il fout de la merde partout, sans nettoyer. Si vous allez aux toilettes derrière lui, non seulement  l'odeur est insoutenable, mais aussi il y a de la merde sur le siège. Il ne nettoie pas. Chaque endroit où l'on peut s'asseoir dans le salon est maintenant taché de merde, car il refuse de mettre des protections. Dans les toilettes, il y en a même sur les murs...

          Voilà, vous savez. Nous avons été extrêmement tolérants et compréhensifs, mais il a vraiment, vraiment abusé de notre gentillesse et de notre amitié.

11/06/2019

Mardi

 

            Le scoop du jour ! Franck a viré Nicolas et Chaton avec pertes et fracas, et toutes leurs affaires. Ils sont maintenant à Bleau, chez un autre ami, qui ne vas pas être déçu lui non plus.

            Je n'en reviens pas, j'étais loin d'imaginer que cette aventure se terminerait comme ça. Il faut dire qu'ils l'ont bien cherché, et encore, je ne vous ai pas tout raconté !

            L'appel de Franck m'a fait du bien car je déprimais un peu de ne voir personne. Mais je me méfie aussi. Il ne faudrait pas que je retombe dans les mêmes travers qu'avant. Il faut que je sois forte.

08/06/2019

Samedi

 

           J'ai passé une journée relativement bonne. Regardé le tennis cet après-midi. Ce soir, c'est le foot d'un oeil distrait.

           Franck m'a appelée tout-à-l'heure. Nous ne nous faisons pas la gueule, c'est plutôt bien. Mais nous sommes d'accord pour ne pas revivre ensemble. Je peux passer le voir quand je veux. Ça attendra. Car je suis bien chez moi. Je reprends possession des lieux. Chez moi. C'est important.

           Tout le monde m'a dit de rentrer chez moi. Même mon psy me l'a dit. Je vais écouter les conseils. Et puis je me sens tellement bien depuis deux jours. Légère, libérée. Aucune envie de retourner en enfer.

 

07/06/2019

Vendredi

 

            Un moment d'angoisse au réveil, quand j'ai réalisé que j'étais chez moi. Aujourd'hui, je sais que je ne vais parler à personne de la journée.

            Je me permets d'allumer la télé et de regarder les infos sur BFMTV. Ça parle, ça ronronne, je n'écoute pas vraiment, mais ça me rassure. J'attends le tennis, à 14h. Ça va m'occuper.

            Comme d'habitude ici, j'ai dû garer la voiture assez loin de chez moi. J'ai encore des sacs de vêtements à récupérer dedans, mais il pleut, il fait froid et je n'ai même pas un pull à me mettre. Ça attendra. En partant de chez Franck, j'ai vraiment pris toutes mes affaires, pour ne pas avoir à y retourner.

            Gwen m'a appelée hier soir. Je lui ai annoncé la nouvelle. Il n'a pas dit grand-chose, comme je l'ai déjà dit, nous ne sommes pas très proches, même si nous avons beaucoup de points communs. J'espère que nous allons garder contact, même si nous ne nous voyons plus chez Franck.

            Hier matin, c'était la réunion d'experts pour le logement de Nicolas et Chaton. Bonne nouvelle pour eux, les travaux vont bientôt commencer. Ils pourront sans doute le réintégrer au mois d'août. Malgré leur attitude chez Franck, je les apprécie quand même. J'espère les revoir sur Bleau. Quand je suis partie, hier, Nicolas m'a dit qu'ils m'appelleraient. 

            Hier soir aussi, j'ai fait un peu de tchat, ça m'a un peu changé les idées de discuter.

            Le tennis est commencé, je me suis ouvert une bière.

06/06/2019

Jeudi

 

           Je suis chez moi. A l'instant, je découvre vos commentaires unanimes. Autant le dire, ce n'est pas moi qui ai choisi de rentrer. Franck m'a larguée pour de bon, hier soir. Et même si ce n'est pas ma décision, je ne peux qu'approuver. Depuis bien des jours je me disais que j'allais partir et enfin laisser cette situation tordue derrière moi, sans parvenir à concrétiser. Voilà qui est fait, je suis de retour chez moi.

           Chez moi. C'est le meilleur endroit au monde où je puisse être. Chez moi, je suis reine. Personne pour me dire d'éteindre la télé ou de faire la vaisselle. Personne pour m'humilier. Personne pour se plaindre à longueur de journée. C'est bien ainsi. J'ai un peu peur, mais je suis contente de tourner enfin cette page de ma vie. 

            Une page qui commence en 2013, quand j'ai commencé à voir une psychiatre, alors que j'étais au fond du gouffre. Les médicaments, le CATTP, puis très rapidement, Franck. J'avais tellement envie de ne plus être seule que j'ai tout accepté. Même un homme qui ne m'aimait pas, qui ne s'est tourné vers moi que pour avoir du sexe, alors que je déteste ça. Je me suis forcée, j'étais prête à tout pour ne plus subir la solitude. Franck m'a maintes fois prouvé qu'il n'était pas bon pour moi, et malgré ça, je me suis accrochée durant cinq ans et demi. J'ai beaucoup souffert. Maintenant, je suis libérée.

            Je peux commencer une nouvelle page de ma vie, retrouver un peu de joie de vivre, maintenant qu'il n'est plus là pour geindre sans arrêt à propos de tout et n'importe quoi. Ça va me faire un bien fou de ne plus l'entendre !

            J'ai un peu peur quand même, de l'avenir, de ce que je vais devenir. Car pour la solitude, c'est retour à la case départ. Heureusement que vous êtes là. J'ai aussi un psychiatre maintenant. Je le vois le 17 juin. 

            Voilà, donc, c'étaient les dernières nouvelles !