Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2020

Mercredi

 

            Toujours en confinement, pour au moins quinze jours supplémentaires.

            Nous avons fait nos courses en ligne la semaine dernière. Il y avait dix jours d'attente, nous avons été livrés hier. Pas mal de bière et 72 rouleaux de papier toilette !

            Nous sortons le moins possible. Bien sûr, il m'est arrivé d'aller à l'épicerie, encore pour des bières. Franck, qui s'est levé à 5h du matin est sorti aujourd'hui acheter des clopes. La buraliste a de nouveau mis en garde sur le fait qu'il y aurait peut-être une pénurie de tabac. En cette période de confinement, les addictions sont mises à mal. Ça fait réfléchir.

            Espérons surtout qu'il n'y aura pas de pénurie alimentaire. La situation est quand même inquiétante. Personne ne peut vraiment prédire ce qui va se passer par la suite.

            On se croirait dans un film de science-fiction. La télé crache tous les jours des suites de nombres, comme les télécrans dans 1984 de Georges Orwell. Le nombre de cas dans les différents pays, le nombre de morts, le nombre de patients en réanimation, etc. Il y a aussi Equals, un film avec Kristen Stewart, dans lequel les hommes et les femmes ne doivent plus se toucher physiquement et redoutent un virus qui laisse apparaître les émotions.

            Presque personne dans les rues, presque pas de voitures. Un soir, tandis que j'allais à l'épicerie chercher des bières, j'ai vu passer une voiture de police. J'ai ressenti comme un frisson car j'étais hors-la-loi, sortie sans motif valable d'être dehors. C'était vraiment une sensation étrange.

            Enfin, hier matin, j'ai emmené Max chez le vétérinaire afin de faire enlever les fils de sa blessure. Sa patte n'est pas belle à voir. J'espère qu'il va vite se remettre. Pour le moment, lui non plus n'a pas le droit de sortir.

            C'est tout pour aujourd'hui, je vous dis à bientôt !